Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au personnel d'entretien ]   Mer 24 Fév - 23:09

[ Une rapide petite intro et on en viendra au coeur du sujet, hinhinhin... Takashi, Osamu, je vous en prie ( je ne peux pas dire "après vous", j'ai posté la première!!!! ) ]

Tsuru avait continué sur sa lancée depuis l'entrée du parc et avait effectué le trajet sans désserrer les dents. Elle arriva haletante au pied d'une gigantesque attraction en bois, un grand-huit dont les pilers et les poutres étaient cachés par des tentures qui donnaient aux tout une allure très médiévale. De grands blasons ornaient les tissus en question, des armes aux couleurs des chevaliers qui durant le trajet des wagons prenaient d'assaut le convois et se battaient au milieu des passagers, en plein looping. Un des intérêts de cette attraction résidait dans la variété des combats et des opposants, sans cesse remaniés, retravaillés... Des adversaires qui parfois venaient aussi errer parmi les visteurs ( grâce au concours des promeneurs en costume, bien entendu !).

Mais tout ceci, la vieille femme s'en fichait comme de ses premiers jupons. La seule chose qui lui semblai utile de retenir et qu'elle communiqua pour cette raison aux deux bleus qui la suivaient, c'était :

- Vous êtes en présence d'une des plus vieilles machines du parc, et comme vous pouvez le voir, sa structure est entièrement faite de bois. Vous pouvez également vous apercevoir qu'elle est aujourd'hui exceptionnellement fermée, et c'est à nous d'y remédier. Vous n'êtes pas sans savoir que le bois a beaucoup d'ennemis... Parmi eux le feu, mais nous ne sommes pas des pompiers, donc, à votre avis, que venons nous combattre ici, preux nettoyeurs?!


L'ancienne enchanteresse se laissait un peu gagner par l'atmosphère médiévale qui lui évoquait un temps qui, l'âge et les troubles de la mémoire aidant, ne lui paraissait pas si lointain. Les vaillants chevaliers qu'elle avaient du mettre à l'épreuve, les jouvenceaux qui partaient au combat et les veiux grognards à galaniser, elle en avait vu passer, alors! Les pauvres avaient d'ailleurs bien souffert d'avoir du jeter l'épée pour prendre l'éponge, le balai et la serpillère en main...

Elle prononça sa tirade d'un air fanatique et balaya son auditoire, pourtant bien modeste, de ses yeux perçants, croisa les bras et tapa du pied. Cette fois-ci, retour à la case "sergent instructeur"... En apparence, du moins, en vérité, Tsuru-san était juste curieuse de voir leurs réponses. Après tout, elle était là pour faire leur éducation aux choses de l'entretien...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 24 Fév - 23:54

HJ : Eh bien, c'est parti!^^ Désolée de tant tarder dans mes réponses, j'ai même pas d'excuse valable...^^" Oh, mais je sens que ça va être fun. XD Pour nous. Je n'en dirais pas tant de nos deux amis... XD Allez, let's go.

~~~

Les "preux nettoyeurs" en question, à vrai dire, n'en menaient pas large. Ils avaient suivi Tsuru-san, jusqu'à une attraction en bois qui, pour avoir un air plutôt inhabituel par rapport aux autres attractions qu'ils avaient pu voir dans le parc, ne manquait pas de charme. On ne devait pas voir une chose pareille dans tous les parcs d'attractions, pas vrai? Cela n'avait cependant pas suffi à faire sourire les deux camarades, qui avaient écouté attentivement les explications de Tsuru-san en les prenant très au sérieux. Ne pas en perdre une miette, il ne manquerait plus que ça, d'être inattentif, après tout ce qu'ils s'étaient pris dans la figure... Mieux valait éviter de se faire engueuler une nouvelle fois. Mais déjà on leur avait posé une question :

Un ennemi...

...Autre que le feu?


Il y eut un instant de silence. Et puis, l'idée terrible surgit soudain dans la tête de Takashi. Énorme. Terrifiante. Dégoûtante... L'idée que ce bois-là soit rempli d'insectes grouillants et répugnants, quels qu'ils soient, qui le bouffaient de toutes parts, et qu'il fallait faire partir encore tout vivants... La grande asperge déglutit et serra les dents, sentant déjà tous les muscles de son corps se crisper à cause de la peur... Presque à son insu, gardant le manche de son balai sous le coude, sa main partit pour venir attraper l'épaule d'Osamu et la serrer fort, comme on presse un anti-stress. Le binoclard fit la grimace ; c'était que ça faisait mal, ça! Il interpella alors son copain en chuchotant entre ses dents :

Takashi-kun, tu me serres trop fort, ça me fait mal...

Mais il fut forcé de s'interrompre lorsqu'il remarqua enfin la tête que tirait l'intéressé. Raide comme un piquet, tremblant de tous ses membres... Il n'avait l'air vraiment pas rassuré, non, vraiment pas. Et Osamu, qui le connaissait bien et qui savait aussi bien imaginer, ne mit pas bien longtemps à comprendre les raisons de sa crainte. Alors il pâlit à son tour, à peu près autant à l'idée de se retrouver face à une armée d'insectes mutants —l'hypothèse a été un peu modifiée ; mais que voulez-vous, c'est passé dans la tête d'Osamu...— que par compassion pour Takashi-kun, dont, depuis le temps, il ne connaissait que trop bien cette sainte aversion pour les insectes. Il fallait faire quelque chose pour le rassurer, avant tout, non seulement parce qu'il n'aimait pas le voir dans cet état, mais aussi parce que lui aussi, tout ça commençait à le stresser... Ce fut alors avec un grand sourire crispé qui ne traduisait que trop bien, chez lui aussi, la peur, qu'Osamu vint tapoter amicalement avec la paume de sa main la main de son ami, qui serrait toujours son épaule à en broyer les os.

Ça... Ça peut pas être ça, mon vieux, t'inquiète pas, c'est... C'est certainement pas ça...

Il n'était pas vraiment convaincu lui-même ; et il se devait de l'être. Fais marcher tes méninges, mon petit Osamu... Il y avait bien autre chose qui pouvait être nocif pour le bois, que les mites ou autres insectes, pas vrai? Par exemple... Tiens! Par exemple... Il se lança, à plus forte voix cette fois, à l'attention de la grand-mère :

Euh...! Des... Des champignons, peut-être, Oba-san..?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 25 Fév - 0:25

La vieille femme éclata d'un rire grinçant qui, bien que sincère, n'avait rien de très rassurant. Puis elle se tut brusquement, ce qui était encore plus perturbant et se pencha vers ses deux disciples ( promotion, promotion, ils n'étaient que des criminels quelques instants avant!! ) pour leur jeter d'un seul souffle de son haleine mentolée ( eh oui, désolée, mais même vieille, même exténuée, Tsuru ne pue pas : c'est ça, être un esprit de la propreté ! ):

- Bien sûr, on va aller les récolter et se faire une ptite omelette aux champignons noirs après, hein les petiots?! Hahahahahaha! Non, j'aimerai bien avoir affaire à de simples champignons... Cela dit, vous n'êtes pas loin, il s'agit bien de parasites. Ils font leur nid dans le bois, et heureusement pour nous, uniquement à la base des arbres, et ici, des piliers. Vous n'aurez donc pas à escalader cet extravagant échaffaudage.


Tsuru mis sa main en visière et jaugea d'un oeil critique la hauteur de l'attraction. Une montagne en bois, tsss... Mais bon, ce n'était pas à elle, qui n'avait jamais connu que le travail, que revenait l'autorité de juger des loisirs des autres, ce concept lui demeurant assez obscur. Elle riva à nouveau son regard perçant sur ses deux interlocuteurs et reprit :

- Ces trucs-là... Oh, c'est assez dur à définir. IIs sont rapides, une fois sortis de leurs trous, ils volent un peu partout et comme on va devoir boucher leurs nids, ils vont probablement s'en prendre à vous. Mais si vous garder vos masques, vous serez juste soupoudrés d'un nuage jaunâtre un tantinet poisseux, mais ça n'a jamais fait de mal à personne de se salir à la tâche. Par contre, toi, si tu tiens à ta tignasse, couvre-là, parce qu'en dernier recours, ils deviennent un peu barjos et ils viennent vous grignoter les ch'veux... J'ai jamais compris pourquoi.


Bien entendu, elle se garda de leur dire que cette brume dont ils risquaient d'être aspergés était un somnifère si puissant qu'il pouvait entrainer un état comateux proche de la mort. En fait, rien moins qu'une drogue...

Tsuru dévisagea ses deux compères qui avaient l'air passablement défaits. Dans le genre armée purgatrice, on avait fait mieux. Vaguement, la vieille se souvint de ces concepts modernes tels le libre arbitre, les droits de l'homme et toutes ces broutilles... Alors ( plus pour un genre de sondage que pour vraiment leur donner le choix, après tout ils étaient sous contrat, que diable!! ) elle leur demanda :

- Hé bien, qu'est-ce que vous en dites, les jeunes?

[ Désolé, Takashi, c'est bel et bien un genre d'insecte... Mais bon, je n'ai pas encore dit à QUOI ils ressemblent exactement!! ]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 25 Fév - 1:02

Ce qu'ils en disaient? Osamu, lui, restait encore modeste dans sa réaction : les coins de la bouche tirés vers le bas, les yeux écarquillés, n'ayant pas perdu une miette du discours de leur supérieure, il s'était contenté de déglutir sans piper mot. Takashi, lui, avait pâli à vue d'oeil, au point de prendre presque le même teint "couleur-de-peau-normale" de son camarade, à mesure que Tsuru-san leur expliquait la situation. D'affreuses pensées lui traversaient l'esprit. Des parasites. C'étaient donc bien des insectes. Des affreux insectes avec des gros yeux et plein de pattes partout, et des ailes avec ça... S'ils volaient... Ouais, ils avaient forcément des ailes... Et peut-être du venin avec ça, et des dards, s'ils s'attaquaient à eux... Quelle horreur... Bien que ce soit tout à fait psychologique, Takashi sentait d'avance les petites bêtes grimper à même sa peau en passant sous ses vêtements, s'engouffrer dans ses cheveux, dans sa tignasse, comme une bande de poux assoiffés de peaux mortes... Une véritable vision cauchemardesque. Et puis, lorsque la terreur du garçon eut atteint son paroxysme et qu'il ne fut plus capable de la supporter, le cri partit quasiment tout seul.

Oh NOOON!

Dans un même mouvement, Takashi avait, de ses deux longs bras, attiré Osamu contre lui et le serrait fort comme une peluche, tremblant plus fort encore, et gémissant, limite s'il ne se mettait pas à pleurer. Osamu, qui avait bien conscience du ridicule de la situation, tenta de lui faire comprendre par des regards ou de faibles gestes que ce n'était pas vraiment le lieu ni le moment de faire ça, mais il n'y pourrait rien faire, Takashi ne lâcherait pas... D'ailleurs, il n'avait vraiment pas l'air décidé à y aller, avec ça. Et il le faisait bien savoir...

Jamais! Jamais! Jamais! Jamais!

Euh... Al... Allons, Takashi-kun... Il faudra bien qu'on le fasse de toutes façons, tu sais bien...


Bien qu'embarrassé par la position dans laquelle il se retrouvait, Osamu, dans un soupir, se mit à tapoter le dos de son ami d'un geste hésitant, lui rendant faiblement son étreinte comme pour lui montrer qu'il était là lui aussi et qu'il n'était pas tout seul dans cette galère... À deux c'était plus facile. C'était ce qu'il avait toujours cru, et ce qui l'avait d'ailleurs poussé à affronter des situations qu'il n'aurait jamais osé affronter sinon... Mais allait-il pouvoir faire comprendre ça à Takashi, dans l'était où il se trouvait? Ça, c'était une autre histoire...

C'est notre travail, Takashi-kun, on n'a pas le choix, il faut qu'on y aille...

Jamais! Jamais! Je m'en fous! Jamais!


Constatant, avec presque quelque chose comme de la lassitude, que Takashi ne le lâcherait décidément pas, Osamu soupira de nouveau, et tâcha de gagner un peu de temps en prenant l'initiative de récupérer, de ses deux bras qu'il avait, heureusement, relativement libres, le foulard de Tsuru-san sur les épaules de son ami pour lui attacher de nouveau sur la tête et couvrir ses cheveux. Une vraie mère-poule, comme l'oiseau l'avait dit un peu plus tôt... Même s'il le niait, la chose se vérifiait quasiment ici.

Non mais quel gamin... Tu ne m'aides pas, tu sais... Hum... Excusez-le, Oba-san... Je crois qu'il a peur... Un peu, mais... Ça va aller...

Évidemment, tout ce qu'il disait à la grand-mère n'était qu'un tissu d'euphémismes, mais tant pis, on ferait avec. De toutes façons, si personne ne réagissait de façon un peu positive dans cette situation, ils n'en sortiraient jamais...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 25 Fév - 15:58

Si Tsuru-san avait été sadique, nul doute qu'elle serait délectée de la situation, mais étant plutôt du genre professionnelle, elle déplorait cette sinistre poltronerie.

Décidément, le temps passe, et les hommes ne changent pas! Quand on organise des chasses, des tournois, des guerres, ah, ça c'est sûr, tout le monde est là! Mais dès qu'il faut s'occuper des ptites bestioles qui pourissent le quotidien, on fait plus les fiers! J'pige pas. Comment peut-on crainde des êtres qui vous sont inférieurs dans la pyramide alimentaire.


La vieille femme observa un moment le plus raisonnable des deux ( en la circonstance, en tout cas ) qui essayait de se dépatouiller de la couardise de son ami, mais comme il ne semblait arriver à rien, elle le remercia d'un geste et l'écarta pour saisir aux épaules le gamin et lui donner une petite chiquenaude sur le front. Il étaient à présent deux pour s'occuper de bébé Takashi. Profitant de ce qu'il semblait s'être un peu calmé, elle le morigéna de sa voix érraillée et moqueuse :

- Alors, qu'est-ce que c'est que cette grande frayeur, hum? C'est la grosse bête qui a peur de la petite?! Mais tu as quel âge, mon pauvre petit, tu crois peut-être que ce truc va te piquer? J't'ai pourtant bien expliqué que non. Sois raisonnable, tu n'vas pas en mourir...


Ce qui était tout fait vrai, les risques étaient juste d'un autre ordre... Soyons clairs : Tsuru n'avait absolument pas choisi de traîner les deux gosses là pour leur mettre la trouille de leur vie. En fait, le nettoyage de ces parasites n'était pas seulement très dangereux, il était surtout long et difficile. C'était censé être une corvée, pas une séance de torture!

Mais maintenant que le caractère horrifique de la tâche s'était révélée à la vieille ( qui jusque là avait toujours eu assez de temps pour accomplir cet exploit seule ), elle n'en était que plus iritée. Elle avait utilisé la manière douce, mais si ce cornichon renaclait encore, elle devrait recourrir à la manière forte!

Et bien sûr, le côté repoussant de la chose lui était également passé au dessus de la tête. D'abord, parce que tout nettoyeur est censément immunisé contre tout dégoût ( sinon vous êtes en présence d'une contrefaçon !) et ensuite, parce que Tsuru avait toujours considéré les insectes comme un type de pature comme un autre. C'est vrai, quoi! Tous les sirops pour la gorge sont à base de bave d'escargot, le miel, ça sort de l'arrière train des abeilles, sans parler de tous les oiseaux qui grigotent mouches, araignée, libellules et autres demoiselles... En tant que grue, même si elle était plutôt poisson, elle n'aurait pas craché, en des temps moins propices, sur un petit morceau de ver ou de vermiceau, voire un limaçon!

[ Beaucoup de grues sont piscivores, mais pas toutes. En revanche, toutes se nourissent d'insectes ^·^.]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 25 Fév - 17:57

Snif...

Takashi, ravalant les larmes qui coulaient déjà sur les joues rebondies de la drôle de cacahuète qu'il était, considéra la grand-mère sans même être capable de sortir le moindre mot. En même temps, ce qu'il lui restait de cervelle en action réfléchissait à la vue de Tsuru-san : devant cette personne-là, il avait de toutes façons été vérifié que toute discussion, ou même toute tentative de discussion était impossible... Et merde, alors... Il allait vraiment devoir y aller, hein? S'il était habitué aux contestations d'Osamu et prêt à les contester à son tour lorsque cela s'avérait nécessaire —non ; en fait le plus souvent, il n'était tout simplement pas d'accord, mais ne nous perdons pas dans les détails—, ce ne serait pas aussi facile de rechigner devant Tsuru-san. Et encore, pour le coup, la grand-mère avait été... Plutôt gentille, par rapport à ce à quoi elle avait pu les habituer jusqu'à présent. Il n'allait quand même pas cracher là-dessus... Même pour Takashi, qui semblait avoir un ego un peu plus développé que celui d'Osamu, c'était chose peu concevable... Et puis après tout, tout effrayé qu'il était, il était forcé de reconnaître que la grand-mère avait raison : ils n'allaient pas mourir...

Mouais... Enfin, je me demande ce qui est le mieux... Mourir ou être traumatisé à vie?

Bon... Allez, viens.

Aah?!


Osamu —peut-être assez fier pour une fois de ne pas être le plus froussard des deux, il fallait l'avouer— n'avait pas attendu que son copain réponde ; de toutes façons si on ne s'en tenait qu'à lui, il n'y avait pas beaucoup d'espoir, alors... Il avait tout simplement pris l'initiative de choper d'une main le bras de son ami pour l'entraîner derrière lui, tandis que, prenant le peu de courage qu'il avait à deux mains, il s'avançait vers les bases de la construction en bois. C'était bien là que se trouvait le problème, n'est-ce pas? À un ou deux mètres des piliers, il s'arrêta pour mettre son masque —assez vite imité par Takashi par ailleurs—... Et constata avec un peu de désappointement que son nez ne rentrait pas dedans. Du moins, pas totalement...

Oh, zut... Saleté de gros pif...

Tant pis, on ferait avec. Au moins, tous les orifices étaient bouchés, et il n'irait par conséquent pas respirer des saloperies... C'était le principal. Takashi, qui n'avait pas ce problème, et sur qui le masque tenait d'autant mieux qu'il avait de grandes oreilles, continuait de se tenir en arrière, pâle et tremblotant. Rien que d'avancer jusque-là, ça lui avait demandé un sacré effort... Était-ce vraiment le même gaillard qui se faufilait partout dans les grottes ou dans les forêts pour trouver des choses intéressantes et satisfaire sa curiosité sans bornes? Difficile à croire, quand on le voyait comme ça... Osamu, finalement, se tourna vers Tsuru-san et désigna les piliers d'un index pas convaincu.

Euh... C'est dans ces trucs-là, c'est ça, Oba-san?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 25 Fév - 20:52

Voyant les deux jeunots se résigner, mettre leurs masques et se rapprocher de leur cible, Tsuru afficha un sourire triomphal. Voilà! Voilà de vaillants jeunes gens comme ils doivent tous l'être! De son côté, elle retroussa ses manches, les attacha aux bretelles de son tablier, mis son masque et saisit son seau qu'elle avait du reposer pour tranquiliser Takashi. Elle avait d'ores et déjà un fichu sur la tête...

Elle dut les rattraper car elle avait également pris le temps de sortir du seau, qu'elle posa ensuite contre un pilier, les outils qui leur seraient nécessaires. En arrivant, elle fut aussitôt sollicité par le plus petit des deux qui visiblement quémandait quelque chose comme un ordre ou une consigne de départ. Elle n'avait donc pas été assez claire?

Tss, de nos jours, avec toutes leurs bricoles électroniques à plein volume, les hommes ont perdu leurs oreilles...

- Non, mon cher, c'est dans l'attraction d'à côté! Bien, maintenant que nous sommes où il faut et équipés comme il le faut, fouillez un peu dans vos seaux et trouvez-moi les pulvérisateurs. Ça ressemble à ça.


Et elle brandit ce qu'elle-même venait de sortir de son seau avant de le poser sur une poutre assez haute et de se diriger vers une petite cabane fermée d'un verrou non loin de là. Le temps qu'elle revienne, ils auraient bien trouvé ce qu'il fallait dans ce fouillis... Elle ramena de cette reserre un grand drap blanc sale qui avait déjà servi, un pot sur lequel trônait trois pinceaux en équilibre précaire et une cage de métal qu'elle déposa sur le sol avec un "houf!" qui trahissait l'antiquité de ses vertèbres...

- Alors, vous avez su trouver?
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 25 Fév - 22:56

Heh...

Osamu n'avait été capable que de se raidir, et de sourire d'un air clairement gêné, en entendant la réponse de Tsuru-san. Bien sûr, était-il bête... Et ça n'allait pas les faire monter dans l'estime de la grand-mère, ça... Mais tant pis, mieux valait fermer sa grande gueule et s'exécuter en silence. La patronne les avait chargés de chercher dans les affaires qu'on leur avait confiées cette chose qu'on appelait un "pulvérisateur", tandis qu'elle-même allait chercher du matériel supplémentaire dans une sorte de cabanon non-loin de là... Un pulvérisateur, mmh? Bah, ils savaient à présent à quoi ça ressemblait, et ce n'était pas comme si leurs seaux étaient pleins à craquer de toutes les sortes d'outils possibles et imaginables... Si? Cependant, rien que de repenser à l'usage qu'on allait en faire, et à la raison qui les poussait à les utiliser, Takashi frissonna de nouveau. Il avait réussi à avancer jusqu'aux piliers, mais il n'était pas dit qu'il tiendrait le coup face à une telle épreuve... Il vint donc tirer la manche de son ami entre le pouce et l'index, dans un geste faiblard, simplement pour attirer son attention, n'osant même pas se tourner vers lui —il regardait ses pieds. Il n'y avait pas d'insectes sur ses pieds, du moins pas pour l'instant, donc c'était un endroit plutôt sécurisant à regarder...

Osamu.

Quoi?

Je vais tomber dans les pommes, j'en suis sûr... Je vais pas tenir...

Mais si, tu vas tenir. Je suis là... On est ensemble, pas vrai?


Pas de réaction. Osamu s'en trouvait un peu vexé. Lui que cette simple question aurait poussé à aller jusqu'à décrocher la lune, il ne comprenait pas que Takashi ne réagisse pas pareil, ce qui lui aurait semblé normal... Mais bon. Puisqu'il voulait du concret, on allait lui donner du concret, n'est-ce pas?

Allez... Tu as bien mangé une grenouille sèche, un été, et c'était parfaitement dégueulasse... Mais tu l'as fait, et sans trop rechigner même, alors ici, c'est pareil! Tu peux le faire!

Bien que le fait relaté soit du plus haut degré de ridicule, Osamu le citait sur un ton tout à fait sérieux. Il était vrai qu'un été, ils s'étaient retrouvés au fil de leurs balades dictées par l'imprudence de la grande asperge dans la maison d'un vieil original, qui leur avait offert à manger des grenouilles noires et sèches. Osamu en gardait un souvenir fort peu ragoûtant... Mais Takashi, étrangement, n'avait pas eu l'air de tant cracher sur les grenouilles que ça. Takashi-kun avait toujours eu des goûts culinaires carrément étranges... Du moins, c'est ce qu'Osamu pensait.

Une grenouille, c'est pas un insecte, d'abord!

Allons, ne fais pas l'enfant. Tiens... Revoilà Oba-san.


Tsuru-san n'avait pas mis bien longtemps à rapporter le matériel de la cabane, et il était d'ailleurs étonnant aux yeux des deux garçons qu'une femme de cet âge soit encore capable de se baisser pour poser sa charge à terre de la sorte... Ça devait être douloureux... Elle aurait pu le dire si elle voulait de l'aide! Mais non, apparemment, elle se débrouillait très bien toute seule. Même après s'être tapé tout leur travail de ménage de la journée... Toujours l'esprit à son ouvrage, elle leur demanda simplement s'ils avaient trouvé les pulvérisateurs. Comme, un peu plus tôt lorsqu'on se dirigeait vers l'attraction, les deux amis avaient montré leurs masques à la grand-mère, sans mot dire, de même ils montrèrent leurs pulvérisateurs. Malgré leur doute grandissant et leur conversation qui aurait pu les divertir, ils avaient bien eu le temps de trouver ce qu'il leur fallait dans leur seau... Ce n'était pas bien compliqué.

Hm, on les a, Oba-san...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 13:23

- Ah, parfait. C'est moi qui ait le produit, tenez, il suffit d'enclencher la bonbonne à l'arrière de l'engin, comme ça!

Elle sortit de son seau deux récipients hermétiquement fermés qui avaient quelque chose de la canette, les leur donna puis montra l'exemple avec un troisième. C'étaient en effet un mécanisme assez simple... On changeait le produit en fonction des parasites et autres saletés à exterminer, et voilà. En l'occurence, c'était un genre de potion made in Tsuru qui provoquait chez ces bestioles-là, et uniquement celles-là, un état assez proche du rut. Mais bon, à moins qu'ils ne lui demandent, elle se refusait à mettre de telles impudicités dans les oreilles de ses ptits jeunes de collègues. Elle n'était pas obligée de rentrer dans les détails...

- Écoutez bien. On est pas venus pour tuer ces pauvres choses, d'accord? Bon. Posez tous les pulvérisateurs là.

En fait, en jetant un oeil à Takashi qui tremblait comme une feuille, Tsuru venait d'avoir une idée pour rendre la tâche plus aisée, une idée qui allait leur faire gagner du temps et qui mettrait à profit leur nombre. Accessoirement, cette idée était également censée limiter le trauma qui pendait au nez de ce garçon-cacahouète.

- Takashi, tu es chargé de pulvériser ce produit entre les piliers. Cette mixture fera sortir ces bestioles de leur trou et elles te suivrons, mais pas d'inquiétude! Nous avancerons au fur et à mesure avec toi, moi et Osamu, on s'arrangera pour les choper avant qu'elles te touchent. Tu préfères éviter le contact, je suppose, non? Par contre, garde bien l'oeil ouvert, essaye de te rappeler d'où elles sortent. Nous devrons reboucher leurs niches une fois qu'elle seront toutes délogées...


D'habitude, Tsuru-san s'aspergeait régulièrement de ce produit en se baladant entre les piliers et devait récupérer ces trucs dans ses jupons, ses manches... Bref, son corps se trouvait recouvert d'insectes et même si ce genre de chose ne la repoussait pas, elle déplorait de ne pas pouvoir toujours voir d'où ils étaient sortis, étant tout occupée à les attraper avant que l'effet du produit ne se distompe... Et même si elle repérait leurs niches, sa mauvaise mémoire lui jouait souvent des tours, et un peu d'aide n'était en effet pas superflue...

- Alors, on fait comme ça, les gosses?
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 14:47

Ces "pauvres choses"? Hora, elle dit ça à propos de machins aussi dégoûtants et aussi nocifs...

Oui, ça ressemblait fort à une forme de racisme d'entre les espèces animales... Mais quelqu'un qui a la trouille des insectes n'en est que d'autant plus déraisonnable dès qu'il en voit, et ne pense qu'à une chose : les fuit, ou les tuer pour ne plus qu'ils fassent de mal. Et, pardonnez du mot, on ne compte plus le nombre d'insectes que Takashi a tués. Ni les plaintes qu'un tout petit Osamu encore bien sensible lui tirait à la gueule quand ils en étaient encore à porter des couches... "Hidoi, Takashi-kun!" C'est méchant! Quand on est petit, on pense d'autant plus que les insectes, au même titre que les humains, ont peur de mourir ; ce n'est pas le cas, mais ce n'est pas non plus une raison pour les écraser à chaque fois qu'on les voit...

Beeeh... Osamu pourrait pas faire les deux, plutôt? Les faire sortir, et après les choper...?

Oh, formidable... Je te remercie de ta solidarité, dis donc!

MAIS...! Je veux pas me faire poursuivre par un essein d'insectes, moi!


Oui, c'était bien ce qui avait le plus effrayé Takashi dans les propos de la grand-mère : déjà, que les bestioles sortent de leur trou, ça avait déjà tout du film d'horreur, mais en plus qu'elles se mettent à le suivre, là, ça devenait carrément du suicide! —À ses yeux, à ses yeux.— Osamu, dans un autre soupir, vint poser sa main sur l'épaule de son grand camarade et le regarda bien en face, tentant de se faire rassurant comme il pouvait :

On les laissera pas te toucher, vieux, t'inquiète pas.

Hmm...


Takashi fit la moue face à Osamu, se retenant de pleurer à nouveau. Après tout, c'était Osamu... Il ne pouvait pas se permettre de ne pas lui faire confiance... Il finit par se décider et, pulvérisateur en main, se dirigea en traînant la patte vers le bas des piliers... Avant de passer à l'acte terrible, il se retourna une dernière fois vers Osamu, la voix chevrotante derrière son masque :

Tu promets, hein?

Mais oui! Arrête de faire l'enfant, quoi!

B... Bon...


Alors, finalement, vérifiant que tout le monde était prêt à faire sa part de la tâche —en gros, aussi, que tout le monde était prêt à le sauver de ces saloperies volantes—, Takashi se lança et actionna son pulvérisateur, de la façon que Tsuru-san leur avait enseignée. Presque aussitôt, il se détourna, totalement dégoûté à l'idée de les voir sortir. Mais ce n'était pas ce qui lui avait été demandé, et Osamu l'avait retenu...

Regarde par où elles sortent! Mais REGARDE PAR OÙ ELLES SORTENT!

Il ne se gênait pas pour gueuler, comme il savait bien le faire quand il fallait... En même temps, il avait beau lui répéter la consigne à son ami, lui-même n'avait de cesse de regarder les piliers pour vérifier lui-même par où les bêtes allaient surgir... Il avait beau gueuler, même si Takashi ne voyait rien, lui en serait capable...


Dernière édition par Hosuke Sharaku le Ven 26 Fév - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 16:22

[ Fini, ça y est! Mais pourquoi diable a-t'il fallu que ça ne poste d'abord que la première partie qui ( j'en suis consciente ) est tout à fait inutile?]

Il leur avait encore fallut trois heures pour se décider et se mettre au boulot, à ceux-là... Certes, Tsuru s'était mise à la page et demandait (plus souvent qu'avant ) l'avis de ses victimes et collègues, mais parfois, cette obligation lui pesait très très lourd. C'était les Japonais, aussi! Pays de fous... On a pas idée de s'excuser trente-six mille fois avant d'entrer dans une pièce, par exemple! Ici, on prenait les états d'âme des gens trop à coeur, pas étonnant qu'ils deviennent tout mous et délicats comme ça!

Mais bon, c'est aussi pour ces raisons que les Japonais sont des gens extrêmement propres, et tout compte fait, il étaient au sommet du top dix des peuples préférés de Tsuru, non loin des Suisses ( ouais, c'est des clichés, mais ça repose quand même sur une certaine réalité !) ...

Les pensées de la vieille vadrouillaient donc allègrement alors que son regard vide allait de Takashi et Osamu, et d'Osamu à Takashi sans voir ni Takashi, ni Osamu lorsque celui-ci se mit en position. Enfin, jusque là, Tsuru ne pensait pas qu'il eût fallu une posture particulière pour pulvériser ce produit, mais Takashi, tiraillé entre son envie d'actionner au plus vite l'engin pour en finir et son besoin évident de prendre la poudre d'escampette, venait de lui prouver le contraire.

Il appuya à fond sur la gachette, tout tremblant, les mains crispées et les yeux fermés par l'effort. Que Tsuru croyait, mais comme il ne les ouvrait plus, et que son pote se mettait à l'enguirlander, elle comprit qu'il cherchait tout simplement à fuir la réalité, ce pauvre gosse...

- Arrête d'appuyer, niguedouille, ou il y en aura plus pour la suite! Holà! Mais c'est qu'elles sortent déjà! Tu dois les attirer naturellement, mon gars...


Tsuru avait glapit et déserré les mains de Takashi, avant de tourner brusquement la tête. En effet, ce qui semblait une simple tache sombre sur le pilier voisin commençait à grossir et à bouger. C'était en fait un véritable nid d'où sortaient des formes noires aux contours incertains, une masse grouillante qui sembla se ramasser sur elle-même soudainement.

- Tiens-toi près, Osamu, elles font toujours ça juste avant de charger, ces boules de pattes...

En effet, les choses commencèrent à avancer vers eux, mais d'un mouvement qui n'avait rien d'une charge. Elles flottaient un peu dans tous les sens, à croire que la dose excessive qu'avait répandue Takashi les avaient complètement shootées...

- Mais... Mais elles sont complètement faites?! Hum, bon, pas grave, ça sera plus facile...

DIt-elle en se tournant vers Osamu. Celui-ci avait l'air figé tout à coup. Ah oui....C'était sa première fois! Ça devait être un peu perturbant de voir ce genre de bestiole inclassable... Un peu dans le style boule de poils, vous sortiriez d'un Miyazaki que vous crieriez à la noiraude en les voyant.

Sauf que toutes ces petites tentacules n'étaient ni des poils, ni des pattes, et qu'elles suitaient toutes d'une substance jaune liquide qui curieusement devanait poudreuse au contact de l'air et s'envollait en petit nuages similaires au pollen...

Humpf!! Tant pis, je vais partir devant, ça va peut-être le faire réagir!

Et elle se jeta sur la première pieuvre venue ( ça se rapproche un peu de ça, non? ) et la fourra dans la cage qu'elle avait en main, par un clapet qui se referma d'un bruit sec. Là-dedans, on pouvait entrer, mais pas sortir!


Dernière édition par Baba Yaga le Ven 26 Fév - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 17:23

HJ : Hooo, des "noireaudes"! XD Si je m'y étais attendue...

~~~ 

Ça y était... Les bestioles en question étaient finalement sorties, pour la plus grande frayeur de Takashi qui ne savait plus à présent s'il devait s'enfuir en courant ou se mettre en position du Japonais qui veut se parer contre un tremblement de terre. Pour l'instant, la frayeur et l'hésitation le tenaient tout à fait immobile, accroupi non-loin de là où il avait pulvérisé ce drôle de liquide jaune —il en avait tout de même profité pour s'éloigner un peu, au moment où Tsuru-san était venue écarter ses mains du pulvérisateur—, ses deux grandes mains venant boucher ses oreilles, ce qui ne l'empêchait pas d'entendre les cris lancés par la grand-mère et le binoclard autour de lui. La pagaille avait commencé, et il ne voulait pas voir ça...

Osamu, en revanche, voyait. Oui, pour voir, il voyait, et c'était un sacré spectacle. Ces drôles de choses-là... C'étaient vraiment des insectes? Des parasites à bois? En tout cas, il n'avait jamais vu une chose pareille... On aurait dit des boules de poils ou quelque chose du genre, qui se déplaçaient on-ne-sait de quelle manière dans l'air. Elles n'avaient pas l'air d'en mener large, les bêbêtes, après toute la dose de produit que Takashi venait de déverser sur le bois... Pas étonnant... Mais qu'est-ce que c'était que ces choses, et d'où ça sortait? On aurait dit un de ces OVNIS (Objets Vivants Non Identifiés) qu'on pouvait trouver au fond des abysses, dans la mer, et dont les formes dépassaient toute imagination... Des créatures des abysses sur le bois d'une attraction d'un parc japonais, on aurait tout vu! Cependant, le jeune garçon fut forcé de réagir, dans un sursaut, lorsqu'il vit Tsuru-san qui s'était lancée à l'attaque de ces étranges petites boules. C'est vrai... Ce n'était pas le moment de se mettre en pause, il fallait les attraper! Alors, tant bien que mal, Osamu se mit lui aussi à courir après les petites bestioles, les bras tendus devant lui. Comme il n'avait pas de cage, pour sa part, où les mettre, il tenta d'abord d'en attraper une et de la bloquer en la serrant fort dans ses mains. Seulement, lorsqu'il s'essaya à ce plan monté en deux secondes, il constata que la boulette qu'il avait attrapée avait littéralement explosé dans ses mains, ne laissant sur les paumes qu'une espèce de trace noire. Aucune espèce de sang ou de lymphe, rien... Et surtout, comment avait-elle pu exploser de la sorte? Heureusement qu'Osamu avait son masque par ailleurs, vue cette espèce de suie bizarre qui s'était dégagée de ses poings pour se répandre dans l'air lorsque la bête avait succombé...

Ben...? On peut pas les prendre comme ça?!


Faute de mieux, Osamu vida alors le contenu de son seau sur le sol, et se lança à la poursuite des bestioles, son nouveau "récipient" en l'air, pour pouvoir les attraper au vol. Il piégea de la sorte un bon petit paquet de bêbêtes d'un coup, et écrasa d'un geste vif son seau sur le sol, retourné, pour ne plus leur laisser aucun moyen de s'enfuir. Alors, tenant son piège d'une main, appuyant sur le dessus de l'autre, Osamu prit une seconde pour se tourner vers la grand-mère, l'air tout à fait interloqué :

O... Oba-san, c'est quoi? ...AH!

Un petit cri de surprise. C'était que ça bougeait, dans le seau... Pas étonnant... Quoi que ce soit, c'était vivant, tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 17:58

[ m*** Les noiraudes, pardon! Zut alors, si je fais une faute d'orthogaffe, ça casse tout ( au moins, je serai pas poursuivie pour violation des droits d'auteur!!). ]

Tsuru en avait attrapé une petite dizaine quand Osamu l'interpela. Il avait plutôt bien réagit, ce gamin. Bon, une fois revenu à lui, il avait un peu déraillé en écrabouillant une de ces pauvres créatures... La vieille avait failli s'interrompre pour lui expliquer comment faire, mais il eut une excellente idée en utilisant le seau... Elle le lui pris des mains, et lui expliqua tout en transvasant les petites d'un récipient à l'autre :

- Elles sont très fragiles, tu vois, il faut les saisir par le bout des pattes... Tu pouvais pas savoir, hein? On les appelle des cendraignées là d'où je viens. Rigolotes, non? Mais elles sont un vrai fléau quand on les laisse faire. Elle bouffent la... Euh...


Tsuru le dévisagea un instant tout en continuant à choper machinalement les bestioles qui voltigeait tout autour, sans plus faire attention au pauvre Takashi, postré un peu plus loin. Elle ne pouvait pas décement lui dire que ces bestioles se nourissaient de magie, hein?! Pas grave, ce petit instant de gêne passerait bien pour un effet d'Alzheimer, à son âge...

- Hum, elles grignotent le bois comme des morfales! Je sais pas où elles engrangent toute cette mattière, les petiotes! Mais même si elles vivent sur le dos des autres, elles sont très appréciées, ces petites fées noires, on dit souvent dans les milieux menuisiers qu'elles portent bonheur... C'est aussi pourquoi il faut que tu fasses attention à ne pas les faire éclater, hum?


Tsuru lui jeta un petit coup d'oeil par en-dessous, un petit sourire en coin, avant de se remettre plus sérieusement à la tâche. Avec toute cette conversation, très intéressante, certes, ils en avaient un peu perdu de vue Takashi...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 22:27

HJ : XD Hora hora, mais je faisais la même faute! Je ne l'ai appris que peu de temps plus tard, que c'était une faute d'orthographe... Les guillemets n'étaient pas spécialement là pour ça. XD C'était plutôt parce que je ne savais pas exactement comment décemment nommer ces petits trucs-là...

~~~ 

Hm, d'accord... Je regrette de l'avoir fait, mais si j'avais su plus tôt qu'on pouvait pas les attraper comme ça...

Osamu écoutait les explications de la grand-mère d'un air des plus intéressés. La vérité sort de la bouche des plus âgés, et ils savent tant de choses que les jeunes n'ont pas eu le temps d'apprendre... À présent, sur le moment, la grand-mère paraissait tout à fait sympathique au jeune garçon, lui qui l'avait tellement crainte à peine un moment plus tôt. Il ne s'était donc pas trompé, elle avait bien un bon donc, cette Oba-san... Et elle en connaissait un rayon sur sa matière et sur les alentours, par ailleurs. Décidément, la peur se dissipait à tout sujet, même au sujet de ces petites bêtes qui intimidaient beaucoup moins, quand on savait ce que c'était. Il en venait même à les trouver sympathiques, et tandis qu'il venait de réussir à attraper l'une de ces "cendraignées" comme la grand-mère le lui avait expliqué, cela le fit partir d'un petit rire insouciant :

Hi hi hi... Elles sont mignonnes!

Cet instant de distraction lui coûta un peu, parce que la bestiole en avait profité pour se barrer de ses doigts. Le garçon à lunettes lâcha simplement un petit "oh" pour venir la choper à nouveau, et la glisser dans la cage avec les autres, en prenant soin de n'en laisser aucune autre s'enfuir, avant de continuer dans ses observations amusées :

C'est comme si elles venaient d'une autre planète!

Et, croyez-moi, dans la tête d'un gars comme Osamu ça pourrait très bien être pris comme véritable. Après tout, ce gars-là pouvait croire en tellement de choses... Seulement, on avait oublié une certaine cacahuète, qui depuis un bon moment ne pouvait s'empêcher d'entendre la conversation, et commençait à franchement se crisper en constatant que son meilleur pote préférait rigoler plutôt que de lui sauver la peau de ces bestioles —qu'entre parenthèses, lui-même n'avait toujours pas osé regarder...

Eh! HO! Peu importe tout ça, en tout cas, dépêche-toi de les attraper!

Ah! Takashi-kun... Heh, désolé...^^"


Et Osamu de se remettre à la tâche correctement, à son rythme. Ceci dit, maintenant qu'il avait vu des petites bêtes aussi drôles, il avait du mal à croire que son ami puisse toujours avoir peur... Enfin, Takashi était Takashi, et il n'allait pas chipoter s'il s'agissait de Takashi... C'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 23:06

- Extraterrestres? Héhéhé, drôle d'idée... C'est à cause de toutes leurs pattes que tu dis ça?

Pas un seul instant il ne vint à son esprit que cette idée d'autre planète pouvait conduire au surnaturel et donc au rayon de la magie. C'est donc sans inquiétude et sans hypocrisie que Tsuru s'étonnait du point de vue d'Osamu.

Bah, les habitants de l'espace, c'est bien un truc de jeunes, ça...

Le nombre de boules de pattes allait décroissant, et Tsuru s'accorda un bref instant de pause. Osamu était très à son affaire, et elle était assez contente de voir qu'il semblait s'amuser. C'est vrai qu'avec cette surdose de drogue à cendraignées, l'habituelle foire d'empoigne était devenue un genre de cueillette presque bucolique...

Mais l'autre, là...

La vieille femme vissa un regard exaspéré sur le dos de Takashi, qui visiblement faisait tout son possible pour ne pas voir la scène. Elle voulait bien admettre qu'il eût peur, mais tout de même, elle ne pouvait pas supporter qu'il se tourne les pouces alors que les autres travaillaient!

- Hé, cornichon ( Tsuru a déjà attribué deux sobriquets personnalisés à ses collègues : Takashi au long visage est cornichon et Osamu le rondouille est pois-chiche. Pour l'instant, Osamu ne l'a pas suffisemment irritée pour qu'elle utilise le sien... ), au lieu de ratisser le sol avec ton pif, va plutôt chercher ce pot et les pinceaux qu'on a laissés un peu plus loin!

Puis, elle se tourna vers Osamu qui attrapait avec elle les toutes dernières cendraignées qui se baladaient, pour lui demander :

- Je n'en ai vu sortir que de ce trou, et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 26 Fév - 23:40

Buh...

Ce ne fut que de ce grognement geignard que Takashi fut capable. Se faire traiter de "cornichon", c'était pas très sympa, ça... Il avait eu peur, quand même, quoi... En plus, se faire engueuler lui tout seul, c'était un coup encore plus dur. Encore, quand Osamu et lui se faisaient tous les deux enguirlander sur un même plan, à un même titre, ça faisait partie de ces trucs qui leur arrivaient à tous les deux ensemble, au moins... Mais là, Monsieur allait jouer les travailleurs dociles, le laissant de côté... C'était facile pour lui, tiens, il n'était pas aussi dégoûté par les insectes, lui! ...Oui, Takashi se sentait seul, pour le coup, et ça le peinait un peu. Peut-être bien qu'au final, tout ça, c'était de sa faute... Bah, tant pis, il aurait le temps d'en reparler avec Osamu après. Pour le moment, il était parti s'exécuter, puisqu'il valait mieux le faire. Après tout, ça lui ferait bien quelque chose à faire, et enfin quelque chose auquel il ne rechignerait en rien, comparé à tout ce qu'il avait dû faire avant... Pendant ce temps, Osamu répondait à la question de leur supérieure, au sujet de l'endroit d'où étaient sorties les bêtes :

Mmh, moi pareil... Elles sont toutes sorties du même endroit. En tout cas, c'est ce que j'ai vu...

Un bref regard, un poil moqueur, en direction d'un autre intéressé qui revenait avec le pot et les pinceaux à la main, l'air pas très fier.

Et comme on ne peut pas compter sur les observations d'une certaine personne...

Eh, dis donc, je te remercie, toi! C'est qui qui parlait de solidarité un peu plus tôt, hein?

Tout à fait. Eh bien, je me venge, Môssieur. Qui sème le vent récolte la tempête!


Scène de ménage. Qui se termina par un Osamu qui, la tête tournée vers Takashi, lui tira la langue dans une expression parfaitement hautaine et désinvolte à la fois, à un point où ça en devenait parfaitement exaspérant. Ce qui eut effectivement pour effet de faire enrager Takashi. Tandis que ce dernier apportait le matériel demandé à la grand-mère, afin de savoir au juste ce qu'il fallait en faire, il ne quittait plus Osamu des yeux, le maudissant intérieurement par tous les mauvais sorts possibles et imaginables. Malédictions qu'il ne manquerait pas de lever plus tard, après s'être puni cent fois pour les avoir proférées. Mais c'est comme ça que ça se passe, quand on est les meilleurs amis du monde...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Sam 27 Fév - 11:39

Tsuru-san était assez consternée à la vue de cette petite dispute. Elle traitait Osamu et Taashi de gamins, certes, mais pour elle, cette dénomination vallait pour les hommes de 7 à 777 ans ( les moins de 7 ans étant, comme tout le monde, le sait, les bout'dchou ) et il y avait un grand pannel de variations dans cette classe si large... En cet instant, elle se serait crue en face d'enfants de l'âge d'Adélie, tiens! Spontanément, elle réagit comme une maîtresse d'école.

- Allons, allons, on ne chahute pas avec son camarade, hum, hum, son collègue. Ce qui compte, ici, c'est que le travail bien fait et réparti équitablement! Donc, Takashi, tant pis si tu n'a pas pu repérer ces trous, tu feras mieux la prochaine fois, hum? Il nous reste encore quelques dizaines de pilliers, tu vas prendre le pli. En attendant, passe nous deux des pinceaux et ouvre ce pot.


Elle né déspérait pas d'augmenter encore la productivité de son équipe, la vieille... Cependant, elle se tourna vers Osamu pour préciser d'un air revêche :

- M'enfin, on va continuer à garder l'oeil ouvert en attendant, puisque tu refuses d'ouvrir les tiens. Mais bon... Ça risque de nous déconcentrer et alors c'est pas sûr qu'on puisse toutes les attraper avant qu'elles te touchent...


Puis elle revint au pot, en soupirant. Il fallait se dépêcher là aussi, ou sinon de nouvelles cendraignées allaient emménager dans les anciennes pénates de celles qu'ils venaient d'attraper. C'était ennuyeux, mais Tsuru se sentait toute guillerette. Boucher le trou, c'était déjà boucler une partie du travail, et elle adorait tout ce qui relevait de la touche finale.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Sam 27 Fév - 14:27

Kshi...!

Takashi sentit un frisson désagréable lui parcourir l'échine. Bon, il fallait avouer que ces petits machins n'étaient pas si effrayants qu'il aurait pu le craindre, mais il n'était tout de même pas rassuré, et surtout pas de se retrouver au contact de ces choses-là. Cette fois ce n'était même pas spécialement par dégoût, juste parce qu'un petit machin noir plein de minuscules tentacules gigotantes, ça devait pas être agréable quand ça vous tombait dessus... Tout en passant les pinceaux à Tsuru, il se remit donc à protester à coups de gémissements, visiblement pas séduit par cette idée :

Ah, non, alors! Dites, Oba-san, vous plaisantez, hein?

En tout cas, que ce soit le cas ou non, il avait intérêt à ouvrir l'oeil, à présent qu'il savait ça. Enfin... Au final, ce ne serait pas si difficile de regarder ces petites bêtes en face, c'était déjà ça. Des mites, ou des mouches, ou des affreux mille-pattes, ou encore de véritables araignées... Ça, ça aurait été carrément affreux. Là, encore, il pourrait regarder... Et au moins, s'il regardait, il ne serait pas touché par les bêbêtes, c'était ça, le deal, non? Le prix à payer... S'il pouvait éviter ça, alors, pourquoi pas, il serait bien obligé de faire un effort...

J'ai fait bien des choses dans ma vie... Je devrais pouvoir...

Tandis qu'il s'efforçait de se mettre du plomb dans la tête, Takashi, en un geste, avait ouvert le pot. Sûr que dans une situation pareille, Osamu aurait galéré comme un malade... C'était ce qui différenciait les deux garçons, pour ce qui était du sport et de l'effort physique. Alors qu'Osamu avait de réelles difficultés dans son corps tout chétif, Takashi n'aimait juste pas faire un effort quand il ne comprenait pas à quoi ça rimait. Ce qui, en l'occurrence, n'était pas le cas ici, donc, ça ne lui aurait pas posé de problème. Osamu, pendant ce temps, considérait son pinceau d'un air plutôt intrigué. L'utilité de ces choses-là lui paraissait évidente, mais..

'Faut boucher les trous avec ce qu'il y a dans le pot, Oba-san?

"Ce qu'il y a dans le pot", oui, ils ne savaient pas ce que c'était. Mais fort probablement, encore un produit ménager, fait maison peut-être, ou peut-être pas... Ils auraient le temps de s'habituer à tout ça au fil du temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 3 Mar - 20:17

[ Désolée pour cette interruption -.- Au fait, logiquement, on décrit tout le premier pilier, mais après on ne va pas détailler le dé-noireautage de tous les autes, alors si tu veux faire une prolepse, vas-y! Et de la longueur que tu veux! Après tout, si je suis pas d'accord, il suffira que je fasse un gros flash-back, c'est tout ^ · ^ ]

Tsuru surveillait le déroulement des opérations avec bonne humeur. Une fois à sa tâche, elle avait complètement oublié qu'elle avait amené les deux autres ici en guise de punition, le travail adoucit les moeurs, il parait... Elle regardait Takashi ouvrir le pot avec un grand sourire de toutes ses dents ( et quand je dis toutes, je veux dire par là-aussi qu'il ne lui en manque encore aucune...).

Puis, la question d'Osamu la fit réagir. Ah, ben oui, elle était en position de coach, en ce moment, plus ou moins...

- Ah... Hum, hum! Grmmmbl, ma gorge, ça c'est c'thiver... Oui, bien entendu. Dedans il y a une pâte qui prendra la forme de leurs niches en se dilatant. C'est un vieil ami à moi qui la fabrique, entre autres outils d'entretien...

Elle se baissa alors dans un grand craquement et se redressa, les mains sur les hanches, le pot dasn l'une et le pinceau dans l'autre.

- Bien! Merci de l'avoir ouvert, Takashi. Prenez tous vos pinceaux et badigeonnez les parois de c'te trou. Il n'y a qu'un sur celui-là, mais il est assez gros... Humpf, en fait ça marche comme ça : vous recouvrez tous les côtés, sans forcément en mettre des tonnes puis on dépose une petite boule de pâte au milieu, et au bout de plus ou moins de temps selon la grosseur du trou, elle va vous le boucher en s'étendant vers les endroits où on en aura mis. C'est assez bizarre comme produit, hum? Comme si y'avait un genre d'aimantation à la base ou je ne sais quoi....


Toujours le pinceau à la main, Tsuru s'était mise à sa gratter le menton en signe de perplexité. Le bout du pinceau lui frottait la joue d'un côté et lui donnait une allure de vieux chat moustachu... Mais l'outil retrouva bientôt une position normale, brandi au bout de son bras tandis qu'elle s'écriait :

- Allez, on va le finir en moins de deux! Et avec ça, ç'en sera un de moins!

Et elle plongea le pinceau dans la pâte molle et orange vif.


Dernière édition par Baba Yaga le Lun 8 Mar - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 3 Mar - 22:39

HJ : Iia, d'abord, on ne s'excuse pas, parce que je suis pas mieux, franchement. ><"" Ensuite j'écris et on verra bien comme ça vient... On avisera en quelque cas que ce soit, pas vrai?^^

~~~

Roger~!

Une expression qui, venant d'un Japonais, était à peu près équivalente à un "allons-y" ou "d'accord", ou les deux mélangés. Et Osamu et Takashi de plonger eux aussi leurs pinceaux dans le pot, chacun à son tour, Osamu d'abord, mais les deux penchés sur le bord. C'était un drôle de produit que celui-là, entre pâte compacte et liquide, et d'une couleur très vive pour quelque chose qui se badigeonne avec un pinceau sur du bois... Ce n'est pas comme si c'était de la peinture...

Ça a une drôle de tête, ce truc... Hein?

Ça, ouais... Mais si ça nous débarrasse de ces trous...


Bien qu'ils aient encore pas mal d'appréhensions au sujet de cette tâche, et que Takashi ait encore un peu la frousse —bien moins, tout de même, depuis qu'il avait vu la tête qu'avaient ces petites bestioles à bout desquelles il fallait venir—, les deux garçons se sentaient déjà un peu plus de coeur à l'ouvrage que lorsqu'ils marchaient vers l'attraction en se demandant à quelle torture ils allaient avoir droit. Ils l'avaient compris en le faisant une fois : ils n'en étaient pas morts, et en plus de ça, par bonheur, la grand-mère se montrait déjà bien plus sympathique que tout à l'heure. Elle expliquait de façon plus posée, elle remerciait quand on faisait quelque chose... Elle donnait toujours des ordres avec une certaine dureté, mais ça faisait partie de son rôle, et quand on venait de connaître pire à l'instant, on appréciait quand le jeu se calmait un peu... Bon, Takashi s'était fait traiter de "cornichon" et il appréciait moyen, mais au moins, maintenant, il se sentait à la mesure de ce qu'il devait faire, et puis, il n'y avait plus de bêbêtes qui flottaient dans l'air au milieu de ce produit bizarre balancé au petit bonheur avec son vaporisateur. Bref, nous avions là trois employés du personnel d'entretien qui se partageaient la tâche, rien que pour boucher un bête trou. Osamu laissa Takashi et Tsuru-san s'occuper de badigeonner les bords —et Takashi, de peur d'en faire trop, tentait d'imiter au maximum le geste de la grand-mère, du moins comme il le pouvait—, puis il se chargea lui-même de déposer la boule de pâte au fond du trou pour laisser la réaction chimique —ou quelque chose comme ça— opérer à sa guise. Alors les deux garçons se retrouvèrent à regarder bêtement l'intérieur du creux dans le bois, par curiosité, pour savoir ce qui allait se passer... Et lorsque la pâte boucha d'elle-même le trou comme Tsuru-san l'avait dit...

Oooooh!

Je ne sais pas si c'est touchant ou au contraire tout à fait pitoyable ; mais c'était bien ce genre de réaction étonnée auquel le Miracle de la Pâte Orange eut droit. Pourtant, Osamu et Takashi en avaient vu des choses dans leur vie... Mais c'est là le miracle des simples d'esprits : quelle que soit la chose, ils sont encore capables de s'étonner de tout. S'ensuivit donc une conversation enthousiaste et souriante entre nos deux balayeurs de service, remotivés à la vue d'une tâche aussi simple à effectuer...

Waouh, ça le fait vraiment comme ça!

Ouais... Eh, c'est marrant! Et surtout, c'est super-pratique!

Bon... On s'occupe des autres trous, maintenant, alors, pas vrai?

Bah... C'est parti!

Et bon courage pour déloger ces petites araignées, mon vieux...

Augh... Dis pas ça... ><"


Le cycle de la vie, le cycle du travail. Et c'était reparti... À présent qu'ils savaient comment ça fonctionnait, sans doute que ça allait aller bien plus vite... Et ça aussi, c'était encourageant, rien que d'y penser.



HJ : Bon, beh, finalement, je ne suis pas allée jusque-là...^^" À toi le choix de faire ou non une ellipse quelconque... Je te laisse voir, quoi!
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 4 Mar - 22:49

[ Je ne ferais pas une ellipse, pas pour la deuxième fois, parce que la première fois s'est pas passée comme d'habitude... en temps normal, on use moins de produit et les bêtes sont beaucoup plus offensives! ]

Tsuru n'avait pas pris le temps de regarder le spectacle de la pâte en action comme ses collègues, on s'y habituaita vite, et ça ne faisait pas avancer le travail. Cependant, elle ne les houspilla pas. somme toute, ces deux gamins avait l'air de venir d'un environnement modeste qu'elle imaginait étranger à tout ce qui touche au merveilleux et elle pouvait bien les laisser s'acoutûmer aux bizarretés de l'endroit...

Pour sa part, donc, elle s'en était allée refermer le pot en attendant ( on ne sait jamais... ) et avait posé dessus les trois pinceaux. Elle avait ensuite repris le pulvérisateur entammé d'un main et la cage de l'autre et s'était dirigé vers les deux gamins qui en étaient à s'extasier sur l'utilité de la pâte ( ce à quoi elle ne pouvait que renchérir... ).

- Holà du balayeur! Le second pilier nous attend! Toi ( elle tendit le pulvérisateur à Takashi ) je comprends que tu sois nerveux, mais essayer de mettre moins de produit, deux petites pression brèves suffisent, tu as conmplètement asphixié ces pauvres choses tout à l'heure... Et puis, c'est du gaspillage! À ce rythme là, on aura pas assez de produit pour faire toute l'attraction.

Et elle lui tourna le dos pour se diriger d'un pas vif vers le second pilier. Elle se retourna une fois arrivée et leur donna ses instructions en croisant les bras d'un air décidé :

- On s'est occupé que d'un pilier parce que c'était la première fois. Mais si on se dépêche pas, on y sera encore à la nocturne du parc, donc maintenant nous alllons nous mettre au centre de ces quatres piliers. Ça en fait trois d'un coup, puisqu'on en a déjà traité un... Allez, au travail, je suis sûre que vous avez autant hâte que moi d'avoir fini!


Dernière édition par Baba Yaga le Lun 8 Mar - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Sam 6 Mar - 0:30

Ah, ça...

Osamu bâilla à s'en décrocher la mâchoire, comme pour illustrer son propos. Comparé à Takashi, peut-être aussi au vu de sa constitution plus faible et moins développée, il était moins résistant à la fatigue. Et puis, Yamada Osamu vivait le jour, lui, pas la nuit... Il n'était pas comme Takashi qui montait sur le toit en pyjama pour regarder le ciel au télescope. XD Oui, bon, il ne le fait plus maintenant. Mais au collège encore... Enfin. Le propos n'est pas là. D'ailleurs, notre intéressé numéro deux venait de lever son pulvérisateur avec un sourire convaincu, en direction de la grand-mère. À présent qu'il l'avait fait une fois, il hésitait déjà moins, et s'il pouvait faire mieux et plus efficacement... Pourquoi pas, hein. Apparemment, lui aussi se laissait gagner par l'esprit sacré des nettoyeurs à l'oeuvre. Faire ça vite, bien, et surtout proprement et que ça dure, pas vrai?

Aye, aye, Oba-san!

Ce qui ne voulait pas du tout dire qu'il avait mal, entre parenthèses. C'était juste une certaine façon de répondre sur un même ton que le fameux "chef, oui, chef"... Motivé, quoi. Et surtout un peu plus en confiance. S'il savait, le pauvre malheureux. Les choses ne seraient pas si faciles à chaque fois... Justement parce qu'il allait pulvériser moins de produit —il était bien convaincu qu'il fallait le faire, puisque c'était ce qu'on lui avait demandé—, les bestioles allaient aussi être déjà un peu plus vivaces. Mais ça, Takashi lui-même était loin de s'en rendre compte... Il allait donc devoir constater sur le tas, à ses risques et périls. Pour l'heure, il venait de redresser son pulvérisateur à la verticale, après que tout le monde ait pris le temps de se mettre en place au centre des piliers, et donna deux coups en tenant l'appareil au bout de son long bras tendu, avec beaucoup plus de retenue, parce qu'il était aussi beaucoup plus confiant.

Et-voilà!~

Oui, il souriait, pour l'instant, le pauvre inconscient. Mais déjà ça recommençait à grouiller en tache sur le bois... Ça allait sortir... Ça allait surgir... Et ça sortait, maintenant!

HUAH?!

Woaaah! Elles sont rapides, ce coup-ci!




HJ : Désolée, désolée, désolée, DÉSOLÉE.^^" C'était vraiment tardif, là...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Sam 6 Mar - 22:25

[ C'est pas grave : je tarde encore plus! Figure-toi qu'à force de jouer Baba, je prends tout les mails de promotion pour fête des grand-mères à mon compte en ce moment... J'en ai trouvé un dans ma boîte ce soir : "oh, c'est gentil, ils pensent à moi!" -.-"...]

Les deux petits, et en particulier le trouilllard, commençaient à remonter dans l'estime de Tsuru. Ils avaient l'air de se faire vite à la tâche, oui, ils pouraient sans doute devenir des éléments honorables du bataillon des balayettes et serpillères! En voyant le grand dadet se mettre à la tâche avec conviction, la doyenne hocha la tête d'un air approbateur. Ça, c'était de la bonne graine!

Malheureusement, tout leur bel enthousiasme fut balayé par la férocité ( hum, disons plutôt l'ardeur ) des cendraignées, rendues folles par le produit. En entendant leurs cris de gorets ( pardon... pour les gorets ^.^ , non, jsuis méchante là, mais c'est vraiment ce que pense Tsuru...) la vieille décida d'intervenir :

- Allons, allons, du calme, ce sont les mêmes que tout à l'heure, pas plus dangereuses, juste plus rapides! Tous à vos postes! T'as pas oublié de repérer les trous, Takashi?


Tous en criant ces recommandations, elle s'était dirigée vers le gros de l'essaim, cage en main, et en avait déjà attrapé une petite dizaine. Ça allait plus vite, bien sûr, puisque les bêtes semblaient d'elles-mêmes se précipiter dans leurs filets... Le problème, bien sûr, c'est qu'elles allaient aussi chercher à atteindre Takashi...

Arrivée à la trentaine, Tsuru du se rendre à l'évidence : elle avait rarement été confrontée à des spécimens aussi vivaces. À croire que quelque chose en particulier les attirait!! Travaillée par sa conscience, la vieille risqua quand même un regard e arrière vers Takashi. Pas bon. Au train où allaient les choses, Osamu et elle allaient bientôt être débordés, les parasites sortaient de partout...

Elle fit un geste ample à son collègue pour lui indiquer de se replier :

- Eh, Osamu! On retourne près de ton copain, comme ça ce sera plus facile de le protéger de ces ptites-là. J'ai pas envie de me retrouver avec un blessé de guerre, même s'il ne s'agira que d'une blessure morale! Et s'il panique, dieu sait quelles bêtises il pourraient nous faire...

Tsuru apparaissait très calme en surface. À vrai dire, et malgré toutes les idées horribles qui lui traversaient l'esprit, elle était tout aussi calme en profondeur : elle avait vu des choses autrement atroces dans sa longue vie. Cependant, elle n'avait jamais pris plaisir à contempler la douleur d'autrui, et venir en aide à son prochain était une seconde nature pour elle ( nature dans laquelle elle faisait entrer en compte à ce même titre toutes les horreurs qu'elle concoctait "pour forger le caractère" de son pitoyable prochain...).

En somme, elle commençait malgré tout à se faire du souci pour Takashi...


Dernière édition par Baba Yaga le Lun 8 Mar - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Dim 7 Mar - 1:33

Pour sûr, pour le coup, il avait bien repéré, Takashi, par quels trous les cendraignées étaient sorties. Non pas qu'il ait spécialement gardé ça en tête, à vrai dire, il avait presque oublié qu'il devait faire ça... Mais parce que cette fois, il n'avait pas pu le rater. C'était tellement impressionnant, la façon dont ça surgissait... Même si parfois, il avait l'impression que ça sortait réellement de partout. En tout cas, maintenant... Il avait de quoi s'inquiéter pour sa peau, apparemment! Parce que c'était bien vers lui qu'elles fonçaient, les sales petites bêtes... Si Tsuru-san n'était pas là pour les intercepter...

KY-YAAAH! M-Mais qu'est-ce qu'elles me veulent, hein?!

S'il savait, le pauvre innocent, s'il savait. Mais il ne savait pas, alors il se contentait de gesticuler dans tous les sens pour essayer d'éviter les bêbêtes qui se ruaient vers lui. Il ne fallait pas qu'elles le touchent. Les voir, passe encore, mais qu'elles le touchent... Oh non, oh non!

OSAMU!

Takashi-kun! Tiens bon! Surtout panique pas!


Osamu avait, une nouvelle fois, à peu près la même conscience de ce qui se passait que leur aînée. Et à entendre Takashi appeler son nom comme dans un hurlement à la mort, il comprenait que c'était une sorte de pas vers la panique et donc, quelque chose à éviter autant que possible. Et puis, Takashi n'était pas seul. Lui et Tsuru-san étaient là, et lui vivant, il ne laisserait pas ces petites bestioles noires bouffer son ami, jamais de la vie! Étrange retournement de situation, en vérité, parce que d'habitude, c'était plutôt Takashi qui était du genre à protéger Osamu. Eh bien, pour une fois, c'était l'inverse... Et c'était Takashi qui appelait à l'aide, tandis qu'Osamu s'affairait à essayer de piéger un maximum de cendraignées sous son seau, comme un moment avant. Et puis, en relevant la tête, soudain, il remarqua quelque chose qui lui fit lâcher un cri comme il avait bien l'habitude d'en pousser :

AH!

Takashi, en effet, venait de taper un bon coup contre le bois d'un des piliers, et, entre la surface plane et la paume de sa main... Le petit à lunettes eut le temps de distinguer une petite chose noire qui vivait ses derniers instants. Et puis la malheureuse cendraignée explosa littéralement sous le coup de Takashi, comme on écrase un moustique, laissant la main du gars-cacahuète toute tachée d'une drôle de poussière noire, comme ça l'avait fait tout à l'heure, pour Osamu...

Takashi-kun! Il faut pas faire ça! Ça les tue!

Elle... Elle allait me toucher... Elle a failli me toucher!

Elle a failli te toucher, mais toi, tu l'as carrément écrasée! Reprends-toi un peu, Takashi-kun, on est là, nous!
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Lun 8 Mar - 21:58

[ Je viens de m'apercevoir que je mettais toutes les pensées et paroles de Tsuru en blanc, comme pour Pelleas... Ben oui : c'est une grue! Les grues... C'est blanc, souvent... Ah... Ou gris, mais y'a pas T.T Je vais garder le bleu hein, comme ça elle fait la paire ( ou le trio?) avec ses collègues... ]

Tsuru sentit plutôt qu'elle ne vit la pauvre petite bête partir en nuage de cendres. Ce ne serait pas la dernière, ni la première, mais quans même! À chaque fois ça lui faisait un petit pincement au coeur, comme si c'éatit une partie d'elle-même qui disparaissait... Même si elles étaient souvent dans ses pattes, la vieille femme ne pouvait renier ces créatures : elles étaient comme elle-même des esprits gardiens du foyer, à leur manière...

Bon bon bon, me voilà toute sentimentale, mais c'est pas vraiment le moment d'écraser une petite larme! Y'en a un qui commence à tourner franchement pas rond, ici...


Tsuru tira la manche d'Osamu, qui était en train d'houspiller Takashi. Une bonne initiative, mais du coup, il allait perdre toutes les cendraignées qu'il avait coincées dans son seau et qu'il ne surveillait plus... Elle lui confia la cage en lui disant :

- Allez, fourre donc ta récolte là-ddans avant qu'elle se fasse la malle, je prends notre ami cornichon en main!

Et elle riva aussitôt sur Takashi son regard de grand-mère réprobateur au possible, celui qui vous donne l'impression que vous êtes un méchant chien qu'a fait pipi sur le tapis. Puis elle esquissa un sourire inquiétant et émis un rire guttural qui n'avait rien à voir avec la voix qu'elle avait d'habitude.

- Dis donc, gamin, t'es bien rude avec ces pauvres petites grignotteuses! Est-ce que tu sais au moins pourquoi on les attrape sans les éliminer, hum? Après tout, ce serait plus rapide de toutes les écrabouiller comme des vandales, comme tu viens de le faire!


Elle se rapprocha encore et, ( c'était peut-être le plus bizarre ) tout en continuant d'attraper les bestioles de façon à ce qu'elles ne touchent pas Takashi, ouvrit grand les yeux avec une mimique qui allongea tout son visage tout ridé et s'écria :

- Ma parole, mais tu veux donc en retrouver partout chez toi, mon ptit? Ces choses-là n'ont qu'un mode de reproduction! T'en écrase une, et deux heures après, en vlà deux qui réapparaissent à la place!


Ce qui n'était bien sûr qu'un bon gros mensonge! Enfin, il est vrai qu'à partir de cette cendre pouvait naître une autre cendraignée, mais uniquement dans des circonstances si extraordinaires que Takashi ne courrait en réalité aucun risque. Au cas où, Tsuru saisit la main du garçon et l'épousseta d'un coup de manche.

- Évidemment, tu pouvais pas savoir, hein? Mais réfléchis avant d'agir, à présent! Si t'en écrase trop, elle vont se mettre à te suivre même sans produit. Elle te collent probablement parce qu'elles sentent que tu les crains.


Là, par contre, son affirmation avait toutes les chances d'être juste. Les cendraignées étaient de nature extrêmement curieuse et taquine, l'attitude de Takashi les amusait sans doute beaucoup... Plus ça les attirait, plus elles devenaient collantes, plus elles le collaient, plus il avait peur, et plus elles étaient attirées...

Bref, un bon petit cercle vicieux comme elle les détestait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ambassade de La Grande Armée [[LGA]]
» les biscuits de la grande armée
» Les chevaux dans la Grande Armée
» [SdA] Armée Mordor-750/1500 points
» Pas de mini-campagne 2ème croisade les 7 et 8 mai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: LES MONTAGNES RUSSES.-
Sauter vers: