Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 20 Mar - 0:39

On s'était donc dirigé vers ces fameux locaux consacrés au personnel d'entretien, après tout, un passage logique lorsqu'on faisait le ménage dans le parc... L'humble balayeur arrivait, il passait par ces locaux, il allait battre le parc, matériel en mains, pour tirer sa journée, et puis il revenait dans ces locaux avant d'enfin rentrer. L'ordre des choses, tout à fait. Enfin... Si encore Takashi et Osamu avaient pu éviter de s'y éterniser, ce coup-ci, ils n'auraient pas dit non. Par la force de certaines choses qu'il serait trop long de résumer, leur journée s'était retrouvée prolongée, et, crevés comme ils étaient dans l'état —ils avaient beau être jeunes, ils n'étaient pas d'une résistance exemplaire—, ils n'avait qu'une envie, c'était de rentrer tout de suite. Seulement, Tsuru-san, la grande patronne des patronnes, souveraine du personnel d'entretien, en avait décidé autrement. Dans leur état, ils avaient besoin d'une douche de désinfection, alors, douche de désinfection il y aurait. Et c'était pour ça qu'on se retrouvait là, dans le soir sombre d'une fin de journée de travail bien remplie. On allait à la rencontre des salvatrices cabines de douche. En y repensant, Osamu et Takashi n'étaient passés qu'une seule fois dans cet endroit-ci : le matin même, avant de se mettre au travail. C'était tout. Et ainsi, Takashi avait testé la machine à café, et Osamu le degré de confort qu'offrait le mur quand on s'appuyait dessus ; et cependant c'était encore bien trop peu pour connaître cet endroit. C'est pourquoi Osamu était surpris en reconnaissant le coin par lequels ils étaient passés ce matin, lorsqu'ils arrivèrent :

Ah, mais c'est ici? Je savais pas qu'il y avait des douches là-dedans...

Eh bien! 'Faut croire...


Haussement d'épaules d'un Takashi résigné. Osamu parvenait encore à s'étonner des choses... C'était bien pour cela qu'il ressemblait quelquefois à un enfant, celui-là, du moins Takashi le pensait. Lui n'y arrivait plus. Si encore il y avait quelque chose d'un peu extraordinaire pour piquer sa curiosité, son étonnement à lui aussi, mais des cabines de douche... Ça, ça n'avait rien d'extraordinaire. Le garçon-cacahuète avait l'impression de devenir un peu mécanique, à présent. Une mécanique qui fait ce qu'on lui dit de faire. Fatigué, en gros. Osamu devait l'être aussi pourtant, peut-être plus que lui, même. Et pourtant il gardait ses yeux grands ouverts, montrant toujours bien plus d'étonnement que de lassitude... Sans doute ses lunettes. Ça lui agrandissait les prunelles, ça faisait toujours cet effet-là. Ça n'expliquait pas les réactions. Mais Takashi avait la flemme d'y réfléchir dans l'instant. Ça donnait mal à la tête, pas besoin de ça... La grande asperge finit par détacher son regard de son ami pour chercher des yeux la grand-mère, qui les avait elle-même conduits jusqu'ici. Décidément, elle avait bien de l'énergie pour une personne agée, c'est vrai, c'était impressionnant... Mais ça ne pouvait qu'attirer une certaine estime. Un respect, n'est-ce pas? Même si Takashi lui tenait toujours grief de l'avoir traité à maintes reprises de "cornichon", il était lui aussi forcé de l'admettre. Au juste... Quel âge avait-elle, et depuis combien de temps était-elle ici? Ça ne datait pas d'hier, manifestement, puisqu'elle avait parlé un peu plus tôt de "la construction"... Et aussi d'un certain "Kyo-kun".

"Kyo-kun"... C'est qui, ça...? ...Bah, 'faut que j'arrête de me poser des questions, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 20 Mar - 19:02

[ Ouais, héhéhé, on inaugure les lieux! ]

Tsuru farfouillait dans sa poche à la recherche de son trousseau de clés. Il était coincé sous un paquet de pastilles à la menthe que Nina lui avait donné pour les étrennes du nouevl an ( Tsur refusait catégoriquement toute forme de monnaie... ). Elle avait du sorit le sachet pour atteindre les clés et bougonnait de ce contretemps ( la douche, la douche, et plus vite que ça! ).

- Raah, c'est encore l'autre qu'a cru que tout le monde était parti et qu'a fermé sans vérifié le tableau de présence!! Tiens, je l'avais mis là, ce truc?

Elle se tourna vers les deux gamins qui avaient l'air plus qu'éteints... Peut-être qu'un peu de menthe forte? À tout hasard, elle leur proposa tout en agitant le sachet :

- Une p'tite pastille revigorante? Elles sont à la menthe, et sans sucre.

Non que Tsuru soit au régime, mais elle n'appréciait pas que le goût de l'herbe soit masqué par autre chose. Elle leur tendit le paquet puis se retourna vers la porte du local... Qui était ouverte. Pour se donner une contenance, Tsuru fit mine de faire jouer la clé dans la serrure. La honte, elle avait encore tourné la poignée dans l'autre sens et cru que la porte était fermée...

- Bien, bien, bien...

Elle se dirigea vers un placard au fond qui se trouvait entre une porte bleue avec un motif de petite marine blanche, et une porte blanche avec un petit marin bleu. Elle en sortit une petite pile de serviettes, et un savon de toute évidence de fabrication artisanale.

- Et voilà! Les serviettes sont fournies et lavées par la maison, c'est-à-dire ma pomme en fait. L'embêtant, c'est que vous n'avez pas encore amené vos affaires dans les vestaires, et on ne fournit pas le savon. Mais bon, y'a toujours un ahuri pour oublier le sien dans les cabines des gars... Allez, c'est par là!


Et elle désigna la porte bleue, tout en continuant de parler ( elle voulait être au plus vite sous l'eau, la douche, la douche! ) :

- Ah, et puis, vous changerez de T-shirt, OK? Vous n'avez qu'à prendre ceux des uniformes, je m'occuperais de laver les vôtres et vous les retrouverez demain, dans vos casiers.


Et elle tendit la main pour entrer dans la salle de bain des filles...

[ Il est peu probable qu'on ait autant de confort dans les vrais parcs d'attraction... Je suppose qu'on retrouve ici l'influence qu'exerça Tsuru pendant la construction d'Akizuki no Wonderland -.-]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 0:10

Ah! Thank you, Oba-san!

Ça, c'était pour l'histoire de la pastille. Takashi accepta immédiatement de bonne grâce, se disant que décidément ça ne pouvait pas faire de mal, mais Osamu avait l'air un peu plus réticent. En fait c'était cette histoire de "sans sucre" qui le rebutait légèrement, lui qui carburait tellement aux choses sucrées. Beuh, encore un truc qui allait arracher dans la bouche, et dont on ne ressortirait qu'avec un goût amer... Très peu pour lui, quoi... Cependant, Takashi s'était servi pour deux, et avait envoyé d'une pichenette l'une des pastilles en direction d'Osamu, qu'il avait bien été obligé d'attraper alors.

Osamu, prends-en une aussi.

D'a... D'accord.


Après tout, maintenant qu'il en avait une dans les mains, il n'allait pas refuser. Et puis, si cette pastille était "sans sucre", elle avait au moins une forme qui inspirait confiance. Alors, paf, dans la bouche. Osamu masqua une légère grimace. Comme prévu, c'était dégueulasse... Mais si au moins ça pouvait les réveiller un peu, pourquoi pas. On suivait donc Tsuru-san après que cette dernière avait ouvert la porte, et on se dirigeait vers les douches. Bon, les portes au message très clair, pas de commentaire à faire... Et puis, la grand-mère qui s'y connaissait avait sorti une pile de serviettes, et Takashi et Osamu se servirent, en la remerciant très cordialement. On s'inclina même légèrement, dans une parfaite synchronisation comme d'habitude, sans oser l'interrompre. Elle savait son affaire et on l'écoutait, tout simplement. Finalement lorsqu'elle leur dit de ne pas s'inquiéter pour le savon et qu'elle leur indiqua la porte d'un geste, ils se préparaient à passer à la douche, quand elle les interrompit dans leur mouvement et leur demanda de changer de T-shirt. ...Non, en fait, ce n'était même pas une demande, mais bien une véritable affirmation, avec un futur bien catégorique... Bien qu'elle ait rajouté ce "okay" après, il était bien clair que ce serait comme ça et pas autrement. Bon. Pourquoi pas, après tout c'était plus pratique, et s'il y en avait d'autres... Avec un geste d'accord, on s'apprêtait à finalement ouvrir la porte pour aller faire ses ablutions, quand soudain, Osamu sembla se rappeler de quelque chose, et se retourna pour interpeller une nouvelle fois Tsuru-san, la prononciation un peu déformée par la pastille sur sa langue :

Mais, au fait! Oba-san... On les trouve où, les uniformes?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 12:03

Tsuru se retourna avec surprise.

Eh ben, eh ben, ils sont vraiment fatigués, hein... Bon, vaut mieux leur expliquer avec le maximum de détails, on sait jamais, avec leur degré de réaction à ct'heure-ci, dieu seul sait ce qu'ils pourraient encore fabriquer...


- Mais voyons, dans ce placard-là aussi! Faites gaffe, hein, y'a aussi des uniformes pour filles... Les tailles sont indiquées par de petites étiquettes sur le rebord des étagères, en dessous des piles... Ça vous va comme ça?


Elle les inpecta du regard. Ils avaient plus trop l'air perdus, hein, mais peut-être que c'était son envie pressante de se retrouver sous la douche qui influençait son avis... Soudain, elle se rendit compte qu'elle-même ferait mieux de changer de vêtements. Ce matin, ça ne lui était pas venu à l'esprit, et elle avait oublié de prendre du rechange... Bon, bah... Elle prit donc un uniforme de la pile XL femmes, ouvrit la porte et alors qu'elle était sur le point de la fermer...

- Ah oui! Y'a plusieurs réseaux d'aération, et du coup les pièces ne sont pas très bien insonorisées... Mais quoique vous puissiez entendre, la règle absolue est de ne pas entrer dans la salle des autres, compris?


Bien sûr, elle était un brin parano... Mais elle faisait aussi beaucoup de bruit en se lavant, et un jour, cet ahuri de Kyo-kun avait cru qu'elle s'était cassé la figure et avait rappliqué... Heureusement, la porte était fermée, mais elle en gardait un très mauvais souvenir. Tant pis, ils la prendraient peut-être pour une vieille folle, mais au moins, ils y réfléchiraient à deux fois avant de venir la déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 15:09

Ah.

Double "Ah", double air consterné de soi-même, double tape de la main sur le front. C'était étonnant de voir à quel point, malgré leur fatigue apparente, ils arrivaient à garder une telle synchronisation. Comme s'ils se faisaient un devoir de paraître comiques... Alors que le plus drôle sans doute était qu'ils ne se rendaient absolument pas compte de tout ça. Bon. Au moins ils étaient encore en état de rattraper leur bêtise et de comprendre une fois qu'on leur réexpliquait... Ils attendirent alors que la grand-mère se serve elle-même pour finalement prendre des hauts d'uniforme à leur taille, encore assez las pour ne même pas se soucier de ce à quoi ils ressemblaient. De toutes façons, du moment qu'ils avaient de quoi se saper... Puis Tsuru-san les prévint qu'on entendait assez facilement d'un bain à l'autre, ce qu'ils écoutèrent à peine, parce que de toutes façons... La belle affaire! Déjà que c'était très classe ici pour des locaux de balayeurs, alors on n'allait pas chipoter pour une histoire de son... Et puis, Osamu et Takashi, qui n'étaient pas du genre à revendiquer, ni du genre à se faire remarquer en faisant du boucan, ni du genre à se mêler de ce qui ne les regardait pas... Bref, vous voyez le topo : on n'avait pas besoin de les prévenir deux fois, ils n'iraient pas venir fourrer leur nez partout. Dans un cas pareil, c'était loin de leur ressembler, et la "curiosité" de Takashi avait tout de même un peu plus de noblesse que ça. Calmes approbations.

Bien sûr, Oba-san.

Jaa...


Takashi ouvrit la porte et poussa doucement Osamu, qui marchait au radar, devant lui pour entrer eux-mêmes de leur côté. Ceci avec un petit geste de respect à l'égard de la grand-mère, qui signifiait un genre de "merci" ou "à plus tard" ou autre chose peu perceptible. Et puis ils refermèrent la porte derrière eux, affaires en mains, laissant Tsuru-san y aller de son côté. On était crevé et on n'avait pas vraiment envie de réfléchir. Et maintenant qu'on était allé jusqu'à la douche, Osamu était plutôt impatient : puisqu'ils avaient pris la peine d'aller jusque-là, ils allaient bien en profiter. Et par ici l'eau chaude. Enfin, en espérant qu'il y en ait... Parce qu'Osamu avait le chic pour prendre des douches carrément brûlantes, chose que Takashi n'arrivait pas à comprendre et à quoi il ne serait jamais arrivé lui-même. Mais bon... Chacun fait comme il veut, et là non plus, on ne va pas chipoter... Bon. Maintenant qu'on en était là, du côté de nos deux gars, on commençait à se dévêtir et à soupirer. Osamu tomba même sur les genoux.

Pfff... Crevé...

On n'aura pas chômé aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 16:23

[ ...J'espère que ça reste encore décent et qu'Osamu et Takashi ne seront pas traumatisés à vie...]

Elle avait poussé le verrou de la cabine, posé sur le banc d'un côté les T-shirts et le tablier sales et de l'autre l'uniforme qu'elle devrait mettre, puis supendu sa serviette à la patère de la porte.

Tsuru affichait une imperturbable expression d'extase. Elle avait beau, à l'origine, être un oiseau, ses consoeurs l'avaient autrefois beaucoup moquée en suggérant qu'elle n'était peut-être, au fond, qu'un vulgaire poisson de rivière... L'eau, plus que l'air, vraiment, cet élément la fascinait. C'était l'eau qui l'assistait dans toutes ses tâches ménagères, c'était l'eau qui lui apportait le réconfort après son travail, c'était l'eau qui soignait les plaies, la fatigue et laissait s'écouler toutes les souillures comme le temps qui passe.

Toute guillerette, elle se mit comme à son habitude à chanter en se déshabillant, de sa voix un peu éraillée, mais vive et chaude, pleine d'entrain...

Ma petite est comme l'eau...


Et hop! Robe passée au dessus de la tête, posée sur le banc et pliée avec son fichu en sus.

... elle est comme l'eau viveuuuh!


Et hop! Corset dénoué puis dégraffé et posé avec précaution sur l'autre tas, celui des vêtements qu'elle remettrait.

Elle court comme un ruisseau...


Et hop! Le jupon dézippé, passé par en dessous et pliée du côté des vêtements les plus sales.

... que les enfants poursuiveuuuh!


Et hopl Les bas déroulés le long des jambes, ôtés puis pliés dans leur longeur et posés par dessus le corset.

Courrez, courrez, autant que vous le pourrez...


Et hop! La grande culotte bouffante qui lui servait de dernier rempart alla rejoindre le reste de son attirail, sur la pile de l'uniforme. Elle entra dans la douche proprement dite, avec une expression de bonheur total, savon en main et fredonnnant jusqu'à la fin son petit hymne au bain :

Jamais, jamais, vous ne la rattraperez!


Et l'eau coula à flots.


Dernière édition par Baba Yaga le Dim 21 Mar - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 19:23

HJ : XD Y a pas de souci, va. Je n'ai plus qu'à dire la même chose, j'espère que ce j'écrirai par la suite restera décent...

~~~

Takashi levait les yeux en entendant la voix de la grand-mère qui venait des douches des femmes. Ah, effectivement. On entendait bien ce qui se passait, là-dedans... Alors qu'Osamu continuait de se déshabiller et que lui s'était interrompu, il entreprit de baisser la voix —s'agit de ne pas trop se faire entendre soi-même, hm?— pour interpeller son ami sous cape, et attirer son attention sur cette voix qu'on n'entendait que trop bien, avec un sourire amusé :

Héhéhé... Tu l'entends, la Baba? Elle chante...

Muuh...


Qu'Osamu entende ou pas, il avait sur le moment un problème plus grave. Il n'arrivait plus à passer sa tête par son T-shirt, et offrait pour sa part une vision parfaitement ridicule, son vêtement complètement replié sur l'avant de son corps, cachant son crâne aux cheveux ras, et ses bras tendus qui tâtonnaient à droite et à gauche comme pour chercher un point d'appui. Takashi, à sa vue, ne put se retenir d'éclater de rire, de son rire qui ressemblait tant à celui d'une femme... Puis, très vite, il se ravisa et, tout en continuant de pouffer un peu tout de même, vint délivrer son ami de son T-shirt en tirant un bon coup pour dégager sa tête. Finalement ce fut un Osamu sans lunettes qui émergea, avec des yeux si petits que c'en était étonnant, et qui lançait des regards autour de lui comme pour tenter de distinguer ce qu'il y avait autour de lui. Une vision assez touchante en soi, et le rire de Takashi se fit alors plus fraternel...

Fuw... Merci...

Dis donc, vieux, ta tête a encore grossi aujourd'hui, ou quoi?

Dis pas de bêtises... Bon, j'y vais, moi.


Toujours un peu au radar, Osamu vint claquer la porte d'une cabine derrière lui. Takashi l'avait suivi des yeux, et finalement, une fois que son ami se fut enfermé seulement, il se rappela qu'il avait une remarque à faire.

Osamu... Ton slip.

Ah, c'est vrai.


Un ridicule petit slip sombre vint glisser sous le bas de la porte. Puis on entendit le bruit de l'eau qui commençait à couler. Assez rapidement après, un nuage d'une épaisse vapeur commençait à s'élever vers le plafond au-dessus de la cabine de douche...

Tu prends encore une douche super-chaude, pas vrai?

Ça me fait du bien!

Yare, yare... Je sais pas comment tu fais.


Alors, dans un soupir, Takashi termina de se déshabiller et vint s'enfermer dans la cabine voisine, en espérant qu'Osamu lui laisserait au moins de quoi tiédir son eau.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 20:18

[ Osamu qui oublie son slip !!! XD Trop mignon, il est complètement out... ]

À présent qu'elle était sous l'eau, Tsuru ne chantait plus. Elle se concentrait sur l'agréable sensation du liquide sur ses plumes... Elle avait posé le savon dans un coin, et entreprit de se lisser le plumage métodiquement. Avoir deux formes, ça voulait aussi dire s'entretenir deux fois plus... Mais, heureusement, son corps d'oiseau s'accommodait d'une toilette de chat!

Une fois fini ce premier lavage, elle arrêta le jet de la douche pour se savonner. Mais pour cela, elle avait besoin de ses deux mains, et, pour les récupérer, la sorcière avait une technique très simple : elle mettait sur sa tête son arme secrète. Un bonnet en plastique censé empêcher que ses cheveux ne se mouillent. Mais pour Tsuru, cet objet avait une toute autre utilité : dévêtue, elle n'avait d'aure choix que de prendre la forme de son oiseau. Ce n'était pas une question de pudeur, oh non, mais c'était sa nature, la règle qui régissait son existence.

Le simple fait d'avoir un chapeau garantissait son apparence humaine... Et elle n'aurait ensuite qu'à se laver les cheveux dans le lavabo une fois habillée.

En attendant, elle s'était saisie du savon et frottait vigoureusement son vieux corps, surtout dans les jointures, là où des particules de cendre auraient très bien pû se loger... Elle dressa l'oreille et entendit un rire bizarre. Les deux ptits jeunes, sans doute. Ils avaient l'air de s'en donner à coeur joie, eux-aussi... Maintenant qu'elle avait repris forme humaine, elle pouvait chanter tout son soul et ne s'en priva pas. Elle reprit sur le même air :

Ma grand-mère fait du judo...

Et passa le savon dans son dos, en se contorsionnant

... elle a la ceinure noireuh!

Les orteils, à présent...

Elle a mis pépé K-O...

Les coudes...

... tout au fond d'sa baignoireuh!

Derrière les genous...

Pépé K-O, ah que c'était rigolo!

Sous les épaules...

Un oeil poché, et la machoire dézinguée!!


Et elle finit par les oreilles. Une habitude assez étrange, la vieille femme se lavait toujours derrière les oreilles avec beaucoup de soin... À présent, elle pouvait passer à nouveau sous la douche, et le bruit de l'eau remplaça celui de son chant. Elle se rinça longuement, fit des gargarismes à n'en plus finir... Bref, c'était le bonheur absolu!
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 21 Mar - 23:15

De l'autre côté, chacun se tenait très droit dans sa cabine, les bras le long du corps, et laissait l'eau lui couler dessus. Très chaude pour Osamu, tiède pour Takashi. D'abord, pendant un long moment, on n'avait pas échangé un mot, parce qu'on était fatigué et qu'on préférait se reposer un peu les cordes vocales. Et puis, la voix de Tsuru qui chantait de l'autre côté s'était fait entendre à nouveau. Décidément, elle en faisait un bruit... Ça devait lui plaire, de prendre sa douche, pour qu'elle exprime aussi fortement autant de joie de vivre. On avait rarement vu —ou plutôt entendu, dans leur cas— quelqu'un se laver avec aussi bon coeur. Alors, au bout d'un moment, Takashi tourna la tête vers le mur à sa droite —celui qui séparait sa cabine de celle où Osamu se trouvait, en somme, et se décida à parler à nouveau, comme pour commenter ce chant qu'on entendait ou encore rechercher, peut-être, un signe de vie de la part de son ami qui n'avait pas dit un mot depuis un bon moment...

Dis... Tu l'entends, toi aussi, pas vrai?

Mmh... Elle chante encore...

Mmh... Et qu'est-ce qu'elle chante! C'est étonnant d'entendre des paroles si légères chantées par une personne de son âge...


À ces mots, Osamu lâcha un semblant de rire, mais vraiment inhabituel pour lui, un tout petit rire discret... Rien à voir avec l'habituelle explosion d'aboiements rigolards qu'il lâchait à pleine gorge, d'habitude, quand quelque chose l'amusait à ce point. Non, là, c'était très calme et ça n'avait pas duré longtemps... Juste un semblant de réaction, pour que Takashi l'entende sourire de derrière le mur, peut-être. Et Takashi répondit lui-même par un sourire, mais silencieux, pour le coup. Osamu le sentirait bien, de toutes façons, il le devinerait... Autre moment de silence. Quand on est las les conversations ne durent pas bien longtemps. Puis, au bout d'un temps :

Osamu, c'est toi qui a le savon?

Oui.

Tu as fini avec?

Non.

Bon. Passe-le-moi quand tu auras fini, j'en aurai besoin aussi.


Autre moment de silence. Et puis, assez vite, le flacon de savon liquide glissa sous la paroi entre les deux cabines, pour arriver jusqu'à Takashi. Probablement qu'Osamu, à la demande de son camarade, s'était bien grouillé pour se savonner afin de lui passer ce qu'il voulait le plus vite possible... Il était comme ça. Takashi, bien évidemment, n'était pas sans le savoir.

Merci, vieux. Tu me dis si tu le reveux, hein.

Un silence calme. Juste le bruit de l'eau qui coule et de Takashi qui se savonne. Puis, au bout d'un temps :

Nee... J'ai un peu faim.

C'est normal. On mangera quelque chose une fois rentrés, et après au pieu.

Mmh...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Mar 23 Mar - 19:20

Tsuru finit quand même par sortir de la douche : son sens de l'économie entrait en conflit avec son amour de l'eau... Elle saisit la serviette et commença à se frotter vigoureusement et à la faire claquer de temps en temps sur son dos. Elle avait besoin de faire du bruit...

Une fois séchée, elle continua donc à siffloter histoire de meubler le silence. Pour pouvoir garder sa forme humaine ( on est jamais trop prudent ), elle devait d'abord mettre ses sous-vêtements et ensuite enlever son bonnet de douche. Ce qui manquait considérablement de classe, cela va sans dire...

Mais qu'est-ce que les deux zigotos peuvent bien faire? J'entends strictement rien de leur côté... ( tu m'étonnes, avec tout le bruit que tu fais ) C'est inquiétant à la fin, esperons qu'ils ne se sont pas endormis en cours de route et noyés dans leur douche...

Un peu alarmiste, la mémé, mais avec l'âge, elle avait appris à s'attendre au pire...

-Bon bon bon, alors cet uniforme...

Finalement... Elle ne l'avait jamais mis, cte truc. Elle avait bien sûr jeté un oeil aux croquis de Pelleas, et puis, c'était elle qui les avait lavé et repassé pour la première fois, avant qu'ils n'entre en possession des premiers employés, mais avant cela elle n'avait eu aucune raison de le passer, Pelleas était alors trop jeune ( était-il d'ailleurs assez vieux à pérsent? ) pour oser lui demander de faire l'essayage, même à titre de test.

- Pfuh! Jle savais, la jupe est trop courte!!

Hum, oui, bon, trop courte pour les normes de Tsuru, bien sûr... ( vous imaginez la vieille en mini-jupe?! Elle aurait jamais donné son aval si ça avait été le cas... ) La jupe en question( en vérité la partie inférieure de la robe ) lui arrivait un peu en dessous du genou. On voyait ses mollets... Avec des bas, certes, mais la forme de ses mollets était visible! Pff, bon, c'était pas comme s'ils allaient se transformer en ergots, hein, mais ça la mettait mal à l'aise.

Le costumé était d'un gris perle qui, elle avait pu le constater en lavant celui des autres, résistait avec brio à l'usure, sans doute par des moyens pas très catholiques... Gris, pour passer inapperçus? Avait du penser Pelleas. Ce qui était tout sauf le cas dans un parc aussi coloré qu'Akizuki no Wonderland... Enfin, ça n'incitait pas plus que ça les gens à venir à leur rencontre, et c'était pas plus mal.

Ce qui était vraiment bien, dans ce costume, c'est qu'il était ample et que, pourtant, on pouvait le resserer, raccourcir les manches, la jupe, en faire un genre de pantacourt bouffant, grâce à un ingénieux système de cordons bleu foncé. Les manches ballon se terminaient très près du corps, et on pouvait les retrousser jusqu'aux épaules sans qu'elles redescendent. De même, le haut du vêtement pouvait se boutonner du haut de la poitrine jusqu'au ras du coup, laissant une grande marge de manoeuvre des aiguicheuses aux plus frileuses...

Tsuru ne se souvenait plus très bien du jour où il lui avait fallu inspecter et accepter cet uniforme, mais c'était pas si mal qu'elle le croyait. Pas trop voyant, pratique, adaptable à la personne un brin classe quand même... Elle était curieuse de voir quel était celui des garçons.

Elle enfila le tout sans plus se poser de questions, rinça la douche, mis son fichu sur sa tête et le reste de ses affaires dans ses bras en un petit tas bien ordonné et quitta la cabine sans avoir pensé à vérifier ce qu'il y avait sur le dos de l'uniforme.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Mar 23 Mar - 22:28

Comme assez souvent, là aussi, Takashi fut le premier à sortir de sa douche. Encore debout dans sa cabine, Osamu profitait de l'eau chaude, sans mot dire, sans même, probablement, faire le moindre geste. Le gars-cacahuète se demandait, d'ailleurs, quelle tête il aurait exactement en sortant. Parce qu'Osamu qui était tellement pâle au demeurant... Y avait des chances, allez savoir, qu'il en ressorte écrevisse, de cette douche brûlante! Bon, une couleur assez temporaire, on l'admet, mais... Ah, tiens, non. L'eau s'était arrêtée assez peu après, tandis que Takashi commençait tout juste à se rhabiller, ce qui l'avait poussé alors à s'arrêter pour se tourner vers la cabine d'Osamu ; la porte alors s'était ouverte au bout d'un petit instant d'attente, et ce fut un petit Osamu blanc comme de coutume, tout frêle comme de coutume, qui sortit la tête basse, l'air plus épuisé encore, et, plus étrangement, happant son air à petites respirations faibles...

Euh... Osamu? Ça va aller?

Ouais... Ouais, ouais.


Alors, doucement, au lieu d'aller chercher ses fringues, le petit binoclard au demeurant sans lunettes s'allongea par terre, sur le dos, la bouche ouverte vers la grande étendue d'air autour de lui. Il respirait longuement, doucement mais fortement à chaque fois, en gonflant et en dégonflant son petit ventre sans volume.

Eh! T'es sûr que ça va...? Qu'est-ce que tu fais?

Je cherche mon air. Ça va revenir...


Un instant de silence. On n'entendait plus que quelques râleries de la grand-mère qu'on pouvait percevoir depuis les bains des femmes, et les longues respirations d'Osamu. Finalement, Takashi, qui ne songeait même plus à ses vêtements pour l'heure, vint s'agenouiller près de son camarade et le regarda de sa hauteur, fixement, en posant l'une de ses grandes mains sur son ventre, doucement, sans appuyer, à croire même qu'Osamu ne le ressentait même pas.

Idiot... Tu vois, tu ferais mieux de prendre tes douches moins chaudes. T'as vu où ça te mène?

Mais non, c'est pas ça... J'étais juste pas aussi en forme que d'habitude, ça a perturbé mon corps de prendre une douche dans cet état, c'est tout.

Mmh... T'auras beau dire... Tu penses que ça va aller mieux bientôt?

Oui. Je respire. Ne t'en fais pas... Tu vois, ça n'a pas pris bien longtemps...


Takashi, entre perplexité et soulagement, ne répondait rien. Il était reparti se changer, et Osamu souriait, apparemment soulagé par ce petit exercice de bols d'air. Finalement, après un dernier soupir, il se redressa, et, restant quelques secondes assis par terre, il adressa, déjà d'un volume de voix plus énergique, à son ami une simple question :

Ils sont confortables, les uniformes?

Ça va... C'est surtout agréable de mettre quelque chose de propre.

Tu penses... Bon, où elles sont, mes lunettes?


Question posée par un Osamu en slip, qui venait de se redresser et qui tâtonnait à présent près de l'endroit où ils avaient laissé leurs affaires, en quête de ses précieux verres. Verres que Takashi ne manqua pas de trouver bien plus vite que lui évidemment...

Bouge pas.

Ah... D'accord.


Et Osamu de rester immobile, le temps que son ami lui glisse ses lunettes sur le nez. Sitôt qu'il eut recouvré une bien meilleure vue, les prunelles agrandies par ses lentilles, le plus petit lâcha un sourire reconnaissant :

Merci. Ça va mieux.

Tu vas enfiler ton haut d'uniforme par-dessus tes lunettes?

Je vais essayer... Nee, tu as vu cette couleur? Ça nous change des uniformes du lycée...

Ça, c'est sûr... Exit, le bleu marine et les gros boutons, pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Mar 23 Mar - 22:58

[ Je veux savoir à quoi ressemblent les uniformes des garçons, je veux, je veux, je veux!! >.< Est-ce qu'ils sont de la même couleur que celui de Baba? Est-ce qu'ils sont larges, contrés, avec des boutons, un zip, des ficelles...? ( c'est du caprice, je sais -.- ) ]

Tsuru était donc retournée dans la salle principale du local où elle avait poisé en tas les vêtements sales en vue de la prochaine lessive. Elle avait rangé son savon et étendu sa serviette, uis s'était inquiétée du bien-être des deux autres en criant ( ça avait quand même du bon, cette absence d'insonorisation ) :

- Eh, les ptits gars, j'fais bouillir de l'eau, y'en aurait qui voudraient un thé, un café ou je ne sais quoi pour vous remonter? Et faites pas d'manières, jsuis partie pour m'en faire, pour un, deux ou trois, c'est du pareil au même!

Il y avait bien sûr une machine à café, mais, comme Tsuru aimait à le dire, c'était pour les fénéants et les rustres. Ça n'avait aucun goût et c'était plus cher... C'est pourquoi elle utilisait toujours une bouilloire en métal qu'elle rangeait dans un placard au dessus des deux plaques de gaz du local. Sur la même étagère, elle avait fait une provision de feuilles de thés, de café et de chocolat en poudre. À vrai dire, son véritable trésor était plutôt le stock d'herbes médicinales aux divers usages qu'elle y avait également entreposées.

On pourrait se dire... Elle a confiance, la mémé! Ses petites gâteries, elle pourrait très bien se les faires voler! Eh non, ce genre de chose n'arrive jamais à Akizuki, le parc où tout le monde est ami une sorcière parano et émérite. Le placard ne vous laisserait pas faire...

En attendant le sifflement de la bouilloire, elle passait certaines tâches des vêtements à l'eau et au savon pour préparer le lessivage. Bien sûr, elle devrait les traiter avec un produit autrement efficace pour qu'elles arrêtent de luire dans l'obscurité...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Mer 24 Mar - 22:22

HJ : Hauuuw... Et moi, j'aime pas avoir à décrire ces choses-là moi-même! T^T J'me sens pas légitime... Bon, mais allons-y. XD

~~~

L'appel avait atteint un Takashi tout habillé qui était en train d'aider Osamu à passer sa tête ronde par le trou de son uniforme, comme une mère aide son petit. La grande asperge sourit à cette proposition, et cria depuis la salle des douches dont ils avaient toujours la porte fermée :

Ah! J'veux bien un café, s'il vous plaît!

Puis, plus bas, à son camarade qui finissait de s'habiller :

C'est bon, toi?

Mais oui, c'est bon... Laisse donc faire.


Et Osamu de finir de boutonner son haut d'uniforme. Décrivons donc, puisqu'il le faut. XD L'uniforme des garçons, du même gris perle que celui des filles —ou des femmes, disons plutôt, dans le cas de Tsuru—, se résumait du moins pour ce qui était du haut en une sorte de chemise à boutons clairs et à col simple, avec une fine bande blanche simplement au niveau de ce même col. Du reste, les manches, courtes, restaient assez amples et comme le tissu était doux, Osamu appréciait : ça faisait un peu comme un pyjama. Hora, on se réveille, Osamu, c'est pas fait pour ça!--" Enfin. Takashi, lui, se considérait avec un peu plus de ridicule : si ce côté ample faisait mignon sur son ami, sur lui-même, ça avait un peu un effet sac-à-patates, plutôt... Enfin, pas du côté de la longueur, heureusement, grand comme il était, mais vous voyez ce que je veux dire. Ample, sur un maîgrichon comme lui, qui n'avait aucun charme, ben... Ça faisait encore plus ample. Mais pas le temps de s'arrêter là-dessus. Au moins, ils portaient du propre, et c'était loin d'être désagréable. Et puis, il fallait avouer que quand les vêtements étaient moins cintrés, c'était parfois plus pratique... En tout cas, ça mettait plus à l'aise. Bon. Maintenant qu'Osamu s'était rhabillé lui aussi, il entreprit enfin de répondre à son tour à la proposition de la grand-mère, fidèle à sa nature habituelle :

Euh... Moi ça ira... Merci...

Osamu! Prends quelque chose, toi aussi!

Et pourquoi je serais obligé, hein? Je n'aime pas ça, moi, le café! Et le thé non plus... Enfin, c'est trop amer pour moi...

Grand gosse que tu es! Y a pas à s'étonner, après, si tu te fatigues plus vite... C'est parce que Monsieur n'aime que les trucs qui endorment encore plus!


Allusion au lait, évidemment, la boisson chaude de prédilection d'Osamu qui, il faut l'avouer, n'avait effectivement pas du tout le même effet que la caféine. La conversation se poursuivait tandis que la porte des douches s'ouvrait. On avait récupéré les affaires, et on était déjà un peu plus réveillé qu'auparavant ; mine de rien, ça fait du bien de se passer de l'eau sur le corps... Depuis les quelques mètres qui séparaient les salles de bains des locaux principaux, Takashi lança un appel à Tsuru-san, sans plus prêter attention aux protestations de son ami ; après tout, il agissait "pour son bien"... Même si à vrai dire, il ne formulait pas sa demande avec une grande politesse, mais ça... C'était Takashi, quoi.^^"

Oba-san! 'Faut faire un truc pour lui aussi, sinon il va tomber en moins de deux avant même qu'on soit rentrés...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Mer 24 Mar - 23:11

[ Merci, merciiii ^.^ Excuse-moi si je t'ai un peu bousculée, je voulais juste partager les tâches de façon équitable, j'ai un petite côté Tsuru moi aussi... ]

- Un café pour Takashi? Ça roule, ma poule.

La vieille s'arrêta de savonner la bordure de son tablier pour tendre l'oreille. Ça se disputait un peu, là-derrière... On aurait dit le Takashi en question voulait convaincre Osamu de prendre quelque chose... Mais... Osamu n'aimait pas ce qui était amer... En fait, si Tsuru tendait l'oreille, ce n'était pas par défaut d'audition, mais parce qu'il lui semblait entendre quelque chose d'inhabituel...

En entendant Takashi lui crier de faire quand même quelque chose pour son ami, elle beugla en retour :

- Ça va de soi, il m'a l'air de plus bien tenir la route, le bonhomme! Et si c'est un problème d'amertume, j'ai du chocolat aussi...

Puis, avec un petit silence de réflexion, elle finit par poser la question qui lui trottait dans la tête depuis un petit moment...

- Osamu... Tu nous ferais pas un truc comme une crise d'asthme en ce moment? Ta respiration est un peu laborieuse, je trouve... Quoiqu'il en soit, séchez-vous soigneusement, tous les deux! Je m'en voudrais que vous attrapiez la mort sur le chemin du retour...


Alors qu'elle pensait aux risques de maladie qu'entrainaient les cheveux mouillés, Tsuru se rendit soudain compte... qu'elle avait complètement oublié de laver les siens. Elle lacha un gros juron et se promit à haute voix d'y remédier dès qu'elle serait rentrée chez elle ( vous allez dire qu'elle ne mange jamais.... eh... c'est vrai !).

Mais quelle ahurie, voilà pourquoi j'ai fini aussi vite aujourd'hui!
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Jeu 25 Mar - 22:34

HJ : XD Je comprends, je comprends. C'est bien plus juste comme ça, par ailleurs, après tout...

~~~

Bon... Je veux bien un chocolat, alors, s'il vous plaît...

Concession discrète d'Osamu, soupir, discret lui aussi, de Takashi ; discret mais qui voulait tout dire. Évidemment... Toujours le même genre de boissons, hein? Ça n'allait pas l'aider... Bon, en même temps, c'étaient là les pensées d'un jeune qui touchait déjà au café et à la bière, mais ça, on ne le raconte pas... Et puis Tsuru-san avait posé la question à Osamu, à propos de sa respiration. Là, le petit à lunettes avait carrément rougi, bien que ça soit assez peu visible, gêné qu'on s'inquiète pour lui et surtout à un sujet qui lui paraissait aussi insignifiant. "Non, j'ai juste pris une douche trop chaude..." Vous parlez d'un souci!

Ah! N-Non, tout va bien... Vous en faites pas. Ça va aller.

Précision de Takashi, façon "grand frère qui excuse le petit" :

Il a juste pris sa douche un poil trop chaude, Oba-san, ça lui a un peu déglingué les circuits... Mais ça ira. Il en a pas l'air comme ça, mais il est résistant...

Ici, une allusion à toutes ces saloperies que le duo de choc avait pu vivre à cause du garçon-cacahuète notamment, les courses-poursuites avec des oiseaux ou des bêtes de la forêt, les rhumes chopés au fond des grottes ou sous une pluie battante, et une fois encore, ce fameux jour où ils avaient été enfermés dans un tumulus ancien par maladresse... Ou autres choses de ce genre... Ça ne manquait pas au répertoire, mine de rien, ce genre de petites conneries, et si Osamu y avait toujours assez bien survécu, il n'y aurait sûrement pas à s'inquiéter pour une simple histoire de douche trop chaude. Et puis, il y avait autre chose... Que Takashi n'avait pas mentionné, tout simplement parce que ça allait de soi, peut-être... "Si jamais ça ne va pas, de toutes façons, je suis toujours là, avec lui. En cas de problème je le soutiendrai. Je le protègerai, je suis là pour ça..." Oui, il y avait ça, et c'était une certitude omniprésente en ces deux-là. Takashi, plus fort qu'Osamu, avait beau être un lâche en puissance, si jamais il arrivait malheur à son copain, ni une ni deux, il irait à son secours. De même si la santé d'Osamu se dégradait, dans ce cas précis, il prendrait soin de lui...
Pour l'instant, Takashi considérait avec un sourire les dernières recommandations de la grand-mère. Cette Baba... Il devait reconnaître effectivement que derrière des airs austères et un peu effrayants par moments, elle avait un sacré bon fond. Elle méritait bien, de même, son surnom d'Oba-san... Une aînée qui conseille les autres et leur dicte un peu leur conduite pour leur bien, en somme... Il appréciait, pour le coup. Elle l'avait appelé "cornichon" plusieurs fois, mais elle ne voulait pas qu'ils "attrapent la mort", et ça changeait aussi pas mal la donne... Alors il lui répondit par un autre cri à la cantonade, la main en porte-voix et le ton amical, comme un enfant de bonne foi qui a bien compris la consigne :

Ouais! D'accord, Oba-san!

Bon, c'était bien répondu, même si en réalité, il allait sans doute bâcler son travail de séchage lui-même ; il ne prenait pas beaucoup soin de ses cheveux, on l'aura compris à la vue de sa tignasse en bordel... Enfin. Au moins il avait une allure à peu près décente, ça suffisait... Ceci dit, honnête pour le coup, il retourna dans la salle de bains chercher deux serviettes de petite taille, et en sortant, vint en poser une en vrac sur la tête d'un Osamu qui sursauta légèrement, comme il ne s'y attendait pas :

Tiens, toi aussi.

Hu...!


Le juron de Tsuru-san, cependant, leur passa par-dessus les oreilles. Ce n'était peut-être pas plus mal, en vérité...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Jeu 25 Mar - 23:13

- Ah bon, ah bon, si tu le dis... Contente de savoir que c'est pas bien grave.

Tsuru se remit à sa lessive en chassant de sa tête la préoccupation du moment. Quoiqu'il arrive, ne jamais forcer le malade... Qu'Osamu soit vraiment patraque ou non, Tsuru devait suivre la règle des sorcières. Règle qu'elle outrepassait plus souvent qu'à son tour, mais cette fois-ci, elle n'en ressentait pas le besoin.

À vrai dire, elle avait envisagé ( et le fait qu'Osamu refusait tout liquide jusqu'à présent l'avait encouragée en ce sens ) de lui faire un bol à inhaler plutôt qu'à boire, histoire de lui dégager les bronches. Mais trop de remède, tue le remède, il faut parfois laisser les choses se réparer d'elles-même...

- Un café, un chocolat... Eh ben, ça va me changer, moi qui me fait toujours du thé!!

Marmotta Tsuru dans sa barbe. Et elle sifflotta de plus belle, tant et si bien qu'ellle failli ne pas réagir en entendant la bouilloire siffler à son tour. Lachant un des deux T-shirts dans le lavabo où elle les traitait, elle bondit vers le gaz, tourna le bouton pour l'éteindre et commença aussitôt à farfouiller dans son fameux placard.

Elle mit un peu de temps à trouver le chocolat, qui était probablement ce qui servait le moins ici, disposa les trois tasses en rang sur la table, mit dans chacune thé, café, chocolat et y versa l'eau bouillante... Quel plaisir de voir voler la vapeur qui vous enveloppe le visage de ses mains chaudes...

* Nouveau petit moment d'extase de Tsuru, adoratrice déclarée de l'eau...*

- C'est bientôt prêt! Je laisse infuser... Euh dissoudre? Hm, je me demande s'il y a un terme spécifique pour le café et le chocolat en poudre... Ah! Est-ce que je vous sors le sucre?

Tsuru n'en prenait jamais et l'avait donc à son habitude laissé tout au fond du placard...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Ven 26 Mar - 18:07

Pas pour moi...

Moi, je veux bien, s'il vous plaît...


Notez bien la différence de politesse entre ces deux réponses. Mais que voulez-vous qu'on y fasse... Ça avait toujours été comme ça, et ça faisait partie des nombreuses choses qui les distinguaient, ces deux-là. Ceci dit, parfois, heureusement qu'en société, Osamu était là pour rattraper un peu le côté "à l'aise" de Takashi... Bon, au moins, n'avait-il pas exigé quelque chose sans demander "s'il vous plaît", c'était déjà ça. Osamu, quitte à avoir du sucre, quant à lui, ne disait pas non... Lui qui aimait particulièrement les choses bien sucrées et chaudes, jamais il ne refuserait dans un cas pareil. Là encore, il était bien différent de Takashi qui jouait à l'adulte en buvant son café noir... Dis-moi ce qu'il y a dans ta mug et je te dirai qui tu es. XD En gros.

Mmh?

Cependant, comme il s'avançait plus avant dans la pièce, suivant le mouvement de son ami, Osamu remarqua leurs deux T-shirts qui détrempaient dans l'eau de lessive. Cela le surprit assez : Oba-san avait déjà commencé le travail? Elle faisait vite... Mais plus que cela, Osamu se sentait assez embarrassé qu'elle ait à se donner du mal pour eux... Après tout, ici, ils étaient censés se débrouiller, et même si un peu d'aide n'était pas de refus, se faire laver leurs T-shirts par leur propre patronne, il avait peur que ça ait quelque chose de déplacé de leur part... Finalement il releva les yeux vers la grand-mère —tandis que Takashi se détournait un peu de tout cela, pour commencer à se frotter énergiquement sa masse de cheveux bruns avec la serviette qu'il avait empruntée, dans son coin :

Dites, Oba-san... Ça ne vous pose vraiment pas de problème d'avoir à vous occuper de nos T-shirts?

Bon, évidemment, il y aurait bien des choses à répondre à cette question inquiète. D'abord, que Tsuru-san avait pris la décision de le faire elle-même après tout —et que, pour ce qu'on savait d'elle, si elle voulait que les deux garçons le fassent eux-mêmes, elle ne se serait pas privée pour le dire—, et puis, sans doute, elle s'y prendrait de toutes façons mieux qu'eux pour faire partir toute cette crasse... Mais Osamu restait un peu embêté, malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Ven 26 Mar - 19:43

Tsuru était plongée dans son placard, à farfouiller en quête du sucre, quand elle entendit la question d'Osamu. Elle ne répondit pas tout de suite parce que, justement, le sucrier était entré dans sa ligne de mire et qu'elle s'en était emparrée avec un bruyant "Ah, te voilà, toi!!". Elle finit quand même par sortir le nez de sa caverne aux trésors et jeta un regard peu amène à Osamu.

Ce regard n'était pas très engageant en lui-même, mais il exprimait en réalité une cation très simple chez Tsuru ( et non un quelconque sentiment) : elle cherchait à présent dans sa mémoire millénaire ce qu'avait bien pu lui demander ce cher pois chiche... Au bout d'un moment ( assez long pour être bien angoissant ), la phrase lui revint et elle posa le sucrier sur la table en criant à nouveau :

- Aaaaah!

Cette fois-ci de soulagement. Si ce n'était que ça...

- Voyons, voyons, tu sais à qui tu parles mon garçon? Quand je m'engage à faire une chose, je la fais. Et puis, j'ai encore toute la lessive de cette grande asperge à faire une fois rentré chez nous... Non, non, non, pas de souci!!


Tsuru parlait de Pelleas... Lui aussi avait bénéficié de ses surnoms de légumes ( à vrai dire, ce surnom lui était venu bien après son arrivé au parc, où il n'était encore qu'un petit germe tout riquiqui...).

Bref, l'affaire était classée et la vieille se prit vivement le sucrier, qu'elle tendit à Osamu en lui disant :

- Allez va, ça t'remontera un peu!

Et elle alla pour prendre sa tasse de thé, qui depuis le temps devait avoir suffisamment infusé.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 27 Mar - 0:09

Léger sursaut perplexe de la part d'Osamu. Pour le coup, en répondant à sa question, Tsuru-san avait eu un assez drôle de comportement... Qu'il mit sur le compte de sa personnalité bien originale et peut-être de son âge avancé... Avec tout le respect qu'il lui devait bien sûr, et Dieu sait qu'il lui en devait. Et qu'il en avait conscience. Bon. Finalement il s'était contenté d'acquiescer et de lâcher quelques mots du genre "d'accord, merci", tout en continuant d'espérer que ça ne dérangeait pas Tsuru-san d'avoir à se charger de tout ça. Mais au moins sa réponse à ce sujet l'avait rassuré un peu, et il se passa de se questionner lui-même par la suite. D'ailleurs il n'en eut pas le temps, puisque leur patronne lui passait déjà le sucrier qu'elle avait trouvé, pour qu'il se serve.

Ah... Merci beaucoup.

S'inclinant très légèrement, sans sourire cependant, sans doute encore un peu intimidé par la vieille femme malgré son bon fond qu'on ne pouvait que ressentir dans un moment pareil, Osamu considéra un instant le sucrier comme si c'était un objet ancien qu'il venait de trouver dans la terre et qu'il étudiait sous toutes les coutures, hésitant quant à la façon de l'utiliser —ce n'était pourtant qu'un sucrier...— avant d'aller finalement se servir directement dans sa tasse. Une dose assez conséquente. Takashi en restait à chaque foi calmement coi. Osamu était la seule personne qu'il connaissait encore capable de mettre trois à quatre sucres dans son chocolat chaud. Ce n'était pas très sain, mais qui était-il pour juger? Ça ne le regardait pas, et au moins, Osamu avait beau risquer le diabète à un âge plus avancé, pour le moment, le sucre, qu'il soit rapide ou lent, ça lui donnait de l'énergie, alors que demander de plus? Du moment qu'Osamu n'était pas malade, Takashi s'en fichait, il pouvait bien faire comme il voudrait. Dans le cas contraire, là, il pourrait s'en faire, mais on n'en était pas là...

On en était donc là. Chacun des deux garçons s'était dirigé vers la tasse qui lui avait été attribuée pour commencer à boire, ou du moins à voir à quoi ça commençait à ressembler. Sourire de Takashi sur son café. Ça avait l'air pas mal. Il tendit alors la bouche vers sa tasse pour commencer à boire... Seulement il s'y était pris un peu trop tôt. Quelques gouttes de café volèrent et retombèrent à même le liquide.

Hatsui!

"C'est chaud!" ...Dit à toute vitesse comme les japonais savent bien le faire. Takashi avait réussi à se brûler la langue. C'était malin, tiens... Un bref regard vers Osamu, suivi d'un bref sursaut qui allait de pair : lui, à peine avait-il mélangé le contenu de sa tasse d'un petit mouvement rotatif qu'il était déjà là, la tête légèrement renversée en arrière, en train de la vider à grandes gorgées. Cette boisson affreusement brûlante. Le grand dadet se grattait la tête dans un geste confus tout en le regardant faire, sans aucun commentaire... Si ce n'était dans sa tête.

Celui-là... Je sais pas comment il fait.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 27 Mar - 16:19

Tsuru, elle, avait commencéla consommation de son thé, ce qui s'apparentait chez elle à un genre de rituel religieux. Elle prenait la tasse précautioneusement entre ses deux mains, presque tendrement, comme un objet très précieux, et humait longuement le parfum des feuilles, le nez au dessus de la tasse, les narines palpitantes.

Puis elle poussait un grand soupir et entrait en contemplation. En général, entrée dans cette phase, elle se mettait à répondre de drôles de choses aux gens qui lui posaient des questions. Il lui était même arrivé une fois de prédire l'avenir dans ce genre de transes. ( Elle pouvait le faire en temps normal, mais dans cette situation particulière, elle le fasait de façon tout à fait inconsciente )

Fort heureusement, ces manifestations surnaturelles étaient à la mesure de la qualité du thé, et étant très économe, Tsuru achetait du thé en vrac très bon marché qui ne déclenchait chez elle que cet état momentanément et agréablement déconnecté de toute réalité quotidienne, parfois traversé par de petites visions, mais rien de bien méchant.

Toujours dans un état second, les yeux dans le vague, elle commença à boire par gorgées uniques et espacées de telle manière : elle approchait la tasse de son visage, semblait-il pour la humer une fois de plus, mais cette fois la faisait pivoter sur l'axe de ses lèvres et en avalit une petite quantité dans un petit "glouk" sonore. Puis elle la reposait, sur ses genoux, toujours les deux mains autour.

- Pffffuih, quel délcat arrière goût pluvieux!


Fut le seul commentaire qu'elle adressa au mur d'en face, toujours immergée dans l'atmosphère du thé. Et, aussi sûr que ce thé était humide, il pleuvrait dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 27 Mar - 17:32

À côté, on finissait par entamer sérieusement son café. Après avoir soufflé un instant à la surface, Takashi s'était lui aussi mis à injecter cet excitant noir et amer, avec plus de retenue qu'Osamu, mais en appréciant bien l'arôme et surtout l'effet que cette boisson-là aurait après sur son métabolisme.

Hmm... Ouais, y a pas à dire, ça fait du bien! Merci, Oba-san!

La grande asperge s'était tournée vers la grand-mère à la fin de sa phrase, mais celle-ci avait l'air toute occupée avec sa propre tasse et son thé sur lequel elle semblait quasiment se livrer à un rituel religieux. Comme la cérémonie du thé, peut-être... Takashi ne savait pas. Il n'avait jamais assisté à beaucoup de cérémonies du thé dans sa vie, et ce fait, logiquement, s'appliquait aussi à Osamu. Il laissa donc la patronne à ses pensées personnelles, et puis, lorsqu'elle exprima enfin une pensée tout haut, ce fut au tour du petit binoclard de commenter, quand bien même ce ne seraient pas ses oignons, tout ça...

Mmf... Moi, j'aime pas la pluie.

Schtroumpf gronon POWER. XD Non, en réalité, Osamu disait plutôt ça sur un ton mélancolique. La pluie, c'était déjà une sorte d'eau qu'il aimait beaucoup moins. Ça tombait sur les vêtements, c'était froid, ça faisait attraper des rhumes... Et puis...

...Quand y a trop de nuages dans le ciel le jour, on ne remarque plus les nuages individuellement.

Et quand y a trop de nuages dans le ciel la nuit, on ne voit plus les étoiles.

Ha ha ha ha ha...


Un petit rire parfaitement synchronisé soudain, comme s'ils étaient surpris de penser à la même chose. Regarder le ciel... Le moment de la journée était certes différent, mais cette activité leur était effectivement commune à tous les deux. Alors, quand le ciel était bouché par des nuages à perte de vue, et de l'eau qui tombait... Ben, ce n'était pas très motivant, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 27 Mar - 18:20

Tsuru n'avait pas du tout, mais alors pas du tout suivi la conversation... Elle arrivait au bout de son thé et songeait à ce qui l'attendait de retour au foyer des employés... Un Pelleas qui comme d'habitude aurait été trop obnubilé par son travail pour avoir pensé à se faire à manger ( ce qui valait mieux en un sens : il avait une légère tendance à oublier des choses sur le feu... ).

Elle soupira lourdement. Finit sa tasse. Se leva dans un concert de craquements.

- Hééé, c'était pas de trop, hum? Bon, bon, bon, il faudrait bientôt y aller, c'est moi qui doit fermer le local et j'ai encore une famille à nourrir après... Je mettrai vos T-shirts dans vos casiers, demain, pas de souci!


... Tiens? Elle avait comme une impression de déjà-vu. Peut-être qu'elle le leur avait déjà dit? Bah, tant pis...

Elle se dirigea avec lenteur vers les vêtements en question, qui avaient à présent suffisament trempé dans la solution spéciale qui devait les débarasser de leur fluorescence. Le travail n'était pas encore fini, il lui faudrait aussi rajouter un petit quelque chose dans la machine qu'elle ferait tourner en rentrant... Mais grosso modo, le plus dur était fait.

Elle enfourna toute sa lessive dans un panier qu'elle rangeait sous le lavabo et se retourna pour voir où en était les deux jeunes. Étaient-ils prêts à partir?
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 27 Mar - 23:33

Hm... Ah, oui...

D'accord...


C'étaient avec ces simples paroles, signifiant qu'ils avaient compris que l'heure n'était plus à rester, que les deux jeunes en question s'étaient levés et étaient allés grossièrement rincer leurs tasses dans un lavabo ; après quoi ils les avaient laissées là sans autre forme de procès, pour retourner chercher les quelques affaires qu'ils avaient apportées avec eux et mettre leurs sacs sur le dos. Ainsi debout dans la pièce, à quelques mètres de la grand-mère, ils regardaient cette dernière se lever, se déplacer, aller jeter un oeil aux vêtements —à leurs vêtements... Ils la regardaient ainsi, oui, sans rien dire, mais cette fois, plus par respect qu'à cause de leur fatigue ; Takashi, principalement, allait mieux, grâce à son café. Non, ils en étaient encore à se poser la même question qu'ils s'étaient posée déjà à plusieurs reprises plus tôt : comment elle faisait ; à son âge, d'où tirait-elle toute cette énergie? Non seulement elle servait de régisseuse pour tout ce qui touchait au ménage dans ce parc, mais en plus elle s'occupait de leurs affaires à eux, en répétant avec ça qu'il n'y avait "pas de souci"... Et de surcroît, elle disait en plus avoir une famille à nourrir à son retour! Elle n'arrêtait pas, et, en dépit des craquements de son vieux corps, ne semblait jamais se fatiguer. Et, décidément, ça, ça forçait une certaine admiration, du moins cette envie de se taire qu'ils éprouvaient dans l'instant présent, tandis qu'ils l'observaient. Finalement, cependant, ce fut au tour de Tsuru-san de se tourner vers eux comme pour vérifier qu'ils comptaient bien y aller et rentrer chez eux. Alors, enfin, on s'inclina humblement devant elle, dans une parfaite synchronisation comme toujours, en énonçant —chacun son tour— cette formule que les japonais s'échangeaient après une journée de travail rondement menée :

Jaa, otsukare-san...

Otsukare... On va y aller, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Sam 27 Mar - 23:59

Les mains sur les hanches, Tsuru les regarda saluer avec un demi-sourire. Elle les avait un peu houspillés au début, mais tout compte fait, c'était de bon petits gars, ces deux-là. Pas très résistants, mais pleins de bonne volonté. Elle mit son panier dans le creux de son coude et salua à son tour, d'une façon bien plus occidentale ( on ne renie pas ses origines ) :

- De rien, de rien, jsuis pas si fatiguée et vous avez travaillé aussi dur que moi! Allez, filez! Et faites bien attention sur le chemin du retour, il faut déjà nuit! Mais vous êtes deux, ça devrait aller.


Vous allez me dire, quelle grand-mère ultra-protective, ils n'ont plus l'âge de se faire kidnapper... Personne n'est à l'abri d'une aggression! Et puis, Tsuru songeait aussi aux yokkai farceurs... Ils se faisaient rare ces temps-ci, mais quand même!

Enfin, ces pensées ne la préoccupèrent pas bien longtemps. Il fallait à présent qu'elle retrouve ses clés ( elle ne se rappelait jamais dans quelle poche elle les avaient mises ). Heureusement, cette fois-ci, elle tomba tout de suite dessus. Elle sortit, les deux jaubes à sa suite, et s'acharna un moment sur la serrure.

Puis, la porte enfin bouclée, elle se tourna vers ses collègues avec le sentiment agréable du devoir accompli. Elle se serait sentie un peu moins satisfaite si elle s'était rendue compte qu'elle avait oublié sa tasse sur la table, sans la laver si même la rincer... Tsuru s'adressa aux deux jeunes, qui allaient avoir bien du mal à sortir si elle les laissait enfermés dans le parc.

- Bon, vous ferez comme ce matin, hein? Passez pas par la grande entrée, mais par celle des artistes. Elle doit être fermée à cette heure, mais je vais vous donner mon pass.


Elle se pencha pour le leur donner ( Tsuru a beau être voûtée, c'est vraiment quelqu'un de très grand : plus que Takashi ) et en profita pour leur faire un petit clin d'oeil espiègle :

- C'est une garantie de retrouver vos T-shirt en un seul morceau demain! N'oubliez pas de me le rapporter, sinon je ne pourrais pas aller faire mes courses... Allez, bonne nuit!



[ Franchement, elle est un peu parano, fermer un local à clé alors que le parc lui-même est déjà fermé... M'enfin, c'est le règlement. ]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   Dim 28 Mar - 11:36

Ça ira, pas de problème!

Les deux garçons avaient souri aux premières recommandations de la grand-mère. Décidément elle n'était pas si dure qu'elle en avait l'air, et elle s'inquiétait bien pour les plus jeunes... Bon, un peu plus qu'il ne fallait probablement, mais on n'allait pas lui en vouloir, les grand-mères sont comme ça. Enfin, ça, c'est ce qu'avait pensé Osamu, sur le coup. "Oba-san est une grand-mère et les grand-mères sont comme ça." Après tout, ce n'était pas pour rien, selon lui, qu'on l'appelait Oba-san et pas autrement... Et puis, il y avait cette remarque qu'elle avait laissée à la fin, qui avait sans doute le plus forcé le sourire chez eux : ce "Vous êtes deux, ça devrait aller", c'était toute leur vie! Tout ce qu'ils avaient fait et en particulier les choses les plus difficiles, ils l'avaient fait dans cet état d'esprit. Alors, que quelqu'un d'autre qu'eux le comprenne aussi bien, forcément, ça faisait plaisir!

Après ces quelques paroles, on sortit, Tsuru-san referma la porte, puis se tourna vers ses deux subalternes pour leur confier son pass, qui leur permettrait de sortir du parc, évidemment fermé de partout à cette heure du soir. Osamu se chargea de le récupérer, et ils le considérèrent un instant, se disant que pour le coup, Oba-san leur rendait bien service. Sûr, ils n'auraient pas eu l'air con s'ils s'étaient retrouvés devant une porte close... Enfin, vous me direz, avec leur veine, ça aurait très bien pu leur arriver. Mais heureusement, grâce à Tsuru-san, cette possibilité se trouvait d'un coup écartée... D'un revers de pass, comme on pourrait dire. Toujours souriants, Osamu et Takashi s'inclinèrent à nouveau pour remercier, réellement reconnaissants de ce qu'on venait de faire pour eux :

Merci beaucoup, Oba-san!

Et puis, juste à l'instant suivant, en lui tournant le dos et en s'éloignant, lançant encore un regard par-dessus l'épaule :

Bonne nuit!

À demain!


Enfin on s'éloignait, la tête encore pleine de bons sentiments. On les avait décidément laissés sur une bonne impression et ça faisait plaisir : ils auraient pu avoir une journée plus tranquille, mais au moins ça ne finissait pas si mal! Et cette Oba-san n'était pas tant le dragon cracheur de feu qu'ils s'imaginaient lorsqu'ils s'étaient pour la première fois retrouvés face à elle... Quand on travaille dur ensemble, ça permet de resserrer les liens, non? ...Et on discutait là-dessus, à coup de tapes dans le dos et de regards amicaux... Deux jeunots, quoi.

Alors, finalement, c'était pas une si mauvaise journée que ça, hein, Osamu?

Ouais... Mais je serai content d'être rentré à la maison, tout de même!



HJ : Jaa nee, à partir de là, je te laisse voir, pour clore ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour au bercail des 'armées du plumeau' [Baba-san]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail...
» Retour au bercail [PV Grenaak]
» .xXx.Retour au bercail.xXx.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: SALLE DU PERSONNEL D'ENTRETIEN.-
Sauter vers: