Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Mer 17 Juin - 19:01

Bon. Jusque-là c'était de la chance. La petite tête chauve avait réussi à atteindre le bureau de la directrice du parc sans problème. C'était là que Wato lui avait écrit de se rendre en premier lieu dès qu'il aurait réglé les affaires à l'hôtel où il devait loger. Là aussi, ça c'était passé sans problème. Mais depuis qu'on l'avait envoyé dans la région, Sharaku se sentait mal au ventre de plus en plus régulièrement, pour être honnête.

Je dois le faire... Pour P-chan... Pour Oneechan!

Seule cette pensée-là le maintenait dans une mentalité à aller de l'avant. Même si en ce moment, Sharaku n'en menait pas large. Assis sur une chaise bien trop grande pour lui à côté du bureau dont la porte restait close dans un grand silence, il se frottait les deux pieds l'un contre l'autre sans trop le réaliser, tandis qu'il relisait avec attention le papier que lui avait laissé sa grande soeur, avec les instructions nécessaires pour son arrivée. Elle n'avait pas lésiné sur les détails d'ailleurs, et ça rassurait Sharaku, c'était comme s'il avait un peu plus encore de Wato près de lui. À propos de la directrice en question, le papier disait qu'elle était la petite-fille du créateur d'Akizuki no Wonderland, et qu'elle avait pris la relève de son grand-père à la mort de ce dernier. C'était à elle qu'il fallait s'adresser pour trouver du travail, et pour montrer le sérieux de la chose, Wato ajoutait dans ses instructions qu'elle avait joint à tout cela une autre lettre de recommandation, que Sharaku devrait remettre à la directrice dès son arrivée, dans laquelle sa grande soeur, en tant que principale tutrice de Sharaku, expliquait par écrit la situation à Akizuki-san, et se chargeait pour son petit frère de lui demander du travail.

La lettre... La lettre, elle doit être quelque part là-dedans...

Tournant un peu la série de papelards que lui avait confiés Wato, il finit par trouver la lettre en question, qu'il sortit du petit tas de feuilles pour la mettre au-dessus des autres. Il la parcourut du regard un instant pour vérifier qu'il ne s'était pas tromper de document, quand il remarqua deux courtes lignes au crayon rouge, et apparemment manuscrites, qui avaient l'air de n'avoir rien à voir avec le reste de la lettre mais qui se remarquaient bien. Masaka... Mince, ce n'était pas le bon endroit pour écrire une chose pareille! Et pourtant c'était bien ce que Sharaku pensait. C'était une écriture d'enfant, un message orné d'un petit kao qui avait la même tête que P-chan. Sa façon habituelle de signer.

Otto-ko ni nacchau! Sharaku otona ni nacchau!

P-chan...


Sharaku ne put s'empêcher de sourire, tout ému. Il ne l'avait pas vue écrire ça... En fait, face à l'indifférence de P-chan en ce qui concernait son départ, il avait presque commencé à croire qu'elle se foutait royalement de son cas. Ça lui donnait du baume au coeur que de découvrir ce message-là. P-chan... P-chan avait pensé à lui, P-chan l'encourageait de là où elle était restée...

Mmh... Demo... "Otto-ko ni nacchau"... P-chan, qu'est-ce que je dois comprendre par là?

La petite tête chauve lâcha un sourire qui ressemblait plutôt à une grimace confuse, tout en relisant le début du message de P. "Apprends à te comporter en garçon"... Ce n'était pas très flatteur, tout de même! Il fallait reconnaître qu'une fois encore, P-chan était égale à elle-même. Elle et sa forte personnalité. C'était peut-être ce genre de traits de caractère qu'on s'attendait à ce que Sharaku acquière. Mais comment savoir...? Peut-on déjà changer une personne? C'est une drôle de question... À savoir, dans le temps, si la grande soeur réussirait son pari. Bon. Sharaku avait trouvé le bureau, il s'était assis pour attendre, il avait relu ses instructions, il avait trouvé la lettre, il avait souri en pensant à P-chan, ça avait fait passer le temps tout ça, mais tout de même, c'était long d'attendre, et un peu stressant... Et surtout, quelqu'un allait-il vraiment finir par venir? C'était une question à se poser, à force... Les papiers dans sa main droite, le petit Sharaku s'étira en tendant les bras derrière la tête, poussant un petit soupir.

Oui, tout de même... J'espère que quelqu'un va finir par venir...


Dernière édition par Hosuke Sharaku le Dim 28 Juin - 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Nina Akizuki
Directrice - Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Localisation : Quelque part dans le trou du cul du monde...
Date d'inscription : 07/12/2008

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Akizuki Nina
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Directrice

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Sam 20 Juin - 15:00

    Comme à son habitude, Nina préparait du thé dans la petite cuisine qu'elle avait fait installer à côté de son bureau. Le thé est l'une de ses plus grandes passions. Nina laissa infuser son thé puis en versa dans une tasse et pris un plateau sur lequel elle posa la fameuse tasse accompagnée de la théière qui allait avec. Elle ouvrit la porte et prit le plateau qu'elle avait préparé. Elle le posa sur son bureau et, en voulant retourner fermer la porte de sa cuisine, s'aperçut qu'elle n'était pas seule. Un petit garçon se tenait là, des papiers dans les mains. Il avait un petit sourire et un gros pansement sur la tête. Sa tête était toute ronde et il était chauve. Il semblait un peu perdu, et pas mal gêné. Nina se demanda ce qu'un aussi petit garçon pouvait bien faire ici. Elle but une gorgée de son thé et alla fermer la porte de sa cuisine. Puis, elle se tourna vers le garçon.

    - Assieds-toi sur la chaise en face de mon bureau.

    Nina pointa la chaise et fit asseoir le garçon. Elle s'installa à son habituel fauteuil et but une nouvelle gorgée du thé qui attendait sagement sur son plateau. Elle ferma les yeux un instant, posa ses mains sur son bureau et s'adressa de nouveau à son visiteur.

    - Dis-moi, qu'est-ce qui t'amène ici? Tu as des plaintes? Des conseils? Des demandes? Je t'écoute, lance-toi, ne t'inquiète pas.


    Nina adressa un joli sourire au petit garçon. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il uli demande du travail. Certes, beaucoup d'employés ici ne sont pas encore majeurs mais ils étaient en général soit au collège soit au lycée. Les enfants qui étaient en primaire étaient plutôt des clients du parc, pas des employés. Nina s'attarda ensuite sur le physique du petit garçon.

    * Tiens, c'est étrange son pansement...*


    La directrice n'avait jamais vu ça auparavant. Était-ce la nouvelle mode? À moins que le petit garçon ait une grave blessure à la tête. Si c'était le cas, Nina aurait beaucoup de peine pour lui, le pauvre. Mais Nina se retint de le questionner à ce sujet car ce n'était pas ses oignons et que c'était peut-être un peu personnel. Finalement, Nina proposa au garçon de boire :

    - Tu as soif? Tu veux peut-être boire quelque chose? J'ai totu ce qu'il faut dans ma cuisine.


    Il lui était peut-être arrivé quelque chose vu qu'il était tout seul. Alors peut-être qu'un petit rafraishissement lui changerait les idées...

_________________ ♪

« IT'S TEA TIME. »

'Cause We Love ICHIROxFEATHERINE! ♥️
CLICK
Revenir en haut Aller en bas
http://minachanfowlie.canalblog.com
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Dim 21 Juin - 11:53

Wooooe...

Ce tout petit son à peine audible signifiait toute l'admiration que Sharaku portait, dans l'instant, pour cette personne. C'était donc elle, la directrice de l'école? Elle avait vraiment l'air jeune... Quel âge pouvait-elle bien avoir d'ailleurs? Et pourtant, on ne pouvait douter que c'était bien la personne qu'il cherchait, et c'était ça qui bluffait Sharaku : elle avait vraiment l'étoffe d'une directrice. Cette façon qu'elle avait eue de l'accueillir, tout à fait formellement, cette invitation à s'asseoir —Sharaku s'était assis d'ailleurs : la chaise était, une fois encore, d'une taille impressionnante par rapport à ses petites jambes et son petit dos. Et puis la classe que cette directrice apparemment collégienne avait en buvant son thé, le sourire qu'elle lui adressa, un vrai sourire d'adulte responsable, tout en lui demandant avec un ton parfait les raisons de sa visite...

Waouh...

Ça, c'était une adulte, une vraie femme! Évidemment, ce ne serait pas tout à fait un exemple pour Sharaku qui devait devenir un homme, mais pour ce qui était du modèle adulte, cette jeune fille-là était impressionnante. Sharaku se demandait quel âge elle pouvait bien avoir. Il considérait la directrice, les coudes appuyés sur la table, et la tête posée dans ses mains, d'un air complètement ébahi et admiratif, perdu dans un silence total. Puis Akizuki-san proposa à boire au petit chauve, ce qui poussa ce dernier à réagir. Il enleva ses coudes du bureau, se redressa bien droit et ouvrit la bouche pour répondre, puis la referma un instant. Il allait répondre oui, mais la classe de ce bureau tout entier lui dictait de pousser la politesse jusqu'à ne rien demander. Inutile de déranger cette belle demoiselle, il s'en passerait bien de toutes façons. Il n'était pas venu pour ça. Il finit donc par baisser la tête pour lâcher sa réponse d'une petite voix :

N... Non merci, ça va. ...Ah...

Semblant se rappeler lui-même ce pour quoi il était venu, il se mit à fouiller dans ses papiers pour retrouver la lettre de sa soeur, qu'il pensait remettre avant toute chose.

En fait... J'étais plutôt venu pour une demande... Je...

Comme il venait de retrouver finalement le papier en question, il le sortit de son paquet de feuilles en tirant un bout de langue, tout en lâchant des petits bruits d'enfant concentré sur quelque chose, après quoi il tendit d'un mouvement assez vif le papier à la jeune fille, le maintenant droit de deux de ses petits doigts. Soulagé d'avoir trouvé sa fameuse lettre, il semblait avoir oublié sur le coup le message écrit dessus au crayon rouge par P, lorsqu'il la montra à Akizuki-san, se cachant à moitié derrière.

Voilà... En fait, c'est mon Oneechan qui m'envoie pour que je trouve du travail ici... Elle m'a laissé cette lettre pour vous... Elle dit... Qu'il faut que j'apprenne à me débrouiller seul et à travailler pour devenir un homme, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Nina Akizuki
Directrice - Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Localisation : Quelque part dans le trou du cul du monde...
Date d'inscription : 07/12/2008

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Akizuki Nina
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Directrice

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Mer 24 Juin - 16:33

    Nina versa encore un peu de thé dans sa tasse et la porta ensuite de nouveau à ses lèvres. Elle ferma un instant les yeux, puis les rouvrit et regarda de nouveau le jeune Sharaku. Il refusa gentiment de boire et Nina lui adressa un petit sourire. Il était mignon quand il baffouillait comme ça. Il semblait assez gêné, c'était vraiment mignon de le voir baffouiller et rougir sans cesse. Puis, le jeune garçon lui tendit une lettre. Nina eut un petit regard étonné. Finalement, Sharaku lui expliqua ce dont il s'agissait.

    - Voilà... En fait, c'est mon Oneechan qui m'envoie pour que je trouve du travail ici... Elle m'a laissé cette lettre pour vous... Elle dit... Qu'il faut que j'apprenne à me débrouiller seul et à travailler pour devenir un homme, alors...

    - Du... Du travail?


    Nina fut étonnée. Il voulait travailler ici? Mais ce n'était qu'un enfant d'à peine dix ans non? Ce n'est pas non plus comme si c'était le premier enfant à venir demander du travail mais... Il était encore en primaire non? Ça ne faisait pas un peu jeune? Le nombre de questions ne cessait d'augmenter dans le pauvre petit crâne de la directrice. Elle se décida finalement à prendre le papier que Sharaku lui tendait depuis un petit moment déjà. L'écriture était très jolie, et bien lisible. Nina pouvait la lire sans peine (c'est pas comme les écritures des médecins kwah). L'auteur disait être la grande-soeur du petit garçon. Elle lui expliquait pourquoi elle tenait à ce que son petit-frère ait ce poste et quelles en étaient les raisons. Bref, elle éclaira la lanterne qui était jusqu'ici complètement noire de Nina. La directrice relut la lettre puis aperçut alors un petit texte plus bas écrit en rouge qu'elle n'avait pourtant pas remarqué avant. « Otto-ko ni nacchau! Sharaku otona ni nacchau! » Et un petit dessin allait avec le message. Nina regarda vite autre part car elle comprit que le message ne lui était pas adressé et qu'il était surement assez personnel. Elle se reprit et s'adressa à Sharaku.

    - Eh bien... Hosuke Sharaku-kun c'est ça? Si je me fie à ce qu'en dit ta soeur en tout cas... Bref, tu veux un travail ici, c'est exact? Quel travail t'intéresserait? Bon, je suppose qu'on peut déjà éliminier mécanicien, ça m'a l'air un peu dur pour ton âge. Oh et puis je ne compte pas non plus te rajouter dans mon personnel d'entretien non plus. Ça ne marchera pas non plus pour magicien, commerçant ou médecin... Bref, il ne reste plus que caissier ou alors distributeur de tractes en costumes. À vrai dire tu risques de vite t'ennuyer si tu fais caissier. Mais ça te gêne peut-être de te déguiser?


    Nina laissa Sharaku répondre. Pour sa part, elle pensait que distributeur de tractes déguisé lui irait bien. Comme il était encore jeune ça donnerait un petit côté mignon et avec les déguisements ça pourrait bien marcher. D'ailleurs, Nina aimerait bien el voir essayer quelques déguisements. ~

_________________ ♪

« IT'S TEA TIME. »

'Cause We Love ICHIROxFEATHERINE! ♥️
CLICK
Revenir en haut Aller en bas
http://minachanfowlie.canalblog.com
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Mer 24 Juin - 19:47

Hah...!

Ce petit bruit-là, c'était pour le soulagement. Un soulagement exprimé par un sourire bien ouvert, lorsque Nina lui demanda finalement quel travail il voulait exercer. Alors c'était oui? Ah, ça lui enlevait une épine du pied, ça, c'était sûr! Et c'était bien rassurant. Tout se passait donc bien comme Wato l'avait dit! Il n'aurait pas de problème... Décidément pas. Et puis, cette directrice avait vraiment l'air d'une personne formidable. Elle lui énumérait à présent les possibilités d'emplois qui s'offraient à lui. En prenant le soin d'éliminer progressivement tout ce qu'elle ne jugeait pas possible. La petite tête chauve l'écoutait avec attention, toujours bluffé par son attitude consciencieuse et si adulte, pour finalement s'arrêter là où elle s'était arrêtée. Il lâcha un petit "Hoe?" tandis qu'elle lui parlait de "distributeur de tracts en costumes". Ah bon, ça existait, ça? Waouh, ça avait l'air plutôt amusant, et assez simple en plus. Il suffirait probablement d'être aimable... Il allait répondre quand Nina jugea bon de lui demander si ça ne le gênerait pas de se déguiser. Sharaku se sentit embarrassé sur le coup : ça, ça voulait probablement dire qu'elle avait déjà vu en lui quelqu'un qui pouvait être gêné de ce genre de choses, donc, à l'échelle d'un enfant, gêné plutôt facilement. C'était pas bien, ça, pas bien! Mauvaise première impression... Ne pas rougir, Sharaku, surtout ne pas rougir. Ça ne ferait qu'aggraver les choses. D'autant que le petit aimait plutôt ça, se déguiser. Voilà. C'était ça qu'il fallait dire, et ça lui garantirait un boulot et tout se passerait comme prévu, oui, tout à fait, tout à fait! Sharaku se mit à frotter ses deux index l'un contre l'autre avec un petit sourire timide mais sincère tout en considérant de bas Nina Akizuki.

Ben, en fait... Non, j'aime plutôt ça... Je veux dire, j'ai toujours eu l'habitude de me déguiser quand j'en avais l'occasion... C'est pratique pour observer les gens sans être vu ou pour se faire discret.

Bon, se faire discret on peut comprendre, mais observer les gens sans être vu, qu'est-ce que ça vient foutre là? O_o C'était suspect... Mais pour l'amour de Dieu, on s'arrêtera là sur le sujet. Ça vaut mieux. Sharaku n'a rien de méprisable en tout cas puisqu'il faut préciser... Soyez-en sûrs. Non, c'est juste un petit garçon qui aime bien se déguiser pour se cacher et se fondre dans le paysage. Sentant visiblement en Nina une personne de confiance, il lui adressa un adorable sourire franc, un vrai sourire d'enfant, et se mit à compter sur ses doigts tout en continuant les explications sur le sujet :

En fait, je me souviens déjà m'être déguisé en tronc d'arbre, en souche, en chien, en poulet... Ah! Et en adulte aussi, même que la dame du cinéma, elle a vraiment cru que j'étais un adulte, et que j'ai dû enlever ma moustache pour qu'elle voie que j'étais un enfant.

Ohoo, mais c'était qu'on s'enhardissait? Bah, pour l'instant, Nina ne s'était pas du tout moquée de lui, et s'était comportée gentiment, c'était ce qui encourageait Sharaku à se comporter, disons... "Vraiment comme un petit garçon de son âge". À parler de la sorte, sur un ton plus enjoué, et à raconter comme tous les enfants des trucs complètement abstraits qu'eux seuls peuvent comprendre dans leur contexte. "La dame du cinéma". Hoy, Sharaku, y a que toi pour savoir que tu faisait la queue au cinéma déguisé en adulte et que c'était une femme qui se tenait au guichet, et que c'est elle qui avait sorti à ce moment-là : "Otona desho!". Mais c'est la vie. Chacun suit son schéma de pensée et les plus jeunes ne s'en rendent pas suffisamment compte. Ils sont... Juste innocents.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Nina Akizuki
Directrice - Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Localisation : Quelque part dans le trou du cul du monde...
Date d'inscription : 07/12/2008

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Akizuki Nina
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Directrice

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Mar 21 Juil - 15:56

    Nina souria, rassurée. Apparement, ce travail allait peut-être se transformer en plaisir pour le petit Sharaku. Cela aurait gêné Nina de lui faire subir autant de tourment. une chose était très claire dans son esprit en tout cas : elle se devait à tout prix de veiller sur lui car, après tout, il était le plus jeune employé de son parc donc il était aussi par conséquent le plus fragile.

    - Bien, alors on marche comme ça. J'aurais surtout besoin d'une signature pour ton contrat. Rassure-toi, je m'occuperais de totue la paperasse qui va avec. Je te donnerais aussi une clé de la salle où l'on range les costumes disponibles. J'espère que tu en trouveras à ta taille. Sinon, j'en rachèterai.


    Mais la directrice ne se faisait pas trop de soucis car elle se dotuait bien après ce que lui avait dit Sharaku qu'il avait déjà ses propres déguisements en attendant. Très vite cependant, elle se rappela de quelque chose de primordial.

    - Je dois te parler de quelque chose d'important. Continues-tu tes études? c'est très important tu sais. Et as-tu un domicile proche? Si jamais tout cela n'était pas réglé, sache que nous avons des logements réservés aux employés dans l'enceinte du parc et je pourrais me charger de ton inscription dans l'école la plus proche. Évidemment, ton emploi du temps sera fixé en fonction de tes horaires de cours et des vacances.


    Beaucoup d'employés vivaient dans le parc car leur maison était trop éloignée. Nina, en revanche, n'habitait pas ici. Sa maison était très proche du parc. Sa maison que certaines personnes surnommaient « Le manoir Akizuki » en raison de sa taille très imposante. Mais en réalité, Nina n'allait que très peu souvent là-bas car elle avait offert cette maison à ses parents. Elle n'en profitait que le soir et encore, elle passait parfois la nuit au parc en raison de son surplus de travail... Ce que ses parents avaient d'ailleurs du mal à supporter... Passons ce petit passage sur l'habitat des employés. Nina était parfaitement consciente qu'elle devait faire tout son possible pour aider le jeune Sharaku en cas de besoin.

    - Si tu as besoin de vacances, de conseils, de pauses, de parler ou de n'importe quoi d'autres : n'ghésite pas à m'en parler. Je te rappelle tout de même que tu es jusqu'à présent mon plus jeune employé. C'est normal de se sentir fatigué ou bien de penser que l'on n'est pas à la hauteur. Je te laisserais te reposer volontiers.


    Et une fois de plus, comme elle le faisait tellement souvent, Nina souria de son sourire habituel. Un sourire chaleureux, agréable, gentil, bref : qui laisse montrer toute la pureté de son âme que Rei vénérait tant.

_________________ ♪

« IT'S TEA TIME. »

'Cause We Love ICHIROxFEATHERINE! ♥️
CLICK
Revenir en haut Aller en bas
http://minachanfowlie.canalblog.com
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Mar 21 Juil - 22:02

Ooooh...

Sharaku prit une grande respiration comme pour s'imprégner de toute la respectabilité et de toute la grâce naturelle de Nina Akizuki. Oh oui, qu'elle était impressionnante, cette jeune fille, qu'elle imposait l'admiration! Sharaku ne savait que dire devant cette directrice si jeune et pourtant si compétente, du moins de ce qu'il pouvait en voir. Elle faisait attention à lui... Et à tous les détails... Tout comme il fallait, comme un adulte veillait à bien faire... Sharaku ne put s'empêcher de sourire lui aussi, tellement il se sentait mieux du coup. Fini le stress d'avant son entrée dans ce bureau! Au moins il était à son aise, à présent. Mais il fallait bien répondre, non?

Ah...! Euh... Mes études... Oui! Je les continue sur internet... Je ne sais pas exactement comment ça marche mais je pourrai probablement me débrouiller pour aménager un peu ça... Pour travailler, je veux dire... Je ferai de mon mieux, vous savez! Et puis pour le logement... J'habite dans un hôtel en ville, enfin Oneechan a demandé aux gens de là-bas de s'occuper un peu de moi... Il faut croire que je suis encore trop petit pour me débrouiller sans personne, mais je ferai en sorte de ne pas être une gêne, pas du tout...

Le petit garçon chauve resta un instant sans rien dire, comme si les mots lui restaient bloqués dans la gorge, alors qu'il levait vers Nina des yeux débordants de respect. Il ne savait pas comment remercier la jeune fille, quoi dire pour résumer les pensées de reconnaissance et d'admiration qui montaient en lui à l'instant. Quel soulagement! C'était certain, les choses se passeraient bien. Avec une directrice aussi adorable, comment les choses ne pourraient pas aller bien? Sharaku finit par lâcher un sourire encore plus grand avant de s'incliner en baissant sa grosse tête chauve très bas et en parlant bien fort comme pour se faire bien entendre.

Me... Oh, merci mille fois! Vraiment! Akizuki-sama... Je vous promets que je ferai tout mon possible pour réussir sans vous déranger et devenir plus fort et plus adulte! Je... J'espère que le fait que je sois le plus jeune ici ne sera pas une gêne... Je ne le savais pas... Je m'en doutais un peu... Mais... Je ferai vraiment tout pour me mettre au même titre que les autres personnes plus âgées que moi! Je suis venu ici pour ça... Alors... Oh, merci, vraiment, merci!

POUF, vague de reconnaissance, et encore une série de "mercis" qui venait par la suite. "Akizuki-sama", ouaip... Le "-sama" semblait s'imposer tout à fait dans la tête de Sharaku, comme un "Mademoiselle" avec un grand M, "Mademoiselle la directrice" à qui il faut vouer respect, admiration et reconnaissance. Pour Sharaku, et pour d'autres personnes sans doute, Nina Akizuki le méritait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Nina Akizuki
Directrice - Fondatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1626
Localisation : Quelque part dans le trou du cul du monde...
Date d'inscription : 07/12/2008

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Akizuki Nina
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Directrice

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Ven 24 Juil - 13:51

    La jeune directrice attrapa un stylo sur son bureau et se saisit du contrat. Elle en profita pour y remplir certaines choses (notamment le poste du jeune Sharaku) et, après avoir signé le contrat, elle le tendit à Sharaku en montrant à l'aide du stylo l'endroit où il était censé signer. Elle lui souria de nouveau, tandis qu'il se saisissait du stylo et du contrat.

    - Bien, je suis heureuse que tout soit réglé. J'ai eu peur, pendant quelques instants. Ta soeur ma l'air bien prévoyante en tout cas.


    Nina souria de nouveau. Elle le faisait tellement souvent que s'en était devenu un tic. Sharaku était vraiment mignon, il lui adressa un grand sourire et s'inclina.

    - Me... Oh, merci mille fois! Vraiment! Akizuki-sama... Je vous promets que je ferai tout mon possible pour réussir sans vous déranger et devenir plus fort et plus adulte! Je... J'espère que le fait que je sois le plus jeune ici ne sera pas une gêne... Je ne le savais pas... Je m'en doutais un peu... Mais... Je ferai vraiment tout pour me mettre au même titre que les autres personnes plus âgées que moi! Je suis venu ici pour ça... Alors... Oh, merci, vraiment, merci!

    En entendant le suffixe que Sharaku avait ajouté à son nom, Nina fut d'abord étonnée. Puis finalement, elle sourit à Sharaku, heureuse du respect qu'il lui montrait. Elle était vraiment contente d'avoir pu lui être utile. Quoi qu'il en soit, il était très courageux et semblait vraiment motivé. Ce qui ne pouvait que faire plaisir à la directrice de 14 ans.

    - Il n'y a pas de quoi voyons, je me dois de venir en aide aux autres en tant que directrice. Et puis tu sais... Tu peux m'appeler Nina, ça m'irait très bien. Ici, presque tout le monde m'appelle comme ça. Bon, bonne chance pour ton travail en tout cas.


    Nina souria de nouveau, se leva et récupéra le contrat signé.

    [HJ : À toi de voir si mon post est le dernier ou alors si tu veux en rajouter un.]

_________________ ♪

« IT'S TEA TIME. »

'Cause We Love ICHIROxFEATHERINE! ♥️
CLICK
Revenir en haut Aller en bas
http://minachanfowlie.canalblog.com
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   Ven 24 Juil - 21:57

HJ : J'en laisse juste un chtit histoire de faire ma conclusion personnelle.^^ Merci, fille cachée!




Ah! Euh... Non, je... J... Euh... Je crois qu... Je... Ben... Je vais y aller alors!

Les bégaiements de Sharaku, à l'instant, c'était pour quand Nina lui avait dit qu'il pouvait l'appeler Nina, justement. Quoi? Non... Jamais! Ça lui paraissait impossible, irrespectueux, symbole de trop de proximité... Oh, mais avec des attitudes pareilles, rien d'étonnant à ce que ses employés soient proches d'elle non plus, quand on y pensait. Mais tout de même... Ça le gênait, Sharaku, et il s'était mis à rougir comme une pivoine, et à bafouiller sans trouver ses mots, avant finalement de lâcher qu'il allait partir, d'une toute petite voix. Après tout tout ce qui était à faire avait été fait. Il n'allait pas déranger "Akizuki-sama" plus longtemps... Elle avait sans doute beaucoup à faire... Il sauta donc du fauteuil beaucoup trop grand pour lui où il se trouvait assis, et se dirigea à petits pas à reculons vers la porte, sans cesser de regarder la jeune fille... Lorsqu'il sentit l'encadrement de la porte dans son dos, il s'arrêta finalement de reculer dans un petit sursaut, avant de regarder furtivement derrière lui, puis de poser sur Nina un dernier regard timide, tout rouge qu'il était encore, la tête un peu baissée. Il s'inclina enfin très bas, se décidant à sourire, tant il trouvait cette directrice décidément adorable.

Je... Merci! Beaucoup! Au revoir...

Et Sharaku quitta le bureau sur un petit nuage. Tout s'était bien passé, tout était fait, il avait un boulot, Nina Akizuki était jolie, gentille, arrangeante, elle serait sans doute une boss formidable, et le fait qu'il travaille bien qu'en ayant neuf ans ne posait effectivement pas de problème... Tout ça était vraiment trop beau! Alors qu'il se laissait marcher tout seul dans le couloir les yeux au ciel et nageant dans son petit bonheur personnel, il se disait que ça ne pouvait être que bon signe... Évidemment, rien à voir avec le Sharaku qui était entré dans ce bureau un peu plus tôt, tout stressé et avec le mal de ventre... À présent il était tout heureux, lâchant un petit "Haaaaaa" de bonheur total qui sortait tout seul de sa bouche à très bas volume, sans s'arrêter, il allait enfin pouvoir commencer sa nouvelle exactement comme sa grande soeur le voulait et ça ne s'annonçait pas mal du tout.

Oneechan... Ça ne pourrait pas aller mieux, en ce moment même!
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Otto-ko ni nacchau, otona ni nacchau! [My, dunnow...]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire attendrissante de Cornelia Otto Schutt Ti Corn une Haitiano-Allemande
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» Ultra Levure, Miam <3 [Otona Médusa, libre]
» Fils de Russ
» 23 mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: BUREAU DE LA DIRECTRICE.-
Sauter vers: