Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deuxième Concert de Halloween.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Wider Feld
Esprit sans corps - Modératrice
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Feld Wider
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Client

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Sam 4 Déc - 15:25

«... un problème ? »

- Le seul problème qu'il y a ici, c'est toi.

Assis sur le bord de la scène, je savourais un moment la surprise de ce jeune homme qui ne m'avait même pas vu. J'aurais dû m'en vexer, mais si ça permettait ce genre d'effet de surprise, ça ne me dérangeait pas. Et mais qu'est-ce que j'ai fait encore ? Quelques zombies, c'est rien du tout, ça. C'est juste pour mettre de l'animation, c'est mon boulot de ce soir, non ? Et voilà qu'il vient tout casser, cet imbécile, ce, ce...

- ... Gamin ?

Oui, c'est bien ce que je pensais, je le connais ce type. Ça fait un petit moment, un demi-siècle, je crois, quand je suis arrivé ici... Oh, attendez. Ce parc ne date même pas d'un demi-siècle. C'est fou ce que le temps passe lentement quand on en est pas affecté. Donc oui, ce gosse... Comment il s'appelait déjà ? Bah, oublié, ça en vaut pas la peine. C'est bon, je me souviens maintenant, pas de son nom, mais que c'est un petit grognon jamais content et totalement irrespectueux [HUM HUM]. Après un moment de silence, le dévisageant pour mieux me souvenir un peu toutes nos précédentes péripéties, je forçais un sourire volontairement faux, mais tout de même avec un fond de vérité. Il était gonflant, mais au moins il savait mettre l'ambiance.

- Ah, je vois. Encore là pour jouer les empêcheurs de tourneurs en rond, hm ?

Et après, on vient me dire que j'aime empêcher les gens de s'amuser. Mais bon sang, voyez comment on s'y prend avec moi, c'est normal qu'après, moi je fasse pareil ! Enfin. En parlant de gens, y'en avait deux, à côté, à qui j'avais coupé la parole quand le blondinet les avait questionné.

- C'est bon, faites pas ces têtes, c'est que des morts vivants. On croirait que vous avez vu un fantôme.*

Mais c'est vrai, quoi. Et d'abord, avec leurs dentiers en moins et leurs intestins en morceaux, tout le monde sait que les morts-vivants, c'est végétarien. Ou tout du moins, ça vient pas mordre dans les humains tout fermes et qui gigotent tout le temps. Tout ce qu'ils veulent, mes sbires c'est leur piquer leurs bonbons et leurs casse-croûte parce qu'ils crèvent la dalle, voir s'amuser pour certains anciens catcheurs ou jeunes de la banlieue.

Spoiler:
 

_________________ ♪
"There's an old voice in my head
that's holding me back"


"Well tell her that I miss our little talks."



Of Monsters and Men - Little Talks
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://netsuna-sera-sauvee.lolforum.net
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Sam 4 Déc - 16:47

Pelleas s'était approché de la scène avec Sharaku lorsqu'il avait entendu cette annonce. Il pensait tomber sur le responsable de l'animation si particulière de cette soirée, mais le jeune homme blond dont les conseils avaient semblés si sûrs au micro ne correspondait pas vraiment au profil...

Par contre, le brun provocateur qui la ramenait en plein milieu de ce chaos y était sans doute plus pour quelque chose. Pelleas sentit la moutarde lui monter au nez ( vite! apportez du lard et des saucisses!! ). Il détestait les mouvements de foule et, pour avoir trop longtemps été convoité par toutes sortes de revenants, il détestait aussi tout ce qui sortait d'outre-tombe. Il siffla dans l'oreille du chanteur :

- Si vous le prenez comme une plaisanterie, vous êtes vraiment doté de l'humour le plus noir qui soit, vil être malfaisant.


Et il ne lui prêta pas plus attention. Nina règlerait ça en temps et en heure, lui, il avait une Adélie à récupérer. Il se tourna vers l'autre jeune homme, qui avait l'air assez mal en point ( mais son bras en écharpe ne pouvait dater de ce soir même.... ).

- Dites-moi, est-ce que vous n'auriez pas vu par le plus grand des hasards une petite fille bien trop jeune pour assister à ce genre d'évènements?


Il commençait à être sérieusement inquiet. Une Adélie zombie contaminée par des morts-vivants de films, bah ça irait encore à côté d'une Adélie traumatisée à vie après s'être fait voler des bonbons par un zombie. La gamine n'avait jamais pété les plombs, jamais depuis ce jour où... Mais il préférait ne pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Hatori Kyokeru
Mécanicien
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Se ballade
Date d'inscription : 27/10/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hatori Kyokure
Connaît-il la magie?: Non
Métier:

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Sam 4 Déc - 21:42

Papa nazi? What? Hatori jeta sur la petite fille un regarde d'incompréhension. Nazi? En quoi Hatori ressembler à un Nazi? (Moi: oh, purée que t'es pas futé toi... Hat-chan: Oh! Hé! Ça va!!!)
Papa nazi Papa nazi Papa nazi Papa nazi Papa nazi Papa nazi Papa nazi Papa nazi Papa nazi
Mais oui!!! Papa Radzi!! Ouf! Elle lui avait bien fait peur sur le coup!


- Tu sais tu devrait éviter le mot Nazi, il est pas gentil du tout, tout comprendra quand tu sera plus grande ^^
Tu devrai plutôt dire papa radzi.


A peine se retourna-t-il qu'il tomba nez à nez avec un des dit technicien, Les yeux mornes, la mâchoire décrocher, bavant, répugnant, le peau grise et mole. Hatori cru qu'il aller avoir une crise cardiaque. Il resta la pétrifier pendant que le technicien le renifler. Hatori était en horreur devant cet individu. Ce dernière se mit à vouloir lui renifle les flans. Prit de panique que les deux petites le voit il lui donna un coup de point dans la tête. Le technicien vacilla et tomba sur ses fesse ou en tout cas ce qui sembler en rester. Un craquement horrible d'os se fit entendre ce qui fit frissonner Hatori. Mais c'était quoi ce foutoire!!! Il n'y comprenait plus rien!! En tous cas il ne pouvait pas rester là! Ce technicien aller sûrement être fou de rage. Il avait le cerveaux qui marcher à 100 à l'heure. Il se retourna et prit la petite dans ces bras et tenna l'autre par la main.


- Ne vous retourné pas!! Ne regardé pas!

Les deux petites se débattaient, réaction normale. Il était un vrai inconnu pour elles. A vrai dire il ne saurait vous dire comment il s'était retrouver dans cet situation. Pour placer un peu plus de confiance et les remettre en mains sur il leur demanda:

- Où sont vos parents? La fête est finie, il faut vite que vous rentriez chez vous! Où sont vos parents?!

[corrigé avec word]


Dernière édition par Hatori Kyokeru le Dim 5 Déc - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Dim 5 Déc - 0:37

HJ : Ouh, désolée d'avoir été lente, là...^^"

~~~

"Un problème", d'abord? Ah, oui, un problème. Et Sharaku n'était pas décidé à "évacuer les lieux" tant que le problème en question ne serait pas réglé.

En... En fait oui! Aderichan wa... Euh, non! Est-ce que...

Expliquons d'abord la raison de toutes ces reprises. Sharaku avait commencé par parler d'Aderichan... Ce qu'il avait assez vite reconnu comme étant assez pointless du fait que cet inconnu-là —un homme, encore un homme un vrai?— ne connaissait pas Aderichan. Il valait mieux donc recommencer depuis le début... Ce qu'il n'eut pas l'occasion de faire, car le chanteur venait de se manifester. Et de s'autoriser à répondre lui-même à la question de Nathaniel... À sa vue, Sharaku se planqua, comme par réflexe, derrière Pelleas. C'était que ce chanteur, non pas par son physique en soi mais par son style de comportement, et les airs qu'il se donnait, n'était pas rassurant, pas rassurant du tout. On aurait dit un de ces loubards publiquement cautionnés qui vous sautent dessus comme sur un pauvre mouton égaré hors de la bergerie. Heureusement, Pereassan ne le laissa pas plaisanter sur la situation bien longtemps. Après l'avoir bien remis à sa place comme il faut —vision à Sharaku, woaw, c'est beau, ça— il se mit à l'ignorer royalement, pour finalement faire part du "problème" dont Nathaniel s'enquérait un instant plus tôt... Et Sharaku de renchérir :

Hun... Aderichan, oui! Elle s'est perdue et on ne la trouve plus...

Ça ne servait absolument à rien de préciser tout ça, mais... Allez savoir. Sharaku devait avoir envie d'une réplique. Cela ne changeait pas grand'chose au fait qu'on avait effectivement perdu Aderichan et que ça restait le plus urgent. Plus urgent que même cette histoire de revenants, ou que les airs si peu avenants du chanteur. Quand on pense que Sharaku, d'ailleurs, en oubliait même sa politesse... Omettre de se présenter, tout ça... Bah, soyons sensés. Ce n'était pas le moment. Pereassan aussi, et cet inconnu blond aussi, d'ailleurs, l'avaient bien compris, en se comportant de manière responsable et conformément à l'urgence.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Pulcinella

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 21/08/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Vela Rosa (aka Pulcinella)
Connaît-il la magie?:
Métier:

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Dim 5 Déc - 2:04

...C'est les étrangers de couleur parce qu'on les repère de loin.

Lorsque Pulcinella termina enfin sa récitation, Hatori les avait entraînées, elle et Adélie, déjà un peu plus loin vers le dehors, dans le but de les faire rentrer chez elles. C'était à croire que Pulcinella n'avait même pas réagi à ça, ni remarqué la lutte avec le zombie, ni rien... Non. La récitation avant tout. Peut-être ça avait secoué à un moment, et ça avait été fort embêtant, mais pas assez pour que Pulcinella résiste de bon gré. Parce que si honnêtement Pulcinella s'était mis en tête de résister, le/la tirer par le bras n'aurait de toutes façons rien pu y faire. Cependant, la fin de récitation tombait fort bien, puisque ce que disait alors Hatori s'avéra plus qu'amusant :

Il faut vite que vous rentriez chez vous! Où sont vos parents?!

PFFFFFFRT...


Instantanément, les deux joues de Pulcinella s'étaient gonflés autant que celles d'un hamster à la bouche pleine, tandis qu'il/elle servait à Hatori ce semblant de début de rire en pleine gueule, et pas des plus doucement. Drôle de réaction, ça, Pucchi! On est dans une situation d'urgence, ce pauvre gars ne tient ni plus ni moins qu'à protéger deux pauvres jeunes filles et il s'y tient avec bon sens et responsabilité, et toi... Tu lui ris à la gueule? Oh non, il fallait dire que là, tout de même, c'était trop drôle.

Ha ha ha ha ho nooon... Non, quand même, Pulcinella est flattée qu'on puisse encore croire que c'est une petite enfant à son âge, mais tout de même, hein... J'ai dépassé la majorité depuis un bout de temps maintenant, tu chais? J'dois même être plus âgée que toi, si ça tombe. Ouais, chuis probablement même plus âgée que toi.

C'était pourtant évident. Pulcinella était certes petit(e), mais ça ne l'empêchait pas d'avoir plus l'apparence d'un homme adulte que d'une petite fille. Par quel miracle Hatori avait-il vu clair dans son comportement et compris en le petit poussin joueur qu'il/elle était toute l'essence de l'enfant qu'il/elle était toujours resté(e)? L'histoire ne le dit pas, mais il avait franchement bien joué, et sur le coup gagné le respect de Pulcinella. Mais ça, pour l'instant, le petit poussin se gardait bien de le lui dire... Le jeune homme le saurait en temps voulu. Et une chose comme ça, Pulcinella ne manquerait pas de lui faire savoir, sûr que non! Mais plus tard.

Quant à ma maison... Ben, c'est ici, Pulcinella dors où elle veux! Pulcinella pourrait même dormir sur cette scène juste là, si l'envie lui en prend, piou, si ça tombe! Et mes parents... Oh, mes parents, qu'ils soient en Italie ou ailleurs, j'espère qu'ils vont bien, mais alors, ils vivent leur vie et Pulcinella la sienne, hein!

Et Pulcinella de rire à nouveau à gorge déployée, si atypique au milieu de ce décor et de cette ambiance tendus, une fois encore. Cette référence drôlement placée à "l'Italie" devait paraître fortement étrange, et seul lui/elle pouvait totalement la comprendre, sans doute... Mais peu importait. La plaisanterie ne pouvait pas durer toujours, et Pulcinella eut un geste fraternel vers la petite "Chibisuke" que Hatori portait dans ses bras, tout en arborant soudainement une expression des plus sérieuses, et en rapprochant d'un coup son visage de celui de son interlocuteur pour le regarder droit dans les yeux :

Mais pour cette petite-là, c'est une autre histoire. Ce n'est pas non plus n'importe qui, c'est la soeur de la grande patronne!
(Comment elle sait ça? O_o ...Well, passons... C'était encore concevable.) Il faut effectivement mettre un point d'honneur à sa protection et l'aider au plus vite à retrouver la personne qui s'occupait d'elle avant qu'elle se perde. Aussi, je te la confie, si tu le veux bien. Je te revaudrai ça, foi de Pulcinella, pii!

PAF. D'un seul coup sec, cependant, le petit poussin avait dégagé sa main de celle de Hatori et l'avait rabattue latéralement contre sa poitrine inexistante.

Pulcinella va voir par là. Elle a un drôle de bougre de chanteur auquel tirer la langue. Et d'ailleurs, Pulcinella se trompe peut-être, mais Pulcinella croit ressentir que si elle va par là, elle trouvera aussi le moyen d'aider Chibisuke. Pulcinella ne sera pas longue. Pulcinella revient. Prends soin de Chibisuke, toi. (Et, en tapotant doucement une petite joue potelée de l'enfant, avec soudain ce sourire si chaleureux revenu sur son visage, rien que pour elle :) Et toi, Chibisuke, sois sage, Pulcinella revient et peut-être aura retrouvé ta famille entre-temps. En tout cas 'faut pas avoir peur ou être trop surprise quoi qu'il arrive, d'accord? T'es entre de bonnes mains.

Et, un instant après, suite à une jolie pirouette doublée d'une courbette, Pulcinella se volatilisa littéralement, sans laisser aux deux autres le temps de dire ouf. Où était-il encore passé, cet oiseau-là? Eh bien, la chose était simple, en un clin d'oeil, il avait atterri devant Wider, et, avec son côté sans-gêne habituel, sans se soucier tant de la conversation qui suivait déjà son cours entre les personnes présentes...

Eh dis donc! Pulcinella aurait aimé que ça continue, hein. Ça aurait été bien moins con que de casser les oreilles à tout le monde comme ça. (Puis, en remarquant Nathaniel :) Oh, ami! Pulcinella te retrouve déjà... Ça va aller?

Mais, comme Pulcinella semblait avoir des yeux et des oreilles partout et toujours y être pour quelque chose même sans avoir l'air jamais d'y toucher, il/elle avait tout de même réussi à comprendre ce que les deux autres personnes —un petit diable au sens propre, qui distribuait des papiers aux gens pour que les gens les jettent à la poubelle ou emballent leur bouffe dedans, et Perruche, ou Pelleas, surnommé ainsi par Pulcinella à cause de la prononciation japonaise des deux premières syllabes de son nom... Que ça lui plaise ou non, ça, on l'ignore encore— ce que les deux autres personnes, donc, faisaient là. Et par conséquent ramena son grain de sel, comme son intuition si incompréhensible s'était, chose d'autant plus incompréhensible, avérée être bonne :

Ah, mwa, mwa je l'ai vue, votre petite fille, piou. Elle est en sécurité là-bas avec un gentil monsieur qui s'est fait un devoir de la protéger, et elle n'est pas blessée ni rien.

Pourquoi, Pulcinella, ne peux-tu pas sortir ce genre de répliques raisonnables et tant à point nommé plus souvent, au lieu de toujours jouer les idiots? Parce que c'est plus utile de jouer les idiots, on le sait, oui. Mais mieux valait le rappeler ici... Au cas où...
Revenir en haut Aller en bas
Hatori Kyokeru
Mécanicien
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Se ballade
Date d'inscription : 27/10/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hatori Kyokure
Connaît-il la magie?: Non
Métier:

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Dim 5 Déc - 18:02

La petite que Hat-chan tiré par la main était en train de se moquer de lui. Attends lui il paniqué pour essayer de les protéger et elle lui riait au nez!! Non mais!! Cette petite furie passa bien vide lorsque Pulcinella, (apparemment c'était son nom puis qu'elle parler à la 3éme personne, ce que Hatori trouvé extrêmement bizarre...) lui dit qu'elle était SDF! Il la regarda avec de gros yeux. Et en plus elle ne savait pas où étaient ses parents et n'avait pas de nouvelle d'eux. (Hat-Chan t'es à côté de la plaque là ==') Il lui adressa un regarde qui pouvait simple se traduire par "désolé". Elle lui donna aussi l'identité de la petite qu'il tenait dans ses bras: c'était ni plus ni moins la petite soeur de la directrice du parc! Hatori regarda la petite avec des yeux ébahis.

Oh purée!! Ah ouai quand même!!

Pulcinella se dégagea, lui prit la main qu'elle mit sur sa poitrine.

Pulcinella va voir par là. Elle a un drôle de bougre de chanteur auquel tirer la langue. Et d'ailleurs, Pulcinella se trompe peut-être, mais Pulcinella croit ressentir que si elle va par là, elle trouvera aussi le moyen d'aider Chibisuke. Pulcinella ne sera pas longue. Pulcinella revient. Prends soin de Chibisuke, toi.

- Hey! Attends!! Pulcinella!


Rien à faire elle était parti... Bon bah maintenant il avait ces deux bras pour tenir la petite. Il resta là à la regardait un instant. Il réalisa qu'il tenait son ticket en or. Si la directrice l'apprenait alors il aurait peut-être plus de chance pour avoir un emploi ici!
Hatori s'arrêta net dans ses pensé. Non, il avait décide de protégé cette petite sans savoir que c'était la petite soeur de la directrice. Il avait décide de la protégé parce qu'il la trouver mimi, parce qu'elle était comment elle était et non pour sa soeur. Dans un sens il la plaignait, elle aller sûrement grandir dans l'ombre de sa grande soeur... Il se douter qu'elle ne s'appelait pas Chibisuke, ce devait être un surnom.


- Je vais m'occuper de toi tant fait pas, je m'appelle Hatori et toi?

Il lui sourit et lui parla tendrement, pour la mettre plus en confiance, elle devait avoir peur, être tenue comme ça par un inconnu... Puis soudain il entendit la foule protestait et vit qu'elle n'avancer plus. Il leva la tête et remarqua que les techniciens empêchaient la foule de partir. Il se fit alors bousculer par derrière.

-Hey oh! Ça va pas la tête?!

Il se tue bien vite en voyant que les techniciens était aussi derrière. La foule était encerclée!! Il était coincé dans tout ce monde et ne pouvais se battre contre les techniciens à cause de la petite. Il était dans une impasse! Que faire?!

P**** M****!!!!

[corrigé avec word]
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Klaos

avatar

Nombre de messages : 126
Localisation : Quelque part en train de flâner
Date d'inscription : 10/01/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Klaos Nathaniel
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Personnage de scène

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Sam 11 Déc - 23:13

- Le seul probleme c'est toi.

Il sursauta à l'entente de cette voix, ce qu'il ne reconnaitrait évidemment jamais. C'était celle du chanteur et par conséquent celle de Wider, pour le moment en tout cas.
Nathaniel se retourna à contre coeur pour lui faire face.

-... Gamin?

- Wider. Toujours aussi aimable à ce que je vois.

Son ton était sec, cassant. Son crainte premiere était dissippée par sa colère. Il avait laché une armée de zombies meurtrier dans le parc, mettant en danger la vie de plus d'une centaine de personnes, ce qui était impardonable. Il bouillonnait de lui dire ce qu'il pensait de lui. Son sourire horripilant lui donnait envie de lui mettre des baffes, en plus. ( Ce dont cependant il s'abstiendrait, pour des questions évidentes de survie.)
Il essaya bien de lui exprimer le fond de sa pensée d'ailleurs, seulement à chaque fois il se faisait couper la parole par quelqu'un. Ce qui rendait le tout assez comique d'une certaine façon, commençant l'air hors de lui un début de phrase pour devoir ensuite systematiquement s'interrompre. Il ne put même pas répondre au jeune homme roux au sujet de la fillette, vu que c'est Pulcinella qui s'en chargeait. Cependant Nathaniel était content de la retrouver, deplus qu'elle l'avait qualifié en tant qu'ami, ce qui n'était pas sans lui faire plaisir. Leur rencontre étant récente, il ne la considérarait pas encore comme tel, mais cela ne tarderait sans doute pas... Parvenant enfin a ouvrir la bouche sans se faire couper, il completta ses propos afin d'aider Pelleas.

- Oui, le mec qui la protège est habillé en noir, il a les cheveux mi long, roux et il a une barette citrouille je crois...

Ce dernier point ne faisait pas très crédible mais tant pis, c'était la vérité. Pour retrouver Adélie il valait mieux chercher son protecteur qui était plus facilement repérable qu'elle. Puis il fit face à Wider, le désignant :

- Tu..je..

Was?

Derrière l'auteur de cet apocalypse, il aperçut un zombie agressant un badau. Mais bizaremment la seule chose qu'il essayait de dévorer était la sucette de la une jeune fille déguisée en citrouille. Les morts vivants ne faisait que piquer des bonbecs. D'un seul coup, Nathaniel se sentit très seul avec son doigt pointant toujours le chanteur. Il balbuta dans le vide avant d'arriver à se reprendre et de lui donner sans ménagement le micro qu'il tenait toujours.

- Réfléchis un peu avant de balancer des trucs dans le public, il aurait pu blesser des enfants comme la fillette qui était juste à côté de moi !

Et voilà la face était sauve. Il lui tourna le dos et alla s'occupper des zombies qui commençaient à faire du gabrudge. Ils avaient encerclé les gens pour les empêcher de s'en aller, à croire qu'ils leur restaient un peu de cervelle. Pas le choix, il allait devoir pratiquer la magie. Alors tant qu'à faire, il ne le fera pas à moitié. Nathaniel traversa la foule compacte et se plaça devant elle, au niveau des cadavres ambulants. Captant l'attention, il adopta la gestuelle d'un magicien et leva les mains paume ouverte, assuré. Il montra qu'il n'y avait rien de caché puis il toucha un zombie. Celui s'enfonça comme par miracle dans le sol, alors qu'il n'excerçait qu'une faible pression sur lui. Il fit de même pour deux autres, puis s'inclina marquant ainsi la fin du spectacle. Pour cacher la magie, donner l'impression que vous voulez faire croire à de la magie. Les non-magiciens sont parfois capablent de s'imaginer des choses étonnantes, parfois plus que la magie elle même, pour que leur réalité ne se heurte pas au surnaturel.

- Excusez notre personnel un peu vorace, mais ça fait longtemps qu'ils n'ont rien mangé. Joyeux Halloween à tous!

Quelque peut fier de son numéro, il s'écarta pour laisser les gens passer. Quand même cela l'embêtait...lorsqu'il enfonce quelque chose dans le sol grâce à l'immaterialité, celui explose instanténement quand il redevient matériel, c'est à dire quand il cesse d'être en contact avec cet objet. Il avait tenté des expériences il y a longtemps sur des vases, dans son jardin. Il avait eu ensuite des problèmes d'ailleurs, à faire disparaître tout les objets du salon. Hum, bref. Il avait littéralement pulvériser trois corps. Trois corps qui apertenaient aux descendants et qui désormais serviraient de terreaux à un parc d'attraction. Autant ne pas parler du plan religieux, où selon celle excercée cela allait de l'anecdoctique à la castastrophe....Et dire qu'il en restait encore une quinzaine.
Revenir en haut Aller en bas
Wider Feld
Esprit sans corps - Modératrice
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Feld Wider
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Client

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Sam 11 Déc - 23:57

« Si vous le prenez comme une plaisanterie, vous êtes vraiment doté de l'humour le plus noir qui soit, vil être malfaisant. »

- Oh merci, je fais ce que je peux, vous savez.

J'adressais au rouquin [décidément, qu'ils soient teints ou non, Wider n'y réchappe pas] un charmant sourire avec une légère pointe d'ironie et d'auto-suffisance. L'habitude la plus caractéristique de mes vieux jours, tellement que ni lui ni moi ne continuèrent là-dessus. Au moins, j'en déduisais qu'il était mature ou bien élevé, ses paroles dataient en prime de quelques siècles. Rien a titiller, rien d'emmerdant, rien de passionnant, j'avais d'autres chats à fouetter, moi.

Et justement eux aussi avait d'autres affaires sur le feu. Une gosse, une certaine Aderichan, perdue dans la foule. Tiens, même eux croient à tout ces films ? Mais bon sang, n'est-il pas coutume chez les hommes de rétorquer "mais c'est pour de faux" à chaque sortie d'un film du genre ? Un mort c'est mort. Qu'est-ce que vous voulez que son foie troué digère ? Les zombies, ils aiment le sucres et les épices [planquez les super nanas] pour le goût que ça laisse tout de suite sur la langue. La viande c'est pas leur truc, c'est dur à mâcher avec leurs dentiers émiettés et le goût est bien plus diffus. Oui, les humains sont de la viande, redescendez sur terre et apprenez que vous avez peut-être un gros cerveau, mais qu'il n'empêche que vous êtes fait de matière organique comme tout le monde (à part moi, c'est évident) : et comme aux dernières nouvelles vous n'êtes pas des végétaux, vous avez votre place chez les viandeux. Bref. J'm'ennuierai presque moi, je songeais déjà à un nouveau moyen de grapiller de l'attention, mais heureusement mon copain natte-à-miel ou je sais plus quoi intervint en ma faveur.

« Tu... je... »

Ah, la fougue de la jeunesse. L'air de défi, me pointer du doigt... C'qu'il faut pas voir, quand même, il m'a l'air un poil trop familier. Enfin, si ça l'amuse, c'est pas ça qui va me vexer. Surtout que je voudrais pas dire, mais ses propos étaient légèrement incohérents. Oui, "je c'est je, tu c'est tu, nous c'est nous"... mais encore ? Et je doute que le gamin ne soit en train de me déclarer sa flamme ou je ne sais quoi. Ce serait... flippant. Carrément traumatisant. Bref, sans rien laisser transparaître (qu'un tout petit rougissement de rien du tout, c'est de la faute de mon hôte d'être aussi pâle : sur du blanc, ça se voit tout de suite quand le rouge vient aux joues !), je le fixais balbutier, paniquer et se reprendre tout seul sans même prendre la peine de me retourner pour suivre son regard.

« Réfléchis un peu avant de balancer des trucs dans le public, il aurait pu blesser des enfants comme la fillette qui était juste à côté de moi ! »

- Blesser, t'y vas un peu fort, là. Les gosses ça a la tête plus solide que ça, ça meurt pas pour un ballon alors pourquoi un micro ça y changerait quelque chose ? De toutes façons, c'est pas comme si vous aviez une quelconque imp... Hé, écoute quand je te parle !

Il me tourna le dos et ne me répondit pas, je devais sans doute l'énerver. C'était fait exprès d'ailleurs, mais c'était quand même plutôt froid comme réaction. Ah, si j'avais un autre truc dans les mains à lui balancer, ça fait longtemps que je l'aurais rappelé à l'ordre que j'existe et que j'ai droit à un minimum d'attention quand je parle, merci. Quoi, moi je réponds aux gens quand on me parle, c'est la moindre des choses ! Ignorer c'est nier l'existence de l'autre, et je ne supporte pas ce genre de manque de respect.

- Hey, vous trouvez pas ça quand même vachement irrespectueux ? Quoi, moi on m'a juste dit d'organiser cette soirée, c'est ce que j'ai fait, et puis à ce que j'ai compris, le parc a ce genre d'attractions avec des zombies plus vrais que nature.

Au moins, il m'en restait deux pour faire la causette.

_________________ ♪
"There's an old voice in my head
that's holding me back"


"Well tell her that I miss our little talks."



Of Monsters and Men - Little Talks
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://netsuna-sera-sauvee.lolforum.net
Pulcinella

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 21/08/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Vela Rosa (aka Pulcinella)
Connaît-il la magie?:
Métier:

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Dim 12 Déc - 15:23

Attention... Mouvement royal de Pulcinella. Et qu'on gonfle les joues, superbement, comme un hamster au meilleur de sa forme. Et qu'on laisse un très court instant de suspense, histoire de faire espérer presque ce qui va se passer après, et que... La grosse langue rose sort, finalement, avec le bruit mélodieux de faux pet qui sort de la bouche avec.

PRRRRRRRRT.

Et puis, un petit sourire rieur, encore dans l'appréciation de sa propre prestation.

Ooh! Cool! Il a bien sonné celui-là! (Puis, à l'intéressé, avec un air de fausse gêne :) Déjolé, hein... Pulcinella était aussi un peu venu pour te faire ça à la gueule à l'origine. (Et, suivant son propre schéma d'esprit, c'est-à-dire, pour les autres, passant du coq à l'âne, bien qu'à ses propres yeux ce soit au contraire tout à fait à propos :) J'ai récité un beau truc tout à l'heure, tu sais. Tu veux le réentendre? (Mais, sans attendre de réponse :) Nahnahmais, sérieusement.

Vraiment, Pulcinella? Peux-tu être sérieux?

T'aurais pu y péter les oreilles à Chibisuke avec ce micro qu'a fait plein de bruit... Ne pas blesser un enfant c'est une chose, mais le rendre sourd c'est déjà pas mal, ipis ça serait encore plus bête, les gens pourraient encore moins bien t'entendre avec ça, pii... S'ils sont devenus sourds...

Après un court instant de réflexion personnelle, avec la position qui va avec, Pulcinella se décida ensuite, finalement, à annoncer son verdict. Qui fut assez catégorique. Aussi poli et bienveillant à l'égard de Wider que tout le reste auparavant. En pointant de son gros doigt potelé de Polichinelle, l'autre main posée sur la hanche, son gros ventre en avant pour donner à son affirmation encore plus de contenance.

...Yep. You failed.


Là encore, sans laisser à Wider le temps de lui répondre —décidément, mon pauvre esprit, t'as pas beaucoup de bonne compagnie, là...—, Pulcinella lui sauta d'un coup par-dessus, sans élan, dans un saut périlleux avant tout à fait sorti de nulle part. Pour se retrouver accroupi sur la scène, dans le dos du Wider, et lui faire une sorte de HUG par derrière sans lui demander son avis. Non mais quelle arrogance... En vérité, Pulcinella tenait aussi à attirer l'attention du "jeune homme" sur autre chose...

Mais, t'as tout de même pas tout raté non plus, tu vois. D'abord ta musique elle était toute bien, jusqu'à ce que t'arrête, après c'est dommage, parce que ben t'as arrêté, piou... Mais en plus, aga'de...
(Geste du doigt vers Nathaniel. Attention les yeux, théorie tout à fait à côté de la plaque en vue.) T'as vu l'ami? Il s'ennuyait et il était triste, et il doit t'en vouloir, Pulcinella croit, n'empêche qu'en ce moment-même il s'amuse, et il peut même avoir droit au petit moment de gloire dont il était privé à cause de sa blessure. C'est pas rien! Peut-être qu'en fin de compte, chanteur-san a fait ça pour lui? Peut-être qu'en fait chanteur-san aime l'ami, et peut-être que sous couvert de le faire chier il agit pour son bien, piou?

Je vous laisse décortiquer là-dedans ce qui avait encore une légère part de lucidité —qui, pour le coup, pourtant, n'était pas une lucidité des moindres— et ce qui relevait totalement de la divagation. Laissons pour l'instant Wider réagir à tant d'insolence, et Perruche et cette petite chèvre toute mignonne Pulcinella ne connaissait pas réagir au fait que Chibisuke était à présent localisée...
Revenir en haut Aller en bas
Wider Feld
Esprit sans corps - Modératrice
avatar

Nombre de messages : 332
Localisation : Quelque part
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Feld Wider
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Client

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Dim 19 Déc - 17:25

Eh... !? Qu'est-ce qu'il me fait le mioche, là ? J'en restais médusé. D'accord, c'était un outrant manque de respect que de me tirer la langue de manière aussi disgracieuse, mais c'était tellement puérile que moi-même ne savait plus comment réagir à cela. un enfant ça ne réfléchit pas toujours, mais celui-là était quoi... suicidaire ? stupide ? courageux ? Baah... Et voilà qu'il prenait la parole, l'air de rien, toujours de manière aussi... assurée. Il avait quel âge au juste ? J'avais du mal à appréhender les années chez les humains, mais là c'était quelque chose d'encore plus ardu qu'à l'origine. Il était en train de me parler encore de cette Chibisuke et de cette histoire de micro. Bon sang, si le résultat c'est des emmerdes et encore des emmerdes, j'y réfléchirais à deux fois avant de balancer des trucs sur les gens, c'est on ne peut plus lourd.

« ...Yep. You failed. »

Je le tue sur-le-champs ou je le torture d'abord avant de mettre fin prématurément à ses jours ? Ce n'est pas tout le temps que je suis face à un tel comportement, alors forcément la sentence n'est pas déjà inscrite dans ma tête... Pour autant que j'en ai une, une fois encore.

Et à nouveau, cette demi-portion allongeait la liste de ses crimes me surprenait encore (je commençait à me demander ce qu'était au juste ce parc, un recueil de personnes plus bizarres les unes que les autres ?). Les bras autour de moi ? Il fait quoi, là ? Hein ? Connaît pas, encore un truc super embarrassant ! Lâche-moi gamin !! ... Pourtant, je n'arrivais pas à le pousser. Je sais pas, le choc, la surprise, je n'étais même plus sûr de savoir comment on fiat pour soulever quelqu'un et le bazarder le plus loin possible sans se préoccuper de l'atterrissage, ou tout du moins en s'assurant qu'il soit le plus douloureux possible.

Et il ne s'arrêtait pas là en plus. Voilà que j'avais le droit... à des compliments ? C'était le monde à l'envers ! Depuis combien de millénaires n'en avais-je pas reçu ? Pour être franc, à part les miens je ne me souvenais pas d'autres que j'aurais pu entendre. Et il arrivait là, il vantait mon concert que tout le monde avait ignoré, il croyait m'avoir comme ça, il pensait sincèrement que j'allais le croire ? Je suis loin d'être né de la dernière pluie, moi, je ne vais pas me laisser avoir aussi facilement !

- Hé, t--

Il était parti sur sa lancée et mon intervention ne changea rien. Sa petite main passa devant mes yeux pour pointer le blondinet, toujours à quelques mètres. J'étais presque déçu que mon tour soit fini et qu'on passe au sien, mais je me taisais, sans m'en rendre compte j'étais complètement pris par les paroles du gosse. Je n'y comprenais rien, mais une chose est sûr, il avait sa vision bien à lui, et ça je ne voulait pas le manquer le moins du monde...

« T'as vu l'ami ? Il s'ennuyait et il était triste, et il doit t'en vouloir, Pulcinella croit, n'empêche qu'en ce moment-même il s'amuse, et il peut même avoir droit au petit moment de gloire dont il était privé à cause de sa blessure. C'est pas rien! Peut-être qu'en fin de compte, chanteur-san a fait ça pour lui? Peut-être qu'en fait chanteur-san aime l'ami, et peut-être que sous couvert de le faire chier il agit pour son bien, piou ? »

Là ça faisait trop pour moi. Sous le besoin qui se faisait urgent, je récupérais mes connaissances en matière de repoussement des gens. Vu son âge, sa force physique n'était pas particulièrement développée (tout du moins pas de quoi me faire peur) et je n'eus aucun mal à le décoller du sol et à le balancer sur son copain roux. Sans le moindre au revoir, les yeux fixés au sol, sans doute rouge comme une tomate, je fis demi-tour et abandonnait là tous mes sbires. Tant pis, ils sauraient sans doute bien se débrouiller...

Mais merde, quoi. Moi agir pour le bien d'un humain ? Pour ce blondinet, en plus ? Ce qu'il ne faut pas entendre ! Ce gosse est fou, et m'a refilé la honte comme je ne l'aurais jamais soupçonné capable de le faire. Qu'il. aille. se. faire. voir. Je me casse.

... Mais si c'étaient des divagations, pourquoi ce rouge ne veut pas partir !?

Spoiler:
 

_________________ ♪
"There's an old voice in my head
that's holding me back"


"Well tell her that I miss our little talks."



Of Monsters and Men - Little Talks
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://netsuna-sera-sauvee.lolforum.net
Pulcinella

avatar

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 21/08/2010

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Vela Rosa (aka Pulcinella)
Connaît-il la magie?:
Métier:

MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   Lun 20 Déc - 2:38

Aaahahahaw.

Qu'on ne s'y trompe pas, et ce qui suit n'est pas une blague... Pulcinella n'est pas si léger(e) que ça. Pulcinella n'a de "demi-portion" que le nom. Pulcinella est certes un peu plus petit(e) que la moyenne, mais ça ne l'empêche pas d'être un gros adulte de chair dorée... Ou devrait-on dire un enfant dans un corps d'adulte, avec un comportement pareil? Pulcinella aurait d'ailleurs pu se défendre... Si encore Wider lui en avait laissé le temps et le choix, et si par ailleurs il/elle s'en était senti l'envie, car même ça, c'est loin d'être dit. Impossible de savoir exactement dans quelle mesure Pulcinella s'amuse, à chaque fois, mais il est certain qu'il/elle s'amuse, à un certain degré. Cependant, d'autres faits, plus malheureux, sont là : Pulcinella est un adulte d'une trentaine d'années, avec un indice de masse corporelle supérieure à la moyenne, et thus... C'est ce pauvre Pelleas qui a dû avoir mal, quand ce gros paquet lui est tombé dessus! Par bonheur, la chute ne fut pas si lourde et de courte durée. Certes Pucchi atterrit sur Pelleas, mais il/elle se releva également aussitôt, comme une balle qui rebondit —souvenirs?—, pour se remettre à nouveau debout sur ses deux pattes en collant. Les mains sur les hanches. À faire semblant de fusiller Wider, qui s'éloignait déjà et s'en foutait, probablement, du regard.

Hey! Y faut pas faire ça, pii!


Et puis, finalement, au pauvre "roux" qui avait sans doute plus souffert que lui/qu'elle, alors qu'il/elle se retournait vers lui et se baissait pour l'aider, en lui tendant la main :

Pardon, Perruche... Rien de cassé, pii?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deuxième Concert de Halloween.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deuxième Concert de Halloween.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Le verdict. Le deuxième tour à quand?
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: LA SCÈNE. :: • EVENT' CONCERTS.-
Sauter vers: