Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Lun 8 Mar - 22:56

Tandis qu'Osamu s'occupait de rameuter le plus de cendraignées possibles dans la cage, assez maladroitement mais au moins avec la motivation suffisante, Takashi se laissait complètement avoir par le petit jeu de la grand-mère qui, mêlant histoires et réalité, s'amusait à l'effrayer un bon coup pour le faire arrêter ses conneries. Que voulez-vous : quand on a peur, on raisonne moins bien...

Qu... Quoah?

Les tremblements revenaient. Pour le coup, Takashi n'était vraiment plus fier du tout d'avoir écrasé cette bestiole, au vu de ce que ça allait lui coûter. Est-ce que c'était vrai? Que ça ne faisait que les aider à se reproduire... Et aussi qu'elles allaient le coller encore plus s'il démontrait de la peur?

B... Ben oui mais... Je fais comment... Moi...?

Drôle de chose que d'entendre ce "moi", qui en Japonais, pour Takashi, se traduisait par "ore", un "moi" plutôt prétentieux et viril, dit d'une voix si effacée et si peu sûre d'elle... Effectivement, c'était un sacré cercle vicieux dans lequel il se trouvait là. Et il ne réagit, on peut le dire, pas de la manière la plus intelligente à cette situation, loin de là... Comme quoi la peur peut vraiment vous faire faire de ces conneries... Le fait était, effectivement, que lorsqu'une cendraignée passa un peu trop près devant les yeux du garçon, celui-ci, au lieu de réagir promptement et efficacement et de passer outre ses craintes... Craqua carrément, se mit à hurler à nouveau et s'enfuit en courant par là où ça venait, en battant l'air de ses bras comme pour chasser des mouches —bon, ce n'était pas vraiment des mouches qu'il chassait mais...—.

KYAAAAAAH! Mais barrez-vous! Barrez-vous-barrez-vous-barrez-vous!

Un peu plus loin, on relevait la tête. Encore lui? Comment il pouvait faire sans cesse un tel boucan?

Et surtout... Comment il peut se permettre de tout le temps me reprocher tellement de choses alors que lui-même n'est pas fichu de garder son sang-froid devant de simples petites bêtes? Et mignonnes, en plus...

Bon, ça suffit, oui? Calme-toi un peu!


Facile à dire! JE VEUX PAS MOURIIIIR! Aah...

SBONK. Ça, c'était le bruit du seau vide d'Osamu qui s'écrasait sur le sommet de la tête de Takashi. Le petit binoclard avait profité du fait que son ami, dans sa course folle et désordonnée, passe à côté de lui, pour lui flanquer un bon coup sans se retenir —lui qui avait si peu de force, il n'en aurait de toutes façons pas grand-besoin—, histoire de lui remettre les idées en place. Il y eut un instant de flottement, comme après tout coup bien placé asséné à quelqu'un. Et puis, Takashi, sous le choc, s'étala carrément de tout son long par terre. Il resta sonné un court instant, et puis, lorsqu'il releva enfin la tête pour se redresser, la première chose qu'il vit fut celui qui l'avait frappé de la sorte, en train de coincer des cendraignées sous son seau comme il commençait à en prendre l'habitude.

Ouaïlle... Eh... C'était pour quoi, ça?

Occupé à sa tâche, Osamu ne daigna même pas le regarder.

Je veux que tu te calmes. C'est tout.

Takashi se releva, fulminant de colère. Un coup pareil, il ne le pardonnerait pas à Osamu, ça, c'était certain! En temps normal, il se serait mis sur le champ à l'étrangler à mort —'Espèce de sale pitit...!'—, mais lui-même avait encore, heureusement, assez de jugeote pour réaliser que le moment serait mal choisi. Plus tard. Osamu paierait plus tard. En attendant, bien qu'il en soit lui-même totalement inconscient, la colère semblait annuler la peur qu'il ressentait à l'égard des cendraignées, face auxquelles il ne montrait plus aucun signe d'attention...

Ça, ça se paiera comptant plus tard, vieux, j'te le promets...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Lun 8 Mar - 23:24

Ça y est, il pète les plombs...

Tsuru regarda un instant sans réaction le grand dadais s'agiter comme une puce puis s'enfuir en zigzags, en emmenant dans son sillage toute une nuée de cendraignées... Puis elle emboîta le pas d'Osamu, qui avait été plus rapide, en relevant ses jupons et chopant toutes le retardataires.

Elle arriva donc un peu après la scène de ménage entre Takashi et Osamu, mais n'en avait pas perdu une miette. La vieille femme avait même poussé un grognement d'approbation quand elle avait vu le petit donner un bon coup de seau à son camarade. Elle avait essayé de la jouer psychologue, mais de toutes évidence, la manière forte était ce qui marchait le mieux avec un tempérament chaud comme celui de son collègue..

Un peu essoufflée, elle se redressa en entendant les mots de Takashi. Ce gamin n'avait donc aucune vergogne?! Qui fichait le bazar, ici, hein? Pour qui on se décarcassait depuis tout à l'heure!? Pour son altesse Cornichon 1er!! Tsuru prit sa grosse voix pour intervenir :

- Qui va le payer cher, hein?! Mais quel ingrat! Sois content que jte la retienne pas sur ton salaire, celle-là!

Hé oui, du point de vue de la vieille, un bon coup de seau, c'était une faveur bien trop douce à ce poltron! Tsss, il ne méritait même pas qu'on s'énerve pour lui, tiens!

- Haaa... Haaa... Pffuh, tu parles d'un coup de main! Bon, mets la cage par là, Osamu, j'ai un arrivage tout frais, là. Hum, on dirait que ta course les a un peu désorientées, mister Cornichon, ça va être plus facile de finir...


En effet, les bestioles étaient désormais plus espacées, mais Tsuru n'avait pas encore réalisé ce qui était en train de se passer. Takashi, couvert de produit et complètement furieux, avait quitté le périmètre sont ils étaient censés s'occuper et s'était arrêté sur le territoire d'une autre bande de cendraignées.

- Saperlipopette! Je retire ce que j'ai dit, tu es vraiment le roi des cornichons!!

Eh oui, car à présent, des cendraignées sortaient de leurs trous par milliers, toutes attirées par le passage de Takashi entre les piliers plus éloignés. Ça n'allait pas être de la tarte...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mar 9 Mar - 16:24

Hein...?

Pour une fois, Takashi dut remettre l'humeur que lui causait le fait de se faire appeler à nouveau "cornichon" à plusieurs reprises à plus tard. Il eut juste le temps de se retourner aux paroles de la vieille femme, et d'apercevoir derrière lui une énorme nuée noirâtre qui approchait à bon rythme... Comme une vague qui va s'abattre.

Oh... Oh...

Takashi-kun, mais quel cooooon!


Osamu avait, cette fois, réagi plus promptement que son camarade à l'arrivée des cendraignées, et avait encore hurlé un bon coup comme il savait bien le faire, de sa voix qui pour avoir encore quelque chose de féminin, était loin de manquer de force... Il avait à peine eu le temps de mettre la cage là où Tsuru-san le lui avait dit, et puis un nouveau problème était survenu. Un gros... Gros problème. Qui avait la forme d'une nuée noire. Alors l'ordre était arrivé, complètement délibérément, et avant même de prendre le temps d'y réfléchir... Osamu, qui mettait d'habitude moins de temps à tilter, tiltait cette fois un peu trop vite, sans même savoir ce que ça leur coûterait... Et cependant, ça y allait.

Cours, Takashi-kun! Cours! Cours! Cours!

Eeeeh...?!


Takashi ne prit pas trop le temps de réfléchir non plus. Il savait Osamu comme plus réservé et plus réfléchi, justement, que lui, et donc, un conseil de lui ne serait normalement pas très dangereux à suivre... Pas vrai? Alors, il s'était mis à courir. Et une nuée de cendraignées derrière lui. Et Osamu, très vite, de se mettre à le suivre en courant lui aussi, apparemment gagné par cette espèce d'hystérie qui sévissait chez les petits jeunes à qui le contrôle de la situation échappe. Il avait pris autant de contenants que ses dessous de bras pouvaient en porter, à la va-vite, avec la ferme intention d'aller choper directement les bestioles derrière Takashi. Ce n'était pas très, très intelligent. Mais de toutes façons, lorsqu'Osamu et Takashi se mettaient fermement à courir, en règle générale, ça n'était jamais vraiment bon signe... Ça relevait plutôt d'on-ne-sait quelle connerie qui leur serait passée par la tête. En tout cas, ils n'avaient pas l'air fin, tiens. On se serait cru dans un cartoon américain, avec la musique de Benny Hill en arrière-plan, pour faire plus vrai.

J'vais les choper comme ça... J'te jure que je vais les choper!

Grouille-toiiii!

Je fais c'que j'peuuux!


Ceci dit, cette espèce d'autre course folle n'était pas si inefficace, sachant qu'Osamu arrivait réellement à attraper un assez bon paquet de cendraignées de cette manière. C'était assez... Extrême, mais comme, chose heureuse, malgré leurs constitutions très différentes, ils couraient quasiment au même rythme, ça lui facilitait la tâche dans la capture des petites bestioles... Même si on avait décidément trouvé plus stratégique comme manière de faire, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mar 9 Mar - 20:14

Tsuru, assez lucide sur ses propres capacités athlétiques et du reste plus ennuyée que réellement paniquée par la situation, regarda passer placidement la grande fusée laissant une trainée noire derrière elle et le petit bolide qui lui collait au train. Ce n'était même pas la peine d'essayer, la course de tout à l'heure l'avait mise à plat.

Ah, ct'un bon ptit gars, cet Osamu, il se laisse pas décourager... Mais à ce rythme-là, il vont se tuer à la tâche, tous les deux! Et l'autre cornichon qui rameute encore plus de bestioles, si c'est possible, en courant un peu partout... Enfin, c'est sûr qu'on aura fini plus vite de cte façon-là!


Avec une lenteur décontractée, la vieille femme posa la cage et dénoua le long tablier qu'elle avait au niveau des hanches. De toutes façons, les deux gamins regardaient pas, alors qu'est-ce qu'elle risquait? Elle le prit par la ceinture et lui sussura :

- Toi, n'en laisse pas passer une seule, tu m'entends? Et puis, t'as intérêt à prendre de l'ampleur, j'ai besoin d'un vrai parachute.


Puis, comme le tablier avait l'air OP ( euhhh, oui, cherchez pas à vous imaginer un tablier prendre une expression quelconque, c'est le monde merveilleux de Tsu-tsu, hein ), elle saisit les deux autres extrémités de façon à former un genre de sac et se dirigea vers Osamu, qui allait passer près d'elle incessament sous peu, car, fatalement, Takashi venait lui-même de passer en hurlant.

Elle agita le bras en espérant que son collègue la distingue au milieu de ce nuage opaque et grouillant et lui adressa un tonitruant :

- Eh, Osamu! Holà du bâteau!!! Chope-moi-ça!!

Sans attendre de réponse elle lui jeta deux des quatre coins du tablier qui avait entre temps médité les paroles de Tsuru et de déploya en conséquence de telle façon que jamais elle ne pourrait faire croire à qui que ce soit qu'il s'agissait d'autre chose que d'un rideau de scène...

Elle espérait qu'il allait réagir à temps, et attraper le tissu avant qu'il se salisse ( elle y tenait à ce tableir, quand même!!). Elle aurait aussi aimé que dans le feu de l'action il comprisse ce qu'elle voulait en faire, mais bon, elle était réaliste et s'attendait plutôt à lui expliquer la démarche dans les détails...

[ Tsuru, la femme qui parlait à ses vêtements... ]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mar 9 Mar - 20:49

Hein?!

Osamu dut ralentir en urgence pour saisir maladroitement ce que la grand-mère lui disait d'attraper, laissant Takashi courir en avant, toujours avec la masse de cendraignées à ses trousses. Il lui fallut un petit moment pour réaliser que c'était le tablier de Tsuru-san dont il s'agissait, et pour le prendre correctement par les deux autres extrémités restantes comme le faisait leur supérieure, afin de le tendre comme un écran. Pendant ce temps, Takashi continuait de courir comme il pouvait, à en perdre haleine, pensant plus à fuir ses poursuivantes qu'à autre chose. Les deux amis n'étaient, en règle générale, pas vraiment des flèches, mais en situation d'urgence, n'importe qui est capable de faire marcher ses méninges plus efficacement que d'ordinaire. Du moins, ce fut le cas pour Osamu ici, qui comprit tout de suite, avec un sourire enthousiaste, ce que la vieille femme avait en tête :

Ah ouais, je vois!

Eh bien! Puisque la grand-mère avait là un bon plan et que le mettre en exécution correctement serait l'idéal, on allait lui montrer comment on le faisait, à la manière de Yamada Osamu et Takasu Takashi! Ce qui commença par un cri lancé à forte voix par le petit binoclard, la bouche ouverte en grand —d'une telle taille que c'en était impressionnant, en réalité—, en direction de son ami qui releva la tête à cet appel :

TAKASHI-KUUUUUN! PAR ICIIII!

Pigé!


Bien que Takashi soit véritablement flippé dans une telle situation, la confiance qu'il avait en son camarade l'emportait. Ils avaient sûrement une idée en tête... Il ne mit pas longtemps à remarquer qu'ils étaient en train de tendre le tablier de la grand-mère dans une position qui laissait bien comprendre l'usage qu'on allait en faire, et continua de courir en attendant la prochaine indication. Car il était clair qu'Osamu allait lui donner une indication. Même s'il y avait un précipice derrière le tablier tendu —pure hypothèse—, il continuerait de courir si Osamu le lui disait. Confiance. Empathie. Quand on est bête comme ses pieds même à deux, ça aide, non?

SAUTE!

L'indication était arrivée, claquant en l'air, très brève, et suffisante pour bien faire comprendre, là aussi, au garçon-cacahuète de quoi il était question. Quasiment sans élan, d'un seul coup, la grande asperge s'était retrouvée en l'air, une jambe tendue en avant et une autre en arrière, comme au saut de haies, au-dessus du tablier. Logique. Le mouvement avait été suffisamment rapide et inattendu pour qu'avec un peu de chance, les cendraignées, quant à elles, n'aient pas assez de réflexes pour passer elles aussi par-dessus, et qu'elles tombent dans le piège tendu par Tsuru-san et Osamu. On n'en était plus qu'à quelques secondes... Et tandis que Takashi atterrissait de l'autre côté, Osamu regardait avec des yeux plus ronds et plus ouverts encore que d'habitude, ce qui allait se passer pour eux et surtout pour les bestioles dont ils cherchaient à s'emparer...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mar 9 Mar - 23:34

Un franc sourire vint barrer la trogne ridée de Tsuru lorsqu'elle constata que toute explication était superflue. Impec', il restait plus qu'à faire faire demi-tour à l'ami cornichon, et... Mais elle n'eut pas même à ouvrir la bouche, ces deux-là travaillaient en équipe comme pas deux!

Elle vit arriver Takashi et failli reculer... Heureusement, Osamu lui cria de sauter. Oui, bon, il aurait été étonnant que Takashi se jette comme ça sans réfléchir dans leur filet, mais avec tous ces imbéciles qui courent les rues, on n'sait jamais!

Héhéhé... Y z'ont de l'idée, finalement, hein?

Tsuru attendit que le jeune homme eut pris son élan et passé au dessus d'eux et tira aussitôt sur le tablier tout en le déployant au maximum, entrainant Osamu à sa suite et hurlant :

- Chaaaaargez!

On entendit même un bruit de cor de chasse en écho ( effet spécial made in Tsuru ; ). La vieille partit d'un rire inextinguible, tout en courant et rabattant le tissu sur les bestioles. Elle s'amusait comme une petite folle, la mamie... Elle se précipita si bien qu'elle rejoignit presque aussitôt Osamu qui tenait les autres bouts. Ou était-ce allé si vite parce que lui-même avait courru? Elle en savait fichtre rien, on peut pas être au four et au moulin!

D'autorité, elle lui prit les deux autres boius des mains et les noua avec dextérité. Elle avait à présent entre les bras une gigantesque masse grouillante qui luisait légèrement en jaune. Luisait? Oï, mais c'est qu'il commençait à se faire tard par ici! L'obscurité allait s'épaississant, et on allait bientôt devoir finir le travail aux lampes de poches!

Mais, un avantage heureux de la pénombre qui s'installait était que, si les niches en devenait moins repérables, il n'en allait pas de même pour leurs occupantes à présent fluorescentes...

- Eh ben dites donc! Ce fut rapide et efficace! Il en reste à peine dix qui se courent après.... Euh, non, qui courent après Taka-cornichon...


Tsuru reposa la masse instable par terre et vint s'enquérir de l'état du pauvre Takashi, qui n'avait pas été des plus habiles, certes, mais qui compte tenu de sa frayeur, avait quand même fait montre de vaillance.

- Allez, Takashi, hauts les coeurs! Avec toutes celles que tu as rameutées, celle-ci doivent être les dernières...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 10 Mar - 21:24

HUAAAAH~!

Pensez-vous, en une situation pareille, Osamu ne privait pas, une fois de plus, pour gueuler un bon coup. C'était dans la nature de ce gars-là, quand il commençait à se sentir à l'aise du moins. Ce qui était depuis longtemps le cas ici, à croire que dans la difficulté la sympathie se forme plus facilement... Tous dans le même purin, à attraper les mêmes bestioles... Ça aide, non? Enfin bref. C'était presque comme si ce petit binoclard si réservé et si froussard s'amusait, lui aussi, sur le moment, avec ce grand, grand sourire d'enfant complètement hilare, en plein milieu d'un ample mouvement, vous savez, ce genre de faces stupides qui vaudraient le coup d'être passées au ralenti... Et ça continuait une fois que la grand-mère avait réussi à enfermer bon nombre de noiraudes dans son propre tablier, avec un noeud bien serré. Sans doute content que ça se soit aussi bien passé, le gamin qu'Osamu était redevenu sur le moment finissait par s'oublier complètement, et ce gars-là qui habituellement était si réservé et discret se retrouva à sauter en l'air, les talons remontés vers ses fesses et les deux poings levés vers le ciel, dans une manifestation de joie intense. Peut-être qu'il s'était tout juste laissé emporter par la fougue du moment. Par toute cette ambiance qui venait de se créer, et des sauts, et de la course, et des cris et ce son culte de cor de chasse...

Ouais! On les a eues! On les a eues!

Takashi, à côté, était déjà moins fier. Toujours à battre l'air de ses bras comme il pouvait, comme pour se débarrasser de moustiques gêneurs, et à courir un peu dans tous les sens pour ne pas se faire toucher par ces bêbêtes, il eut tout de même le réflexe de réagir promptement à la façon dont l'appelait la grand-mère... Comme quoi, la fierté restait un minimum même malgré la crainte qu'il pouvait éprouver...

J-Je suis pas un cornichon!

Osamu, ça le faisait rire, mais évidemment, il savait bien que Takashi, lui, ne rigolait pas du tout, et n'allait certainement pas le laisser galérer comme ça. Ainsi, alors qu'il avait approché avec une cage qui comprenait encore un certain espace disponible, bientôt, Takashi ne fut plus suivi par aucune cendraignée. Osamu, qui avait pris le coup, les avaient toutes attrapées d'un coup, sauf l'une d'entre elles qui avait réussi à s'échapper, et qu'il tenait à présent entre le pouce et l'index d'une main libre, tout en considérant Takashi avec un petit sourire candide. Décidément, oui, il s'amusait...

Hi hi...

Takashi, quant à lui, resta coi un court instant. Ça avait quelque chose d'embarrassant, en un sens. Ce jeune garçon qui rigolait comme ça dans une situation qui lui faisait tellement peur, à lui... C'était vraiment son Osamu? Mmh... Et ceci dit pourtant, il lui était bien arrivé de le voir comme ça, auparavant, c'était vrai. Ce qu'il aimait moins, c'était ce petit machin qu'il tenait par l'une de ses tentacules, dans sa main... C'était plus bizarre encore, maintenant... Takashi fit la grimace.

Beuh... Voilà qu'elles brillent dans le noir, maintenant...

T'as vu, t'as vu?


Regard rêveur d'Osamu vers le ciel, qui était une fenêtre vers le Grand Espace Infini. C'était à cette dimension-là qu'il pensait.

Moi, je suis sûr que ces petites bêtes-là, elles viennent de quelque part dans l'espace! Et elles ont un métabolisme plus adapté à la luminosité ambiante que nous, c'est pour ça... Elles ont appris ça sur leur planète! C'est sûrement un organisme vivant qui nous vient de loin et qui colonise pacifiquement...

...Ah là là. Ça, c'est notre Osamu. Toujours à s'imaginer des choses étranges...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 11 Mar - 21:48

[ Désolée, désolée, beaucoup de travail en ce moment... ]

Des extraterrestres? Ça alors, c'est qu'il y tenait à son idée, ce gamin! Tsuru était morte de rire au point d'essuyer une petite larmichette au coin de l'oeil. Sa mauvaise humeur avaité été balayée avec les noiraudes, dans le feu de l'action, et le naturel revenait au galop.

- Hihihi, c'est étrange, c'est sûr, mais pas autant que ces bestioles-là! Après tout, pourquoi pas? Elles auraient ces ptites loupiotes pour s'éclairer dans le vide intersidéral... Hihihi, je les vois d'ici pagayer avec leurs petites tentacules pour franchir les années lumières qui nous séparent de leur lointaine planète!!


Tsuru considéra avec un grand sourire satisfait le sac improvisé qu'ils avaient rempli, et la cage. Tiens, si elle avait été toute seule, elle aurait même chanté un ptit truc! Mais bon, elle avait beaucoup d'égard pour ces jeunes oreilles et leur épargna cettte torture.

Il restait vraiment plus grand chose à faire, boucher ce secteur, traiter encore une petite rangée de piliers au fond, et puis il faudrait faire une ronde avec un Takashi "parfumé" pour être sûrs que tout était bien nettoyé, mais...

- Dis donc, mine de rien, ta grande frayeur nous a fait gagner un temps fou, Takashi. Est-ce que tu crois pouvoir te souvenir des endroits d'où sont sorties les cendraignées, au moins sur les trois piliers du début?


Tout en l'interrogeant, Tsuru laissait son regard errer parmi les piliers en direction de l'endroit d'où ils étaient partis. Ils étaient bien avancés, mais... Il allait falloir faire tout ce chemin pour retrouver leurs outils. Et puis, il y avait son tablier aussi... Il faudrait bien un jour ou l'autre le transvaser dans la cage, et ça ne pouvait se faire en un coup de cuillère à pot! Autre chose la tracassait aussi...

Raaah, mais comment je vais faire pour nettoyer ces tâches?! Avec un tablier dans cet état, je vais attirer tous les moustiques, les nuits d'été!!

C'est vrai que si les cendraignées se mettaient à suinter comme ça, il leur faudrait aussi nettoyer tous leurs uniformes. En fait... Mais comment ils étaient habillés, les jeunes?

[ Hum, en fait, c'est une question que je t'adresse aussi : est-ce qu'ils ont mis l'uniforme ( mis à leur disposition par Tsuru mais très peu porté ) ou bien...? J'ai un peu la flemme de relire tous les RP du duo pour voir si y'en aurait pas un où tu décris leurs vêtements du jour -.-]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Jeu 11 Mar - 22:32

HJ : Hora, t'excuse pas!^^" Je sais ce que c'est, ou du moins j'imagine, et un RP, c'est du jeu, ça ne presse pas du tout!^^ Je comprends.^^
Pour ce qui est de l'uniforme... Je ne l'avais pas décrit mais Osamu et Takashi ne le portent pas, je crois qu'ils n'en connaissent même pas l'existence. XD Je ferai quelques précisions sur leurs tenues dans ce message-ci.

~~~
Osamu eut l'air plutôt étonné qu'on rigole de son idée. Non seulement parce que d'habitude, ces idées loufoques-là étaient toujours plutôt considérées par son entourage avec un air consterné qu'avec du rire, mais aussi parce que pour lui, cette pensée-là était loin d'être une plaisanterie, qu'après tout il disait ça sérieusement —on pense— et qu'il ne savait pas par conséquent si toutes les paroles de la vieille femme étaient ironiques ou si elle riait seulement tout en disant le reste avec sincérité, rejoignant la candeur du petit binoclard par la même occasion. En tout cas, il y croyait dur comme fer, jusqu'à ce qu'on n'ait pas réfuté sa thèse, ces petites bêtes-là venaient de l'espace, c'était obligé! Mais à présent, il était le seul à ne plus être passé à autre chose. Takashi s'était dirigé, d'une démarche un peu gauche, encore un peu éprouvé par les évènements, vers les piliers par lesquels étaient sorties les cendraignées un peu plus tôt. Au moins, il était bien sûr des endroits qu'il devait indiquer : étrangement, il avait eu si peur, sur le coup, que les images étaient restées parfaitement encrées dans sa tête, à tel point que malgré tout ce qui s'était passé entre-temps, il s'en rappelait tout à fait. Ainsi, survenu devant les piliers de bois, il indiqua du doigt, sans la moindre hésitation, des endroits très précis :

Elles venaient de là et là. Et de là. Oh, et de là aussi.

Sérieux, apparemment. Sans sourire, ce qui lui redonnait un peu la tête qu'il avait au lycée, lorsqu'il était plongé dans un bouquin sur les OVNIs ou qu'il regardait les quelques étoiles qui demeuraient encore dans un ciel de matin... Le Takashi qui n'avait pas encore perdu toute dignité, en gros. XD À propos d'OVNIs, d'ailleurs, il faudrait lui aussi qu'il considère ces étranges bêtes de plus près, quand il en aurait le temps. Car si l'hypothèse d'Osamu manquait vraiment de vraisemblance, il fallait tout de même admettre que ces "cendraignées" avaient quelque chose de surnaturel : et déjà, la peur passée, sa sempiternelle curiosité commençait de nouveau à le titiller, et il se disait que lorsqu'il en aurait l'occasion, il faudrait qu'il se documente sur ces étranges créatures, plus en détail... C'était peut-être plus incroyable qu'il ne le pensait, encore... Il faudrait à l'occasion qu'il demande à la grand-mère, elle avait l'air de s'y connaître, elle saurait bien lui donner quelques informations... Mais plus tard. Pour l'instant, après tout, le travail n'était pas fini, et puis il commençait à fatiguer... Osamu aussi d'ailleurs... Et d'autant plus, lui qui était moins résistant que Takashi encore. Le petit à lunettes avait posé ses fesses par terre et lâché un nouveau bâillement. Il ne serait pas fâché de rentrer, de manger un peu de de dormir une fois que tout ça serait terminé. C'est qu'on s'amuse, on s'amuse, mais mine de rien ce n'est pas de tout repos... C'est du travail, après tout... En plus des muscles qui commençaient à tirer et de la fatigue qui se faisait sentir, leurs vêtements étaient devenus dégueulasses, avec tout ça. Et encore. Osamu, comparé à son grand camarade, n'avait pas vraiment de quoi se plaindre, c'était bien Takashi qui avait le plus trinqué... Bah, encore, ce n'était pas comme si ces vêtements avaient grande importance. Ignorant l'existence d'un uniforme pour les employés de l'entretien, ils n'avaient quand même pas été stupides et avaient préféré opter pour ces trucs qu'on peut salir sans remords, des T-shirts blancs un peu râpés et des jeans, des jeans tout vieux et usés, sales au demeurant, ces tenues auxquelles ils s'étaient habituées à force d'aller explorer partout pour l'amour de Takashi... Ils s'étaient retrouvés parfois au fond de tunnels creusés dans des montagnes, à devoir passer des rivières comme ils pouvaient, ou d'autres choses encore qui exigeaient de ne pas s'habiller trop chic si on ne voulait pas le regretter après... Alors bon, ils avaient l'habitude de tout ça... Explorer, faire le ménage... C'était analogue, après tout, non?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 12 Mar - 18:37

[ Merci, merci, je rebondis sur ta description ^.^ ]

Les deux p'tits jeunes, ils étaient habillés... comme des sacs. Bah, ce n'était pas un reproche de la part de Tsuru qui elle-même semblai toujours porter ( et portait bel et bien toujours ) la même robe et mle même tablier jusqu'à l'usure totale ( ce qui pouvait prendre une bonne cinquantaine d'année parfois ). Elle envisagea de leur présenter l'uniforme, ou tout du moins de leur proposer un lavage. Mais plus tard, plus tard...

En attendant, elle était surtout occupée à ramener vers Les deux gamins le pot de pâte et les pinceaux, qu'elle leur tendit. Ce Takashi, malgré sa poltronerie à l'égard des insectes, avait une mémoire visuelle impressionnante! À nouveau à bout de souffle, la vieille apostropha Takashi.

- Minute, minute! Répète plus lentement, et montre les moi encore, ces trous. On va les faire un à un. Où était le premier?


La besogne avançait vite à présent, à trois, on avait vite fait de reboucher ces niches. Tsuru n'eut bientôt plus qu'à reposer en bon ordre le pot bien fermé et les troi pinceaux dessus avant de s'attaquer à la dernière rangée de piliers. Elle eut un petit sourire espiègle :

- Eh ben, on est comme qui dirait dans la dernière ligne droite! Qu'est-ce que vous préférez, qu'on fasse encore courir Takashi pour purger tous les poteaux d'un coup ou bien y aller tranquillou?


Le grand sourire hilare de Tsuru était bien clair à ce sujet : elle aurait a-do-ré recommencer une expérience comme celle de tout-à-l'heure. Mais en même temps... Son tablier était à présent hors d'usage, et elle ne pouvait décemment pas utiliser sa robe ou son jupon pour remplir le même office cette fois-ci... Cependant, avec la petite dizaine de piliers restants, il y aurait bien moins de cendraignées que cette fois-ci, les deux options se valaient dans son esprit et c'est pourquoi elle demandait aux deux gamins à quelle sauce ils voulaient être mangés.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 12 Mar - 22:48

On avait donc continué le travail. Takashi avait répété plus lentement, et il semblait bien content, par ailleurs, que ces trous à bestioles soient enfin rebouchés et toute recolonisation rendue impossible. Ce qui semblait moins le contenter, par la suite, c'était qu'il restait des piliers, et qu'en plus de ça Tsuru-san proposait de renouveler l'expérience de tout à l'heure. Hey, il avait eu la trouille à ce moment-là, quand même! Ce n'était pas comme si c'était amusant pour lui, même si ça avait l'air de bien faire rire la grand-mère... Alors il baissa sa tête quasi-simiesque en lançant à son interlocutrice un regard hésitant qui en disait long sur ce qu'il pensait de la première éventualité...

Ben... Ça... Ça me rassure pas trop, moi...

Mais tout à l'heure, c'était vraiment amusant, nee!

QUI est "amusant"?


Vision habituelle. Takashi qui levait un poing menaçant vers son ami, menaçant mais cependant pas réellement dangereux, juste pour lui montrer un peu, et Osamu qui se cachait grossièrement derrière ses deux mains, avec un sourire jaune tiré aux deux coins de sa tête, dans une position du genre "Allez, arrête ça"... Oui, tout à fait habituelle, en vérité. Mais trêve de plaisanterie. Il fallait bien répondre à Tsuru-san. Takashi se contenta de tordre la bouche, l'air pas convaincu, mais Osamu, finalement, trancha en baissant la tête, apparemment un peu intimidé par ce qu'il allait dire. Quelque chose de pas vraiment digne...

Ben... Pour ne rien cacher, je commence à fatiguer un peu, moi.

(Très léger geste de recul du genre "me tuez pas". Puis on reprend. Enfin, Takashi reprend.)

Ah, dans ce cas... Ben, peu importe, Oba-san, c'est à vous de voir. Par contre, si je peux me permettre, y a un truc qui me turlupine... On l'aura remarqué, ce truc pour attirer les... Enfin, ces petits animaux-là... C'est bien efficace, c'est sûr... Mais c'est quoi, exactement? Un réactif, quelque chose dans le genre?

Non pas que le garçon-cacahuète trouve ce produit soupçonneux en soi ; c'était juste sa sacro-sainte curiosité qui refaisait des siennes. Oui, même en matière de produits ménagers. On aurait tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Sam 13 Mar - 22:58

[ Petite leçon de choses... Alors il y a les abeilles, et puis les fleurs, les noiraudes arrivent et puis y'a plus rien. Bref, tu es ensuite libre de faire avancer le temps à ta guise, collègue! Rendez-vous à la remise, où nous allons confiner nos prises! ( on reste dans le même RP, c'est juste l'étape finale du nettoyage : on range les outils ) ]


Tsuru fit intérieurement le grimace. Ah ça... Elle aurait préféré qu'on lui pose pas la question! Mais bon, après tout, elle n'était pas obligé de leur expliquer dans le détail, Takashi lui avait juste demandé ce que c'était... En conséquence, elle lui adressa un grand sourire, assez fière malgré tout que son travail soit jugé digne d'intérêt.

- C'est l'odeur qui les rends folles, elles adorent! Je t'ai dit qu'elles se nourrissaient de bois, hm? En fait, c'est tout simplement pour la plus grande part de la sève de sapin, un peu d'autres arbres aussi... Plus un petit ingrédient de ma fabrication, secret de grand-mère, héhéhé...


Hm, elle n'était aucunement tenue de lui préciser qu'elle reproduisait ainsi l'odeur qui déclenchait les périodes de reproduction de cette espèce...

Elle avait d'ailleurs toujours trouvé étrange le renouvellement des effectifs des cendraignées. Il suffidait qu'un arbre proche de la colonie se mette à suinter de la sève et aussitôt, les bêtes devenaient comme folles. Elles s'aggloméraient toutes pour former une immense cendraignée qui au bout d'un moment explosait, un peu comme ce qui se passait quand on avait le malheur de les serrer un peu trop fort...

Mais le plus bizarre était la suite : de ce nuage de suie naissait un nombre de cendraignée strictement équivalent à celles qui s'étaient trouvé là avant "l'accouplement" ( quoiqu'il soit bizarre de parler de couple avec autant de participants, mais enfin, Tsuru ne trouvait pas d'autre mot ). Et pourtant, ce n'étaient pas les mêmes, celles de la générations précédente étaient bel et bien mortes. Si bien que l'espèce se perpétuait indéfiniment en nombre constant, les cendraignées "écrabouillées" se reconstituant toujours ainsi de même façon.

Heureusement, de telles choses n'arrivaient que fort peu souvent : les bestioles étaient attirées par le bois travaillé par les hommes et se trouvaient souvent éloignées pendant les dizaines d'années de tout arbre "vivant".

- Bon bon bon, je dois dire que je suis comme toi, Osamu, je fatique un peu, là... On va se les finir tranquilement ces dix-là, hm? Allez, Takashi, tu te rappelle? Deux pulvérisations, pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Dim 14 Mar - 1:50

Ah, oui... Ça, c'est intéressant!

Bon, c'est vrai, Takashi n'était pas difficile en matière de choses intéressantes. Il voulait tellement s'en mettre dans le crâne que peu importe de quoi il s'agissait, tout avait une espèce d'intérêt... Et il y a tant de choses sur terre! Pas vrai? Bon, tu moment qu'il n'allait pas s'attaquer aux tréfonds du savoir humain et qu'il se cantonnerait au cultissime "la vérité est ailleurs", ça allait, vous me direz. Après il faudrait faire gaffe. Mais on était loin d'en être là. Pour le moment, Takashi considérait la grand-mère avec un sourire effectivement enthousiaste, après l'avoir écoutée avec attention parler de sève de sapin. Osamu, pendant ce temps, en entendant leur supérieure remarquer qu'elle aussi commençait à être fatiguée, pensait à des choses toutes autres. Il se disait notamment qu'il en avait presque oublié que Tsuru-san était d'un certain âge, si ce n'était pour ses légères faiblesses dans des mouvements nécessitant un effort, tant elle était énergique et résistante. Cette grand-mère-là était impressionnante. Même trop pour être "ordinaire", comme Takashi et lui pouvaient l'être.

Si ça se trouve, c'est une sorcière... Elle peut peut-être voler sur un balai?

Et voici notre petit binoclard de service reparti dans ses délires imaginatifs. Dans le cas présent, "sorcière" n'avait absolument aucune connotation péjorative ; c'était juste qu'avec un peu d'imagination, effectivement, elle collait bien à cette image. Une bonne sorcière qui met sa force et ses pouvoirs au service de la propreté d'un grand parc d'attractions. Après tout, chacun s'investit dans ce qu'il veut... Allons, allons. Laissons donc Osamu rêver, ça ne le changera pas de d'habitude, et revenons plutôt à Takashi à qui Tsuru-san rappelait la consigne. Deux pulvérisations. Juste deux.

Oui, oui...

...Cela dit sur un ton un peu blasé, dans un léger soupir, comme s'il avait entendu cette phrase mille fois, sous-entendu qu'il le savait très bien. Mais tout de même... Ce n'était pas comme s'il avait suivi les conseils de la patronne à la lettre, dans les précédentes opérations... Tu montes sur tes grands chevaux un peu trop vite, Takashi. Mais passons. Deux pulvérisations donc sur les nouveaux piliers à traiter, et les taches sombres sur le bois commençaient à donner signe de vie, et d'un instant à l'autre les noiraudes allaient sortir... En gros comme aux fois précédentes, quoi... Plus calmes peut-être, mais aussi sans doute moins que la première fois, lorsque Takashi y était allé un peu trop fort avec le produit.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Dim 14 Mar - 15:32

- Pfffuh... Eh, voilà une bonne chose de faite. Même si vous étiez là en guise de punition, je vous remercie, les ptits gars! C'est bien la première fois que je mets si peu de temps à finir c'te corvée...

Maintenant qu'on en avait terminé avec ce fichu nettoyage des piliers, Tsuru affichait un grand sourire satisfait, regardant tour à tour Osamu et Takashi. Osamu qui avait été très obéissant et efficace, Takashi qui l(avait été beaucoup moins mais qui avait tenu le coup malgré son aversion visible pour ce genre de bestioles. La vieille prit la cage qu'elle jeta sur son épaule et leur demanda :

- Hum encore un ptit coup de main et j'vous libère pour la journée... Prenez-moi ce qui reste et venez m'aider à le porter jusqu'à la remise. Il va falloir mettre ces petites dans un endroit plus approprié... T'as utilisé combien de bouteilles de produit finalement, Takashi?


Tout en les questionnant, elle se dirigeait déjà vers la petite cabane en bois, à présent suffisament assurée de ses collègues pour attendre qu'ils la suivent dans la minute.

- Ah oui, et puis vous êtes tout sales... Le problème avec ce produit, comme vous pouvez le remarquer maint'nant qu'il faits si sombre, c'est qu'il luit dans l'obscurité. Si ça n'vous dérange pas, tant mieux, mais sinon, il va falloir leur faire subir un traitement maison, j'vous préviens... Ce genre de taches ne part pas avec de la lessive orthodoxe, parole de grand-mère!
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Dim 14 Mar - 17:13

Osamu se contenta de sourire assez humblement. Takashi mit plus de temps à le sortir, mais les coins de sa bouche finirent eux aussi par se tirer vers le haut, tandis que la grand-mère les considérait. Tout ça n'avait pas été de tout repos... Mais au moins, ils n'avaient pas risqué de mourir réellement et ils en avaient terminé sans trop d'encombres, et en plus de ça, Tsuru-san les remerciait. Elle qui leur flanquait une telle frousse au départ... Après tout, c'était bien un être humain comme tous les autres! Un peu comme Wato-san : elle leur faisait vraiment peur de prime abord, et en réalité, s'avérait être quelqu'un de bien, et pas si dangereux que ça... Si on acceptait de coopérer avec elle, quoi. Ceci dit... Obéir à Tsuru-san, c'était normal. Après tout, c'était leur patronne... Et Osamu et Takashi n'étaient pas du genre à crier à la révolution bien vite. Poltrons. Lâches. Mais après tout... Pour vivre heureux, vivons cachés, pas vrai? Mais passons à autre chose, puisque la grand-mère demandais à présent à Takashi combien de bouteilles il avait utilisé pour faire sortir les cendraignées de leur trou. Rapides réminiscences. Une première qui avait été vidée du premier coup tellement il avait appuyé fort. Une autre pour faire quelques autres pulvérisations, et une dernière dont il ne sortait effectivement plus rien à présent.

Trois.

Comme cette réflexion intérieure avait été très rapide, il n'avait pas mis bien longtemps à répondre. Et puis Tsuru-san avait fait remarquer qu'ils étaient sales —ça, ils l'avaient remarqué— et que la substance en question luisait dans l'obscurité —ça, ils ne l'avaient pas remarqué. À ces mots, ils sursautèrent et se considérèrent, considérèrent leurs vêtements tout imbibés d'un produit qui brillait dans le noir. Ils n'avaient pas l'air fin, tiens... Comme ils ne semblaient pas le croire, ils finirent par se regarder mutuellement, et alors seulement ils furent capable de réaction :

Mais c'est vrai! Osamu, t'es tout brillant!

Toi aussi, Takashi-kun!


Oui, c'était bien une belle réaction stupide d'ahuris. Mais ils étaient comme ça. Et être deux n'aidait sûrement pas à la chose, dans un cas pareil... Mais que voulez-vous. Ceux-là sont ici pour le comique, on ne va pas se priver, pas vrai? XD *SBAF* Bref, à présent, ils en étaient au stade numéro trois, tirer sur leurs vêtements pour bien admirer le résultat, en faisant une légère grimace entre sourire et peine. Ironie du sort. Dommage... Mais comme ils n'osaient pas demander quelque aide que ce soit à la grand-mère, ils préféraient gémir entre eux, dans leur coin... Après tout, ce n'était pas comme si ces fringues-là étaient importantes pour eux...

Bon, ben je crois qu'on peut dire adieu à nos T-shirts, Osamu...

On dirait bien...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Dim 14 Mar - 21:56

Toutes les rides du visage de Tsuru se plissèrent en un grand sourire quand elle vit les deux bêtas sauter au plafond en se montrant du doigt. Elle était tellement énervée auparavant qu'elle n'avait à peine remarqué à quel point ils pouvaient être drôles... Certes, ce n'était pas la première fois dans sa longue vie qu'elle tombait sur des humains de cet acabit, mais s'il fallait choisir entre rire et pleurer, Tsuru était plutôt pour le rire...

Donc, ces deux-là n'étaient pas seulement des tire-au-flanc, c'était aussi des rigolos... Pfuh, eh bien, tout compte fait, ils allaient peut-être bien s'entendre, dans les grandes lignes...

Et pourtant, elle se remit aussitôt à râler quand elle entendit les deux jeunes enterrer d'avance leurs T-shirts alors qu'ils n'étaient que tachés... Si les taches ne les dérangeaient pas, Tsuru n'aurait pas fait d'histoire, mais qu'ils se débarrassent de ces hauts qui pouvaient encore servir une bonne dizaine d'années, si ce n'est plus! Alors là, non, faut pas pousser mémé dans les orties, hein!!

- Roooh, non mais quel gâchis! Je vous avais pourtant dit qu'il y avait des uniformes pour pas salir vos vêtements
( non, elle ne l'a pas dit, mais même si vous lui soutenez le contraire, elle n'en démordra pas... )! Pas question de les jeter alors qu'ils sont encore très bien, je vais m'en occuper, moi, de vos T-shirts, et vous allez voir qu'ils en ont encore dans le ventre, les braves!!

Hum, hum, oui, tout d'abord, ne vous affolez pas, Tsuru est comme toutes les personnes un peu ( énormément ) âgées atteinte de troubles de la mémoire et, ce qui n'arrange rien, n'admet pas facilement son tort... Ensuite, oui, elle est un peu extrême dans l'art du recyclage et de la conservation, mais il ne s'agit ni d'économie, ni d'avarice...

On comprendrait bien mal la vieille rebouteuse si on oubliait qu'elle parle aux objets et que, en conséquense, elle les traite bien souvent comme des personnes à part entière... Et même si elle fait toujours passer le facteur humain ( quoique cela dépende de la personne et de l'objet confrontés ) avant le facteur... inanimé, elle leur témoigne quand même respect et affection, à sa manière.

Et, là, de son point de vue bien particulier, certes, Osamu et Takashi se sont montrés vaillants, mais leurs T-shirts aussi, qui ont bravement affronté l'aggression sauvage de ce liquide poisseux et étrangement coloré...
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Dim 14 Mar - 23:23

Silence surpris. Osamu et Takashi échangèrent un nouveau regard, avant de se tourner dans une parfaite synchronisation vers la grand-mère, l'air de n'y rien comprendre. D'abord, il y avait un truc pas clair dans ce qu'elle avait dit —cette histoire d'uniformes... Ce qu'au début, une certaine langue bien pendue à quat'z'yeux ne se priva pas de souligner :

Euh... En fait, vous n'aviez pas...

Shh! Osamu.


Comme tout le monde... Bon, un petit peu plus que tout le monde, Takashi avait ses faiblesses d'esprit, mais lui aussi savait quand tenir sa langue, et étrangement, il le savait quelquefois mieux qu'Osamu qui aurait, de prime abord, semblé être le mieux placé pour tempérer tout ça. Mieux, Osamu était vraiment le mieux placé. Mais parfois, ça ne l'empêchait pas de sortir des bêtises... Bref, ces deux-là étaient complémentaires, c'était aussi pour ça, sans doute, qu'ils restaient toujours ensemble, en un sens.

Mais là, tout de même... C'est là que l'on reconnaît toute la différence entre les hommes, qui avaient moins le sens de l'économie en la matière, et les femmes, qui, historiquement, s'y connaissent de toutes façons mieux dans l'art de la lessive, quoi qu'on en dise. Or, Tsuru-san était bien une femme, et qui plus est une femme d'un certain âge, qui avait donc l'expérience : bref, une vénérable vieillarde qui s'adressait à deux jeunots. Diamétralement opposés sur le sujet, donc. Osamu et Takashi, effectivement, pour leur part, ne voyaient pas en quoi ça valait la peine de perdre du temps pour ravaler ces choses devenues sans gueule —bon, au pire, s'il n'y avait que les taches ; mais cette lumière qui s'en dégageait, ça, c'était perturbant... Ceci dit, il y avait des millions de fringues dans le monde, et ça les regardait s'ils en mettaient d'autres pour travailler ; pourquoi alors aller chercher la petite bête et essayer de...

Mmh... Quoiqu'on pense, il faut laisser. Cette Baba ne changera pas d'avis.

Je suppose... Et puis, de toutes façons, ce n'est pas comme on avait grand'chose à perdre... N'est-ce pas.


Empathie. Et puis, finalement, toujours un peu hésitants qu'ils étaient, Takashi finit par relever une tête d'une expression sceptique qu'il avait, sur le moment, du mal à contrôler, pour poser une question à Tsuru-san :

Mais... Ça voudrait dire qu'il faudrait qu'on confie nos vêtements à Oba-san, pas vrai?

Malheureux, qu'est-ce qu'il n'avait pas lâché là. Dit sur ce ton-là, avec cette tête-là et ces mots-là, cet air hésitant par-dessus le marché... Une telle question pouvait attirer les susceptibilités, attention, on ne joue pas avec le feu! Pourtant, Takashi ne l'avait même pas fait exprès, en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mar 16 Mar - 20:52

La vieille fit une mine de trois pieds de longs, puis passa Takashi, qu'avait l'air dans ses petites chaussures, le pauvre, au rayon T ( comme Tsuru, bien sûr ). Mais qu'est-ce qu'il lui voulait, celui-là, avec sa mine toute contrite? C'était quand même pas...

- Peuh, non mais, prenez-moi pour un elfle?! Des habits déjà portés, eurk, pas question! J'ai l'air d'une mendiante ou d'une vagabonde, peut-être?


Puis, brusquement, elle se rendit compte de son erreur. Ils avaient parlé de "confier", pas de "donner"... Elle aurait dû le réaliser tout de suite, dans ce contexte! En plus,ça faisait des décénies que plus personne ne connaissait les termes du marché, et puis non, elle ne leur avait fait encore aucune faveur...

Car Tsuru aimait à mettre à l'épreuve ses débitaires ( ses débaitires majeurs s'entend, quand il s'agit de services de l'ordre du vital... Et non d'un simple lessivage, les deux collègues n'ont pas de souci à se faire de ce côté ), c'est pourquoi elle facturait ses services... En nature, comme toute bonne sorcière. C'est bien connu que ces créatures ne vous exhaussent qu'après l'accomplissement de tâches ardues.
Enfin, Tsuru était quand même plutôt soft dans sa catégorie : elle exigeait la plupart du temps qu'on lui confectionne un vêtement ou qu'on parte en quête de tissu, d'ornements et autres composantes introuvables d'un futur vêtement ( histoire de donner de la matière à travailler pour le prochain candidat-confectionneur, et aussi de donner une chance à ces messieurs qui bien souvent n'excellent pas dans ce domaine ). Elle avait d'ailleurs tiré une de ces têtes quand le petit Pelleas l'avait prise au mot, et lui avait offert ce... Hum, revenons à nos moutons.

Donc, son sang de sorcière n'avait fait qu'un tour quand elle avait cru que ces deux nabots ( excusez-là, ça l'a vraiment choquée ) lui offraient leurs vêtements, comme dans cette histoire du cordonnier qui avait cru malin de confectionner des chaussures aux elfes qui le servaient...

Enfin, bref. Boulette. Bon, vu le ton sur lequel elle leur avait crié dessus, elle ne pouvait pas continuer comme si de rien était... Elle décida donc d'en faire trois tonnes et commença par se frapper le front en poussant de grands cris.

- Mais non, mais non! Milles excuses, toutes ces années à courrir les rues et j'ai pris de ces réflexes!
( elle se garda bien de préciser que les années en question dataient de plus d'un centenaire et qu'elle testait alors la pureté du coeur des jeunes gens aventureux qu'elle croisait... ) Oui, ben jvous les laverais plus tard, vos bidules ( trou de mémoire... ), vous n'allez pas vous désabiller à cette heure, par ce froid et devant une dame, non?

Et, pour enchainer sans qu'on s'attarde trop sur ce déplorable écart, elle entra dans la remise et y alluma la lumière, s'apprêtant à transvaser les cendraignées tout en ronchonant, histoire de les dissuader de poser plus de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 17 Mar - 16:29

Eh?

Surprise générale. Ça, on ne s'y attendait pas... Effectivement, c'était sans doute le genre d'erreur que seule Tsuru-san elle-même pouvait comprendre, sachant de quoi il s'agissait. Takashi et Osamu, ils n'étaient pas très calés en matière d'elfes, et pour cette raison, ils ne voyaient pas du tout pourquoi elle parlait de ça... Malgré tout, ils comprirent bien que Tsuru avait fait une erreur, puisqu'elle s'en excusait, qu'elle se frappait le front, ce genre de geste exagéré dont eux-mêmes seraient tout à fait capables, mais qui sur n'importe qui, a comme un goût de caricature... Ces cris aussi... Bon. Mais au moins ils étaient fixés, et n'avaient plus... Enfin, ils n'étaient plus OBLIGÉS, disons, de se poser des questions pour comprendre cette histoire d'elfe. À présent, tous deux regardaient la grand-mère comme deux ronds de flan, et seul Osamu, d'une voix à peine perceptible mais tout à fait confuse, trouva quelque chose à répondre à sa dernière remarque...

C'est... C'est évident...

Eh...


Silence. On ne savait plus trop quoi dire. Les deux empotés, qui avaient encore plus l'air d'empotés dans une telle situation d'étonnement, se contentaient de suivre la grand-mère des yeux, sans bouger eux-mêmes. Puis, finalement, réalisant qu'elle était loin et décidant d'en profiter pour causer un peu sans risquer de se faire engueuler, approcha un peu sa tête de celle d'Osamu et lui souffla quelques mots à voix basse, sans cesser de regarder Tsuru-san :

Cette Baba... Elle est un peu bizarre par moments, tu trouves pas?

Chut...


Drôle de "chut", puisqu'il avait été fait sans aucun mouvement, et surtout pas sans le geste qui va avec. Un autre silence. En espérant que la grand-mère n'avait pas entendu. Bah... Chuchoter, c'était quelque chose que ces deux-là savaient bien faire. Ils avaient dû faire ça toute leur vie, rester discrets, alors...

Nee... On ferait mieux d'y aller, sinon on va se faire engueuler.

Ah oui.


Enfin on tiltait. Et on se mit à suivre la patronne là où elle était allée.

Oba-san! On peut faire quelque chose...?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 17 Mar - 21:50

Tsuru se retourna d'un bloc.

- Ah, vous tombez bien
( elle les a perdus de vue une seconde, elle oublie leur présence -.- ), allez me ranger ces trucs dans le placard, là... Troisième étagère en partant du bas. Trop bas pour mes vertèbres de grand-mère...

Elle avait commencé à transvaser les bestioles une à une dans la cage et avait poursuivi son mouvement même uune fois retournée. La force de l'habitude...

- Enfin bon, on va avoir fini en un rien de temps! Après ça, douche de désinfection!! Tous aux vestiaires, la journée est finie!

Elle avait fait son annonce à la manière d'un directeur de cirque vendant son spectacle aux badauds... Mais il était évident, pour elle du moins, que l'entrée n'était pas facultative. C'était un moyen sûr de ne pas voir repartir les deux écrabouilleurs de cendraignées avec l'embryon d'une nouvelle colonie en gestation dans un repli de ses vêtements ou quelques rides de peau. La cendre pouvait se loger dans les plus petits interstices avant d'entamer son processus de reconstitution.

Elle finit de vider son tablier en deux coups de cuillère à pot ( de façon pas très orthodoxe, pendant qu'Osamu et Takashi, elle l'avait vérifié du coin de l'oeil, essayaient de s'y retrouver dans le bazar du placard ) et le prit à deux mains pour faire claquer dans les airs, histoire de le dépoussiérer déjà un peu.

- On s'ra pas les seuls à passer sous l'eau, d'ailleurs, ça j'vous l'dis... Alors, vous avez trouvé?
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Mer 17 Mar - 23:08

On avait bien compris où la grand-mère voulait qu'on range les "trucs". On avait acquiescé. Et puis on était allé ranger les "trucs", sans trop mot dire d'abord, parce qu'il n'y avait rien de bien précis à dire, et qu'un peu de lassitude commençant à se faire sentir, on préférait s'économiser que de parler encore. Ça commençait à donner un peu mal au crâne parfois. Alors on rangeait en silence. Comme ce n'était pas bien haut, Takashi se contentait de passer le matériel à Osamu qui le remettait à sa place dans le placard. Ils ne regardaient même pas vraiment ce qu'ils faisaient, assez sûrs de leurs gestes ; mais ils regardaient la grand-mère, d'un air intrigué presque, comme s'ils étaient encore surpris de ce qu'elle avait dit, ou plutôt —c'était plus probable— avec une certaine admiration, même si ça ne se traduisait que peu sur leurs têtes d'ahuris... Cette vieille femme-là était étonnante, oui, à la vérité, tant elle était capable de déployer de l'énergie et de l'autorité encore à son âge. Elle avait du mérite... Ou alors, peut-être, tout simplement, qu'ils l'interrogeaient juste du regard, travaillant sous sa surveillance et ainsi dans le souci de bien faire. Peut-être que ces yeux-là, qui avaient pourtant assez peu d'expression —les minuscules yeux de Takashi encore moins que ceux d'Osamu, il faut dire—, demandaient juste, en quelque sorte : "Comme ça, c'est bon? On fait assez bien, c'est comme ça qu'il faut faire?". Finalement la grand-mère demanda, entre autres choses, s'ils avaient trouvé. Ça paraissait évident puisqu'ils y étaient, mais ils répondirent tout de même par un vague :

Mmh, mmh!

...Qui voulait dire oui. Néanmoins, alors qu'ils avaient quasiment fini, Tsuru-san avait évoqué un autre sujet qui sembla moins leur plaire. Quoi? Avec ça, il fallait encore prendre une douche à cette heure-ci? On ne pouvait pas rentrer directement? ...Enfin, ça, c'était surtout Takashi. Celui-ci, on pouvait déjà le deviner un peu à sa coiffure, avait un sens assez chaotique de l'hygiène et un rythme de lavage tout aussi irrégulier. Osamu tempérait tout ça, car ses parents le lui avaient bien appris et répéter, il faut se laver régulièrement, c'est bon pour le corps et aussi, ne nous leurrons pas, pour la vie en société, je suppose... Cependant, Osamu non plus n'avait pas l'air enchanté à cette idée, et dans son cas, c'était parce qu'il n'aimait pas trop avoir à se doucher dans un endroit "public". Par pudeur. Et quand bien même il n'y aurait en sa présence que Takashi, son grand ami de toujours que ça lui serait égal qu'il le voie à moitié nu ou pas, le lieu en soi ne lui plaisait pas parce qu'il lui faisait justement pensé à ça. Takashi le lui avait pourtant bien répété : en matière de bains et de douches, ça ne pourrait plus être aussi facile que quand ils étaient à la maison, ils auraient à fréquenter les bains publics, les locaux réservés au personnel, il le savait, il avait beau se l'être fait répéter... Le jeune complexé qu'il était n'arrivait toujours pas à se faire à cette idée. Et en plus —prétexte puéril qu'il s'accordait en supplément— il était fatigué... Voici où nous en sommes. Takashi : on doit vraiment prendre une douche MAINTENANT? Osamu : on doit vraiment prendre une douche ICI? ...Et pourtant, pas un mot de protestation, pas un signe mis à part les faces déconfites qu'ils tiraient et dont ils ne pouvaient se défaire : après tout, Tsuru-san l'avait dit, et pour ce qu'ils savaient d'elle à présent, c'était une consigne, un ordre irréfutable et elle ne reviendrait pas sur sa décision de sitôt...

Merde alors...

Là encore, on n'a pas le choix... Hein?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Baba Yaga

avatar

Féminin
Nombre de messages : 274
Localisation : Là où la poussière l'appelle.
Date d'inscription : 04/02/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Tsuru Bakamono
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnel d'entretien

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Ven 19 Mar - 18:10

Tsuru avait compris leur lassitude, et surtout, elle avait supris leurs regards démotivés. En l'occurrence, cette éternelle partisane de l'hygiène ne voyait qu'une seule chose pour les déranger ( elle ne pouvait envisager que la douche en elle-même ne leur plaise pas!!).

- Ça va, ça va, c'est pas des bains mixtes, hein!! c'est des douches individuelles, en cabine, ça prenait moins de place lors de la construction, et puis j'avais discuté des problèmes de moeurs que les bains pouvaient provoquer avec Kyo-kun... Mais je vous embête avec mes histoires de vieux, alors que vous êtes au bout du rouleau!


Elle avait bien conscience que la vue d'une grand-mère au bain n'était pas tout à fait le fantasme qui faisait bondir les adolescents en fleurs... De toute façon, Tsuru était d'une pudeur telle qu'elle ne montrai jamais ses bras et ses jambes, sans parler du reste... Autres temps, autres moeurs...

Il n'empêche que, le bain était une étape in-dis-pen-sa-ble! Ça raffraichissait, ça réveillait, ça lustrait le plumage ( eh oui, ce n'est pas que par pudeur que Tsuru ne se déshabille pas devant les non-inités... Bien qu'elle ne le fasse pas NON PLUS devant les initiés!!! ) et bref, elle avait une de ces hâtes! Le meilleur moment de la journée, vraiment ( à condition, toutefois, que ç'eût été une journée bien remplie ), elle en avait les joues qui rougissaient d'avance...

- Bon, ben y'a plus qu'à, hein?

Tsuru sortit avec les deux autres nettoyeurs, ferma le cadenas de la cabane avec une clé aux entrelas compliqués et se dirigea d'un bon pas vers les locaux du personnel d'entretien.

[ Je t'invite à finir le RP ( et la journée de travail...) là-vas, si ça te dit! J'aimerais bien qu'on parle des uniformes... Je sais, je sais, je dois faire taire le Pelleas qui est en moi! ]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   Sam 20 Mar - 0:13

HJ : *Late* With pleasure~! Je crée donc un sujet à la 'salle du personnel d'entretien'. Je m'y mets de suite! (XD Et cette histoire d'uniformes m'intéresse moi-même, alors, personne n'y coupera!~)
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande croisade des armées du plumeau [ Réservé au person
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ambassade de La Grande Armée [[LGA]]
» les biscuits de la grande armée
» Les chevaux dans la Grande Armée
» [SdA] Armée Mordor-750/1500 points
» Pas de mini-campagne 2ème croisade les 7 et 8 mai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: LES MONTAGNES RUSSES.-
Sauter vers: