Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 27 Déc - 17:49


Monday to Sunday.

Nagisa était arrivée dans cette ville, une semaine auparavant. Elle avait été reçue au lycée et on lui avait fait visiter les lieux. Ses parents lui avaient réservé et payé une chambre d'hôtel, toutefois, ils l'avaient prévenu que si elle ne gagnait pas assez d'argent pour payer elle-même sa chambre, ou la moitié, le mois prochain, elle rentrerait directement chez elle. Mais la jeune fille n'avait pas peur, elle était déterminée, elle savait qu'elle pouvait réussir. D'ailleurs, elle fut vite acceptée pour distribuer des tractes, déguisée, au parc Aikizuki no Wonderland. C'est le sourire aux lèvres qu'elle se dirigea vers le parc pour son premier jour de travail. La personne qui s'occupait de recruter le personnel, lui indiqua le local de costumes, dans lequel elle pourrait se rendre les jours suivant pour se déguiser. Toutefois, lorsqu'il la vit entièrement, il lui assura que sa tenue ferait largement l'affaire pour le premier jour et lui demanda même où elle avait eu ce déguisement. Elle eut beau lui répondre avec fierté que c'était ses vêtements de tous les jours, il ne lui répondit qu'un bref "bien sûr", peu crédible. Puis, il lui tendit les tractes qu'elle devait distribuer aux visiteurs pour ce premier jour, un tract sur l'attraction qui avait été élue la plus populaire de ce mois. Nagisa attrapa les prospectus et se dirigea vers l'entrée du parc, là où elle devait accoster les visiteurs. Elle ne savait pas vraiment comment faire puisqu'elle n'avait jamais fait ça, mais elle n'était pas timide et se décida d'agir de manière spontanée. Elle verrait bien en voyant les premiers visiteurs. D'ailleurs, ceux-ci ne se firent pas attendre très longtemps. La matinée venait à peine de commencer, que deux familles arrivèrent. Une fillette se précipita d'ailleurs vers l'employée et en aggripant sa robe rose, cria à son père :

- Papa ! Papa ! Je veux la même robe de princesse ! Papa ! Je la veux !
- V...Viens ici tout de suite ! Euh... excusez-moi mademoiselle...
« Ce n'est rien hu~ Ma petite, au lieu de t'intéresser à ma robe, tu pourrais t'intéresser... à l'attraction la plus populaire du mois ! Allez vous amusez dans cette attraction qui en fait frissonner plus d'un ! »

Et pendant qu'elle disait ça, la jeune fille tendait le prospectus qu'elle devait distribuer. La petite fille recula et son père attrapa le tract. Puis, ils s'en allèrent. Nagisa fit un petit sourire confus. Elle n'y était pas allée en douceur, mais elle s'était bien amusée. Au moins, elle se prouvait à elle-même qu'elle était capable d'éxercer se métier sans problèmes ! Et puis, tous les moyens étaient bons pour intéresser la clientèle. Il lui restait une bonne vingtaine de tractes à donner, et elle était loin de se décourager.


Dernière édition par Nagisa Pumpkin le Mer 20 Jan - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 27 Déc - 22:31



Enfin libre! Enfin libre! Enfin liiibre!

C'est en ce leitmotiv que pouvait se résumer l'humeur d'Adélie en cette fin de matinée. Depuis l'incident d'Halloween, la surveillance de Pelleas s'était accrue et il y avait bien longtemps que la gamine d'à peine quatre ans n'avait pu se balader à sa guise dans le parc.
Oh, elle avait pu voir Hina et Sharaku, qu'elle considérait à présent comme ses meilleurs ( et à vrai dire les seuls, Nina et Pelleas étant de la simple famille ) amis au parc. Mais elle n'avait pas pu partiquer son sport favori, la traque aux bonbons, bloquée par l'intransigeance de Pelleas.
Mais maintenant, il était tellement absorbé par les préparatifs de Noël qu'il semblait oublier de la surveiller. Il marmottait sans cesse quelque chose à propos de rennes ( tiens? Pas encore goûté, faudrait essayer, le roti de renne! ) et n'avait pas vu la petite se faufiler hors du local des costumes une fois sa liste d'aliments quotidienne goûtée, évaluée et commentée.
Enfin Adélie alliat pouvoir tester autre chose que des échantillons, elle allait rattraper le temps perdu!! Elle avait déjà "convaincu" une jeune fille qui grignotait des oursons en pâte de fruit de toutes les couleurs de lui en passer un de chaque sorte...
Pour l'instant, elle se cachait sous un banc, pour mieux contempler le fruit de son vol, de son entreprise de séduction. Puis elle l'emballa dans un papier alu qu'elle trimballait toujours dans son sac, au cas où...

Elle était ainsi, accroupie, quand elle vit passer devant elle deux chaussures rouges à rubans, comme tout droit sortie de ses rêves de petite fille. Fascinée, elle suivit un moment du regard les pas de chacun des pieds si merveilleusement chaussés avant de se cogner la tête au banc. La pauvre petite imbécile avait voulu voir à quoi ressemblait la propriétaire en oubliant où elle se trouvait...
La mine renfrognée, grommelant et se frottant le crâne, les yeux embués, elle crapahuta de dessous le banc et observa un rare spectacle.

Une jeune fille, qu'elle n'avait encore jamais vu, pas même sur le trombinoscope du bureau de sa soeur, distribuait des tracts dans une tenue qui ( après avoir passé contre son gré plusieurs semaines à suivre Pelleas dans son atelier, elle pouvait l'affirmer sans problème ) ne venait pas du tout du parc mais n'en était pas moins extraordinairement féérique. Une longue robe rose aux nombreux rubans rouges, avec une cirtrouille grimaçante dessus. C'est bien simple, elle correspondait tout à fait à l'image qu'Adélie se faisait de la fée des sucreries. Très bien habillée, très fine et élégante, l'air à croquer mais dangereuse sans en avoir l'air... On est très sensibilisés contre les carries, à la maternelle, on y fait une de ces propagandes! Et la jeune gourmande n'avait pas pû passer à travers les mailles du filet.

C'est pas vrai, c'est pas vrai... C'est elle, là en chair et en papier bonbon! Rooh, jpeux pas passer à côté de ça, il faut que je lui présente mes hom... hom?From? Fromage? Mmh, c'est bon ça... Euh, je dois pas la laisser filer!

Déjà, Adélie était passée en mode "filature", elle faisait mine de se promener non loin d'un adulte qui était susceptible de passer pour son père tout en observant les déplacements de la fée. Celle-ci finit par s'arrêter à un endroit où il y avait beaucoup de passage. La petite attendit que le flot de visiteurs ralentisse et, n'y tenant plus, alla se planter devant la jeune fille. Elle fit alors sa révérece la plus profonde ( et comme elle était très souple, comme la plupart des enfants, ses couettes raclèrent le pavé et en resortirent bien crottées ) et dit en se relevant, les poings serrés et toute tendue sur la pointe des pieds comme pour mieux se faire entendre :

- Enchantée, dame Caramelia
( si elle existe, je vous garantis que c'est le nom de la fée des sucreries!), Adélie Akirikiki ( la nervosité, que voulez-vous...) , pour vous servir!

Ouf, elle s'en était pas trop mal sortie. Heureusement qu'il y avait eu ce film médiéval hier, à la télé... Elle guetta l'effet de ces paroles si recherchées ( elle avait bien préparé sa phrase dans sa tête ) sur le visage de sa supérieure dans l'impitoyable hiérarchie du bonbon ( où comme chacun sait, il y a ceux qui mange et ceux qui sont mangés... ). Tiens? C'était probablement l'imagination fébrile de la petite, mais la fée avait l'air contrarié. Les manières de sa subordonnée devaient laisser à désirer...

- Oh, milles excuses ( ça elle entendait souvent Pell ou Nina le dire...), je manque à tous mes bavoirs! ( lapsus révélateur de la petite morveuse! ) Je vous ai pas offert de bonbon!

Et elle farfouilla dans son sac d'où elle sortit une sucette en chocolat... en forme de citrouille. Ça datait d'Halloween, et la fée le savait sûrement, mais la petite avait tout de suite pensé à cette friandise quand elle avait vu le motif sur la robe rose. La sucette était toujours emballée dans du papier plastique et ornée d'un grand noeud orange. Adélie, malgré son avidité de tout goûter, n'avait pû se résoudre à l'ouvrir et l'entamer... Elle brandit son offrande au plus haut qu'elle pouvait et adressa un sourire beat à l'apparition fantastique.


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Mar 29 Déc - 18:12

Nagisa avait déjà distribué une dizaine de tractes et elle ne se décourageait pas. Elle adorait les regards que lui lançaient les gens en la voyant. Mais elle était déçue en songeant qu'ils devaient croire que ce n'était qu'un costume. Mais non, c'était pas un costume ! Quels incultes ! Alors la jeune blonde soupirait tristement lorsqu'elle les voyait s'en aller en s'intéressant au papier qu'elle leur avait donné. Et sa coiffure alors ? Croyaient-ils que c'était une teinture ? Finalement, la jeune fille était assez fière de son physique : il était tout sauf banal et puis elle aimait ressembler à une petite fille déguisée en princesse. En Princesse Bonbon. Nagisa soupira une nouvelle fois en se souvenant de son passé, du Pays des Citrouilles qu'elle avait inventé de toute pièce. De toute son enfance merveilleuse. La nostalgie c'était douloureux. Nana secoua la tête. Elle venait de rater trois clients qui étaient passés devant elle sans qu'elle puisse les voir à temps. Lorsqu'elle tourna de nouveau la tête vers l'entrée du parc, elle remarqua une petite fille plantée devant elle. Elle serrait les poings et avait un air déterminé. Elle était très mignonnes avec ses deux petites couettes. Deux couettes qui se salirent lorsqu'elle s'inclina. La petite fille se mit sur la pointe des pieds puis se présenta, en appelant la blonde "Caramelia". Celle-ci eut un regard interrogateur, surprise par ces paroles. Peut-être que la gamine se trompait de personne, non ? En tout cas celle-ci dû prendre cet air surpris par un air offensé car elle s'excusa et offrit un bonbon à Nagisa. Elle lui tandis une sucette en chocolat, en forme de citrouille, encore emballée. Amusée par cette réaction, l'adolescente ne put s'empêcher de rire. Elle prit la sucette et la rangea dans sa sacoche en forme de citrouille qu'elle avait acroché sur sa robe. Elle sourit au petit bout de chou en face d'elle, puis s'accroupit pour se mettre à sa hauteur. Puis, elle lui répondit d'une voix douce :

« Alors comme ça, tu t'appelles Adélie ? Ce sera Adélie-chan alors. Merci pour ta sucette. »

Nagisa sourit de nouveau. Elle appréciait déjà cette petite spontanée qui avait osé l'aborder. La jeune fille, à fond dans son travail, voulut profiter de l'occasion pour distribuer un tract à cette enfant. Toutefois elle décida de ne pas se servir des enfants pour ça, elle préférait donner ses publicités aux adultes. De plus l'attraction la plus populaire du mois était déconseillée aux enfants de moins d'1 mètre 30. Et la petite Adélie ne faisait pas cette taille. Ne perdant pas espoir, Nana tourna son visage de chaque côté pour voir si les parents de la petite fille n'étaient pas très loin. Toutefois elle ne vit personnes, juste une famille qui payait l'entrée à l'acceuil. Ce n'étaient sûrement pas la famille Akirikiki. Oui, comem vous pouvez le constater Nagisa a une bonne mémoire et retient facilement les noms et prénoms. Et elle ne pouvait bien sûr pas savoir qu'à cause du stress, la petite fille n'eut pas prononcé son véritable nom. Nagisa lui demanda alors :

« Tes parents ne sont pas avec toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Mer 30 Déc - 23:54



Oh, elle avait accepté la sucette! Et elle l'appelait tout de suite par son prénom! Décidément, la fée des sucreries n'avait pas usurpé sa réputation... Adélie regardait toujours le jeune fille avec des yeux pleins d'étoiles quand elle la vit tourner la tête, comme à la recherche de quelque chose, puis lui demander de sa voix sucrée :

- Tes parents ne sont pas avec toi ?

Elle hésita avant de répondre. Une fée, ça devait savoir tout, non? Oh, mais après tout, personne n'est infaillible et les parents, c'est pas vraiment le rayon d'une fée des bonbons... Surtout ses parents, qui la forçaient à finir son natto et son fugu cru... Des trucs d'adultes pas sucrés pour un sou, heurk!

- Euh, non Madame la fée, mais je suis déjà une grande, moi! Mes parents, y sont à la maison, et c'est moi qui travaille vec Onee! Et puis, ya quand même Pell pour s'occuper de moi.


Ah, Pell... À cette pensée, Adélie se rassombrit soudain, son visage baissé, les joues gonflées et les levres remontées en une moue boudeuse. Lui aussi avait pris l'habitude de la peser régulièrement et il la forçait maintenant à prendre des repas "équilibrés". Mais il ne cuisinait pas assez bien pour la petite enfant gâtée, qui ne souffrait qu'une nourriture présentée de façon ludique et artistique. Et Pelleas avait beau être de bonne volonté, il n'avait pas le temps d'accorder autant d'attention à ses plats... Et Adélie ne faissait que les grignoter sans conviction avant de partir en chasse.
La fée, elle, grande et puissante comme elle était, ne devait pas connaitre ce genre de problèmes. Adélie releva le tête et remarqua quelque chose qui la fit changer d'avis. La situation n'était pas aussi rose que la robe de la jeune fille.

- Oh, des tracteuh !
( petit regard par en dessous ) Ça alors, vous aussi vous travaillez pour Nina? ... Vous avez des problèmes de sous, hein? C'est pas facile tous les jours, d'être une fée. ( petit silence pensif ) Y parait même qu'a dmoins zen moins d'enfants qui z'y croient.

Et elle hocha la tête en poussant un soupir, se rappelant le tragique destin de Clochette et de ses semblables. Enfin, Nina lui avait dit après avoir vu le film avec elle que leur condition était en réalité légèrement différente, mais elle ne s'était pas expliquée et Adélie n'avait pas plus compris. Du reste, elle était tellement contente d'avoir ENFIN rencontré une VRAIE fée qu'elle regagna tout de suite le sourire.

- Eh, mais j'ai fini mon travail, moi! Je peux vous aider! hein, hein?!


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Ven 1 Jan - 19:16

La petite fille hésita, avant de répondre que ses parents étaient chez elle et qu'elle travaillait avec sa grande-soeur et qu'un certain "Pell" s'occupait d'elle. Nagisa fut un peu surprise par ce qu'elle venait d'apprendre. Certes la petite Adélie parlait déjà bien pour une petite fille... mais quand même ! Mais peut-être qu'Adélie était un peu plus "vieille" qu'elle n'y paraissait. La blonde ne répondit que par un petit sourire. Puis elle se releva et continua son travail. Après tout, elle n'était pas là pour faire la connaissance de tous les enfants qui passaient près d'elle. Toutefois, Adélie ne la gênait pas, sa présence l'amusait. C'est pourquoi elle ne la repoussa pas et se contenta de jeter des regards autour d'elle, pour ne pas manquer d'autres visiteurs. Un petit groupe d'adolescents passa près d'elle. Ses yeux rouges bloquèrent leurs regards et elle leur tendit un tract. Ils le prirent puis le jetèrent dans une poubelle un peu plus loin. Nagisa grogna. Comme si elle se donnait la peine de leur donner un petit papier pour qu'il finisse dans la poubelle ! Ils n'avaient même pas jeté un coup d'oeil dessus ! Surtout que l'attraction présentée par la feuille était plutôt de leur âge. Tant pis pour eux. La voix de la petite fille la tira de ses réflexions. Elle avait la tête sous son paquet de prospectus. Adélie eut l'air surpris en demandant si elle aussi travaillait pour Nina. Nina ? Nina, Nina, Nina ? Ah oui ! La directrice du parc ! La jeune fille ne l'avait encore pas rencontré. Elle en savait très peu sur elle, si elle était toujours dans le parc, ou si elle ne restait que dans son bureau... Rien du tout. Elle savait encore moins à quoi elle ressemblait. Adélie continua en lui demandant si elle avait des problèmes d'argent puis ajouta d'un air compatissant que ce n'était pas facile tous les jours d'être une fée. Alors elle croyait vraiment que Nagisa était une fée ? Bah, à cet âge on croit des tas de choses. En tout cas, l'intéressée n'en était que flattée. Elle croyait, au fond d'elle-même que les fées existaient, mais elle savait qu'elle n'en était pas une. Etre une fée, ça pouvait être drôlement bien quand même ! Pouvoir s'envoler dans le ciel, faire des tours de magie par-ci par-là, vivre une vie tranquille... Mais bon comme Adélie l'avait si bien dit, presque plus personne ne croyait aux fées, ce qui était bien dommage. Si les imbéciles et les bombes nucléaires existaient, pourquoi pas les fées ? Et pourquoi pas les pouvoirs magiques ? Et pourquoi pas le Pays des Citrouilles ?! Les gens terre-à-terre, cyniques, qui ne croyaient en rien, en personne, Nagisa les détestait. En guise de réponse, la jeune fille déclara de sa voix douce :

« Les gens sont de plus en plus stupides. Ils ne croient à rien et pensent toujours avoir raison. Mais moi je ne leur en veux pas, j'ai plutôt pitié d'eux : ça doit être triste de ne jamais rêver hu~ »

Sur ce, Nagisa-chan releva la tête. Elle vit un petit groupe de personnes qui sortaient des toilettes à quelques pas de là. Elle se dirigea vers eux et d'un air théâtral elle leur tendit un papier publicitaire, en énumérant les qualités de cette attraction. Les deux enfants eurent l'air intéressés car l'un se jeta sur le tract et l'autre en réclama un. Ce fut avec un grand sourire que l'adolescente lui en tendit un autre. Il le prit puis le montra à ses parents en les suppliant d'y aller faire un tour. Ceux-ci eurent l'air amusé par la réaction de leurs enfants. Ils remercièrent Nagisa puis s'en allèrent. La jeune fille sourit de nouveau puis retourna auprès de la petite Adélie. Son travail était vraiment intéressant. Il fallait sans cesse être au contact des autres. Elle était pressée d'arriver au lendemain pour pouvoir se déguiser. Même si les gens pensaient que ses vêtements n'étaient qu'un costume, elle savait bien qu'elle était habillée comme un jour banal. Avec un grand sourire, Adélie lui demanda si elle pouvait l'aider à distribuer des tracts. La jeune blonde ne savait pas si elle avait le droit de se faire aider, c'était sans doute contraire au règlement, mais elle ne su pas résister à l'enthousiasme et au visage si mignon de la petite fille. D'un signe de tête elle montra qu'elle était d'accord. Puis, elle décida de lui jouer un petit tour de passe-passe. Elle prit tout le paquet d'une main et leva son bras. D'un coup, la moitié du paquet attérit dans son autre main, sans y avoir touché. Elle tendit la moitié du paquet qui venait d'apparaître dans sa main à Adélie. Puis, elle demanda à celle-ci, même si elle se doutait un peu de la réponse :

« Quand les clients vont voir ton visage tout mignon, ils ne résisteront pas mwu~ Eto... tu n'es pas timide j'espère ? »
Revenir en haut Aller en bas
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Sam 2 Jan - 13:52



Génial! Non seulement la fée voulait bien d'elle ( Adélie se sentait fière d'avoir une nouvelle "responsabilité") mais en plus elle venait de faire un petit tour, comme pour lui souhaiter la bienvenue! Adélie battit des mains, aux anges. Elle avait beau vivre dans un environnement hautement magique depuis toute petite ( ça veut dire vraiment très petite alors, pour Ad' ) c'était toujours un enchantement de voir ce genre de choses. Et c'était la première fois qu'elle voyait une fée en action...
Et maintenant, la jeune fille lui tendait la moitié de ses tracts qu'elle avait partagés avec art en lui disant :

« Quand les clients vont voir ton visage tout mignon, ils ne résisteront pas mwu~ Eto... tu n'es pas timide j'espère ? »


Adélie ne réagit pas au compliment, prenant pour évident le fait qu'elle était mignonne ( Ouais, elle a pas son orgueil dans sa poche, hein, mais il faut rappeler que c'est elle, la première victime de Pell, qui adore tout ce qui est mignon et ne se gêne pas pour le lui dire... ). Quand à la question de la timidité...

- Oh, ça non alors! Nina me dit même tout le temps que je suis malpolie!

Et elle adressa à "Caramelia" ( désolée, ça va être ton nom jusqu'à ce qu'elle ait compris, si ça arrive un jour... ) son plus grand sourire, comme s'il y avait vraiment de quoi se vanter. Elle voulait dire par là que Nina la reprennait souvent pour être trop ardie, et aborder les gens sans prévenir ni se présenter. À vrai dire, le concept de "timidité" reste très vague pour cette boule d'énergie qui laisse son estomac guider ses sentiments...
Elle se hissa sur la pointe des pieds pour saisir avec précaution le paquet de feuilles de papier glacé qu'elle serra bien fort contre sa poitrine. Adélie avait l'air un peu pitoyable, avec son tas mal arrangé qu'elle contenait à peine de ses deux bras et en avait conscience. C'était le moment d'exploiter son apparence de bébé d'adorable fillette.
Elle saisit quand même un des tracts, histoire de voir ce qu'elle allait distribuer. Car elle avait beau ne pas quitter des yeux sa nouvelle idole, elle n'avait pas du tout écouté ce qu'elle avait pu dire aux clients...

Ah... Y'a plein d'écritures...Mhhh... Oh, mais c'est l'attraction du dragon! Jveux y aller....


La pauvre avait déjà entendu parler de cette attraction par Pell qui ne tarissait plus s'éloges sur le travail de l'équipe desmécaniciens ( lui l'avait essayée ). Malheuresement, il avait été clair qu'Adélie ne pourrait pas y mettre les pieds avant longtemps...
"One day as a dragoon", ,officiellement un mélange entre cinéma 3D et montagnes russes, était en fait un peu plus que ça. On s'y baladait entre pics de vitesse et instants suspendus dans des paysages oniriques où le train faisait la course avec de gigantesques reptiles volants aux couleurs chatoyantes.
Pell avait beau répéter à Adélie que c'était une attraction pour ceux qui aiment se faire peur, elle en rêvait encore...

Bon alors, c'est pour les grands... Et ça fait peur. À qui que jdonne?

La petite serra plus fort les tracts, leva la tête et regarda autour d'elle, cherchant un cobaye convenable pour ce qui était en passe de devenir un nouveau jeu pour elle. Là! Elle avait trouvé! Et sans plus réfléchir, elle se dirigea en trottinant vers un géant vêtu d'un blouson de cuir noir dont elle voyait à peine la tête. Il était en train de marcher en discutant avec une femme en jupe et bas résilles troués ( du moins, c'est la seule chose qu'on pouvait voir, à hauteur d'Adélie ) et il allait trop vite pour une gamine de quatre ans, il allait la dépasser avant qu'elle ait pu l'atteindre...
Vite, la morveuse tendit le bras et agrippa quelques des longues franges qui décoraient ses manches et flottaient autour de lui. L'homme pila net. En poussant un grognement d'ours mal léché, il tourna la tête d'un mouvement mécanique et lança un regard menaçant au vide qui se tenait devant lui.
Puis, comme il ne voyait toujours rien ( pas rapide, l'animal ) et qu'on lui tiraillait toujours la manche vers le bas, il jeta un coup d'oeil à ses pieds, pour voir. Et il vit.

- Bonjour! Fit Adélie de son grand sourire naif. Tiens! Elle lui tendit le prospectus. Comme tu es grand et fort, il faut devenir un dragon maintenant!

Aucune réaction, le type continuait de dévisager la petite qui se rendit alors compte que le dragon était en couple. Souriant toujours plus ( MEI, gueule de crapaud !), elle tendit un autre papier à la jeune femme ( ouais, un chacun, c'est un peu du gaspillage -.-) en lui disant :

- Oh, pour vous aussi, vous êtes grande, vous êtes une dragonne.

Oh, oh... Visiblement, le compliment n'en était pas un pour la femme qui jeta à la pauvre inconsciente un regard incendiaire. En effet, dragonne n'est pas un qualificatif des plus tendres... Mais comment Adélie aurait-elle pû le savoir? De son point de vue, ces deux adultes dégageait une aura de danger qui correspondait tout à fait à l'idée qu'elle se faisait de ces animaux mythiques...
Et en fait de danger, elle allait être servie, car après avoir échangé un regard irrité avec sa compagne, le solide gaillard dirigea sa lourde main vers la petite fille, qui tenait toujours serrée contre elle sa liasse de tracts en regardant la scène avec son sourire imperturbable.
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 12:05

Mais... Pas tout de suite, Dieu merci. Une espèce de boule avec une croix blanche sur le front était arrivée devant la petite fille vers qui cette espèce de gorille avançait une main plutôt dangereuse. La boule allait attaquer, employer une technique d'intimidation : la technique de l'ennui! Parfaitement! Une petite taille minuscule face à un homme grand et fort n'avait pas vraiment ses chances si on jouait au rapport de muscles... Mais Sharaku avait des habitudes qu'il connaissait comme pouvant jouer à son avantage. Enfin, pour l'instant, l'important c'était de calmer cette espèce de démon et sa copine... En choisissant bien ses mots, ça devait pas être si compliqué...

Haaah! Mais, vous savez... Il n'y a pas de quoi se vexer, quand on y pense, le dragon ne désigne pas n'importe quelle figure légendaire... Dans la mythologie coréenne, par exemple, les dragons étaient considérés comme des créatures capables de comprendre des émotions plus complexes encore que celles éprouvées par des humains... (Bon, on brode un peu mais...) C'étaient des cr... Pardon, des êtres respectés et adulés, dont la prestance était convoitée même... Une légende de ce même pays rapporte d'ailleurs qu'un empereur sur son lit de mort avait souhaité devenir un dragon de la mer de l'Est pour...

Grognement de l'ours qui se trouvait devant eux. Non mais qu'est-ce qu'il blaire, ce gamin? Qu'est-ce qu'on en a à foutre? Ces deux-là n'étaient manifestement pas venus pour écouter un documentaire gratuit sur les dragons de Corée, c'est sûr. Seulement, et Dieu merci, les choses se passèrent comme prévu... Et nos deux adultes, qui semblaient apparemment en avoir marre qu'on se foute d'eux, préférèrent tourner des talons. On tapera du gosse plus tard... Ces deux-là ne perdent rien pour attendre en tout cas, c'est sûr... Cette petite... Sharaku déglutit en y pensant. Après ce qu'elle avait dit, ils auraient sûrement retenu la tête qu'elle avait... Mais il fallait continuer à jouer le jeu. Continuer de parler avec ce gros sourire débile pour jouer au petit gosse ennuyeux qui déballe sa science... Ce qu'il était... Mais là, pour une fois, ça pouvait servir.

Ah! Ah, ça vous intéresse pas? ...Ah ben... C... C'est dommage... Ben... Merci, hein! Revenez nous voir, et allez voir cette attraction tout de même, s'il vous plaît, c'est vraiment l'une des meilleures du moment! Bonne journée!

On continue de jouer les idiots le temps que ces deux fauves soient partis... Et une fois que, l'air dédaigneux et pas des plus calmes, il s'étaient bien éloignés dans la foule, la petite tête chauve se retourna vers Adélie en la regardant d'un air suppliant.

Ne recommence jamais ça!

Mission accomplie. Adélie ne serait pas transformée en bouillie, en tout cas, pas aujourd'hui... Au fait, ouvrons une parenthèse nécessaire : qu'est-ce qu'il fichait là, Sharaku? Son travail, tout simplement, à en juger par les prospectus qu'il tenait contre lui. Le même travail que Nagisa... Peut-être avec un peu moins d'aise, mais le coeur y était. Boulot oblige, il était encore déguisé, cette fois en Kukulkan, le serpent à plumes maya, une tenue qui pour avoir une telle gueule sortait manifestement de sa collection personnelle. N'accusons pas la pauvre Nina d'avoir chez elle des trucs aussi farfelus... Mais, et Adélie, au fait, qu'est-ce qu'elle faisait là avec ses prospectus? Ne me dites pas qu'elle travaillait aussi, elle était bien trop jeune, non? Bon, ceci dit, Sharaku n'était pas bien grand non plus, mais... Bref, on reviendrait à cette question plus tard. Il fallait d'abord avertir Adélie contre les choses qu'il ne fallait pas dire à une femme...

Quand on dit à une dame qu'elle ressemble à un dragon ça l'énerve! C'est le genre de truc à éviter!

Et, sans même s'en rendre compte, il avait mimé une bête sauvage en train de grogner tandis qu'il prononçait sa phrase. Sharaku ne savait pas beaucoup de choses sur la gent féminine, 'faut pas se leurrer, c'était un petit garçon qui n'y connaissait pas encore grand'chose... Mais au moins, il savait ça. Sa grande soeur, par le passé, avait déjà eu l'occasion de le lui... Ehem... "Expliquer". Sharaku n'avait toujours pas remarqué la pauvre Nagisa, qui avait à l'origine accepté la proposition d'Adélie de l'aider... Est-ce qu'elle, elle avait assisté à la scène?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 12:45



Adélie regardait donc, impassible, le redoutable prédateur s'approcher d'elle quand elle vit un dos connu ( si je puis m'exprimer ainsi :D ) se placer devant elle.

Ah, bah jvois pu rien!! Eh, mais c'est Sharaku! Rapide... Keki fait là? Ah, c'est ptet un ami de son temps reubel?


-Haaah! Mais, vous savez... Il n'y a pas de quoi se vexer, quand on y pense, le dragon ne désigne pas n'importe quelle figure légendaire... Dans la mythologie coréenne, par exemple, les dragons étaient considérés comme des créatures capables de comprendre des émotions plus complexes encore que celles éprouvées par des humains... C'étaient des cr... Pardon, des êtres respectés et adulés, dont la prestance était convoitée même... Une légende de ce même pays rapporte d'ailleurs qu'un empereur sur son lit de mort avait souhaité devenir un dragon de la mer de l'Est pour...


Wahhh, keski parle bien, Sharakun! Mais, mais... Pourquoi y partent, eux? Y zallaient pas me féliciter, là? Roh, il les a fait fuir, y z'ont eu peur de toute son érud, arudi? de son savoir!


Adélie regarda avec déception les deux dragons partir en grognant ( ce qu'elle prenait pour leur langage habituel ) et Sharaku leur lancer un adieux chaleureux ( c'est dans ta tête, petite miss Tweedy... ) comme il convient entre anciens comparses. Puis, il se retourna vers elle et il devint évident qu'il était pas content. Pas du tout.

- Ne recommence jamais ça! Quand on dit à une dame qu'elle ressemble à un dragon ça l'énerve! C'est le genre de truc à éviter!


- Aaaaah?

Adélie ouvrit grand ses yeux. Elle avait écouté bien attentivement ce que disait Sharaku ( ben oui, c'était à propos de DRAGONS, quand même, et les dragons, ben c'est la classe ) et elle avait du mal à bien comprendre... Et bien sûr, elle ne pouvait pas croire qu'il y avait eu un danger quelconque dans son entreprise, c'était pour elle une réussite!

- Mais! Mais... tu viens de dire que les dragons c'était des zet légendaires et respectés! ... Par un empereur même!


Ohhh, Adélie détestait cette intonation suppliante et désespérée qu'avait sa voix quand elle était paumée. Ça la faisait paraître beaucoup trop petite ( ben, ça fait d'elle quelqu'un de son âge, quoi XD ) et devant son idole en plus... Oh! Elle avait complétement oublié Caramélia, avec l'arrivée de Sharaku! Sautant du coq à l'âne comme les enfants savent si bien le faire, elle enchaîna d'un ton guilleret :

- Eh, mais tu sais pas, Shaaa-kun! ( désolée, trop dur à prononcer pour elle apparement... ) Qui j'ai rencontrééééé?

Elle s'effaça sur le côté pour désigner d'un bras théâtral ( enfin, qui se voulait tel) Nagisa qui se trouvait non loin de là :

- Je te présente la fée des sucreries, la grande Caramélia en personne! Elle est belle hein?
( une enfant de quatre ans voit pas ce qu'il y a de gênant à dire ça de but en blanc ) Et moi, je l'aide comme une grande! T'as vu, t'as vu, je distribue!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 12:51

Nagisa était heureuse que la petite fille soit aussi volontaire et veuille l'aider à ce point. Ca la réjouissait car si les gens étaient aussi sociables qu'elle, la blonde serait vite bien intégrée et elle ne demandait rien de plus que ça. Adélie parut avoir un peu de mal à porter le paquer de prospectus qui lui était destiné mais comme elle ne demanda pas d'aide, Nagisa préféra la laisser se débrouiller. Après tout, la plupart des enfants aimaient montrer qu'ils étaient aussi forts que des "grands". Comme la petite fit quelques pas un peu plus loin pour distribuer des tractes, Nagisa ne bougea pas à la recherche de visiteurs qui passaient près d'elle. Une jeune femme s'approcha d'elle et l'adolescente saisit l'occasion pour lui parler de l'attraction la plus populaire du mois, en lui donnant un tract. C'est alors que la petite fille de l'inconnue glissa et s'écroula par terre en poussant des cris. La jeune femme détourna alors son attention du tract pour regarder sa fille. Mince c'était pas bon ça ! Alors, plus rapide que la jeune femme, elle fit apparaître une grande canne à sucre dans sa main gauche et s'en servit pour relever la petite fille qui était tombée. Celle-ci sécha ses larmes lorsque sa mère la prit dans ses bras, après avoir applaudit Nagisa. Intéressée par son tour de passe-passe, elle lui demanda où elle avait apprit à faire ça et la blondinette lui raconta qu'elle avait prit des cours il y a quelques années. Elle fit disparaître sa canne à sucre, puis tendit un tract à la jeune femme, en faisant apparaître un bonbon dessus. La femme sourit, donna le bonbon à sa fille, remercia puis se dirigea vers le parc en regardant le papier. Toutefois, Nagisa sentit que la jeune femme ne tarderait pas à jeter le tract. Après tout, ce n'était pas tellement une attraction qu'on a envie de faire avec sa petite fille... La blonde n'avait pas visé le bon public. Elle vit cinq adolescents arriver près d'elle. Ils écoutaient du rap. Lorsqu'ils la virent en robe rose avec des rubans partout ils la regardèrent comme si elle était vêtue d'un sac poubelle. Toutefois, elle ne perdit pas courage et s'approcha d'eux, un tract dans la main.

« Yo les mecs ! Cap' de vous filer un max' de frissons ? Alors attendez plus, voilà l'attraction qui est faite pour vous ! "One Day As A Dragon" vous oserez ou vous avez la trouille ? »
- J'suis sûr que Mao (pardon Wider mais je cherchais un nom de garçon j'ai rien trouvé d'autre XD) il va avoir la peur de sa life !
- Quoi ?! J'te parie qu'non ! C'est pas moi la tapette de service !
- Hein ?! Qu'est-ce qui t'arrive à toi ? D'où tu m'dis qu'chuis la tapette de service ???
- On l'a toujours su, mais t'inquiète on t'en veux pas...
- Hey mais fermez-la ! J'vous parie n'importe quoi que j'aurais pas peur !
- Parie tenu.
- Okay alors on y va les mecs !

Et c'est ainsi que les cinq adolescents vulgaires se précipitèrent vers l'attraction présentée par une Nagisa fière d'elle. Elle avait su captiver ses clients. Ca n'avait pas été si difficile, il lui avait suffit de parler le même langage qu'eux et de les provoquer un petit peu. Elle chercha du regard son apprentie, afin de surveiller qu'elle ne fasse pas de bêtises, même si elle avait confiance en elle. Elle la trouva en train d'attirer l'attention de deux motards qui la regardaient d'un air qui ne donne pas trop envie de leur parler. La jeune blonde voulut aller voir ça de plus près lorsque quelqu'un l'interpella. Elle se retourna et fut surprise de voir une petite vieille la scruter de ses petits yeux de fouine, derrière ses minuscules lunettes. Nagisa la salua en se demandant pourquoi elle lui avait tiré la manche. Avait-elle vue ce qu'elle distribuait ? Non, sûrement pas, les vieilles ne s'intéressent pas aux attractions de ce genre quand même ! Mais comme celle-ci ne se décidait pas à parler et continuait de la fixer d'un air sournois, elle finit par se poser des questions. Avec un petit sourire gêné, elle tourna la tête de nouveau vers Adélie et c'est alors qu'elle vit le motard diriger son poing droit sur son joli visage. Horrifiée, elle voulut intervernir mais la vieille saisit fortement son poignet, l'empêchant de partir. Nagisa-chan tourna de nouveau la tête vers cette grand-mère mais cette fois, ses yeux reflétaient son impatience. La vielle dame sembla sans rendre compte car elle se décida enfin à parler, après de longues secondes :

- Je vous ai vu ma petite. Je vous ai vue faire apparaître cette canne. Et je vous ai vue donner ce bonbon à cette petite.
« Ah ouiii ? B...Bien... Excusez-moi mais je suis assez pressée là... »
- ATTENDEZ !!!!!!!!!!
« O...Oui ? » °///°'
- Je me fais très vieille... J'ai besoin d'aide. Et vous avez votre magie !! Vous avez votre magie vous êtes comme un remède pour moi !
« Eto ce n'est pas tellement de la véritable magie c'est juste... »
- ECOUTEZ-MOI !!!!!!!!!! Votre canne ! J'en ai besoin ! J'en ai besoin pour marcher ! Je vous en prie, il me la faut tout de suite, donnez-moi une canne !
« Désolée mais je ne peux pas faire apparaître des cannes hu~ ! Je n'ai que ma canne à sucre... »
- Eh bien donnez-la moi ! C'est toujours mieux que rien.
« Désolée madame mais c'est la canne à sucre de Nagisa, elle ne peut pas s'en séparer hu~ ! »
- DONNEZ-LA MOI !!!
« C'est impossible. Madame veuillez vous calmer, sinon Nagisa appelle la sécurité hu~ »

En vérité, Nagisa ne savait pas comment faire pour appeler le personnel de sécurité d'Akizuki ; elle ne savait même pas s'il y avait un personnel de sécurité. Mais ses menaces réussirent à calmer la vieille femme collante. Débarassée d'elle, Candy-chan courrut vers Adélie qu'elle trouva en train de discuter avec un enfant avec un déguisement tout mignon. Elle s'approcha d'eux et en observant le visage de la petite fille elle s'apperçut que celle-ci n'avait rien : ni bleu, ni trace de coup. Elle poussa un soupir de soulagement, rassurée que son apprentie n'ait rien. Si elle s'était faite frappée elle aurait culpabilisé pendant longtemps. Mais peut-être que la petite fille s'était pris un coup mais pas suffisement fort pour qu'il se voit. Nagisa n'hésita pas à demander :

« Est-ce qu'Adélie-chan va bien, hé ? Oh ! Et qui est ce garçon tout mignon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 15:22

Bon, Sharaku avait abandonnée l'idée d'expliquer à Adélie cette histoire entre les dragons et les personnes de la gent féminine. Plus tard peut-être. Elle aurait tout le temps de comprendre. Et à tous les coups, dans quelques années, elle aussi prendrait mal le fait qu'on la traite de "dragonne"... De toutes façons, il était bien forcé de remettre les explications à plus tard, la petite fille avait changé de conversation et lui apprenait qu'elle avait fait connaissance avec la fée des sucreries. Quoi? Une vraie fée, comme Lou-san? Et apparemment, Adélie jouait les assistantes... Ce qui expliquait pourquoi elle distribuait des prospectus... Mais avait-elle vraiment l'âge pour ça? Ce n'était pas très prudent, même si ça avait l'air de la motiver...

Eh... Ben oui, c'est très bien mais...

Tiens. On s'arrête de parler. Nagisa était arrivée devant eux et leur posait une question. Waouh... C'était vrai, que c'était une belle jeune fille, avec des beaux vêtements, et de loin Sharaku l'avait remarquée faire, elle savait vraiment faire de la magie... Mais oui, c'était bien sûr, ça ne pouvait être qu'une fée, une vraie de vraie! En plus de ça, elle était très forte et très douée pour son travail, bien mieux que Sharaku, elle savait s'adapter à toutes les situations et même se tirer de l'embarras quand elle en trouvait! Comme avec cette grand'mère tout à l'heure... Oui, il l'avait remarqué aussi... Mais cette petite vieille, elle voulait peut-être faire ami-ami? Enfin, ce n'était pas son affaire, mais cette demoiselle —Caramélia? C'était son nom, c'est ça?— était vraiment quelqu'un de fort qui savait ce qu'elle voulait! Comme sa grande soeur, ouais, exactement, comme sa grande soeur, comme Wato! Sharaku considérait donc la fée aux cheveux blonds avec toute l'admiration du monde, tout en devenant tout rouge lorsqu'elle demanda qui il était, lui. Non pas que la question en soi l'embarrasse, c'était la façon dont elle était formulée, c'était... Embarrassant, et il ne le méritait pas, surtout pas venant d'une fée... Bon! Répondre à sa première question tout de même! Sharaku, tu n'es pas muet!

E-Euh... Oui... J-Je suppose que ça va, m-maintenant... Même si on a dû avoir un peu peur pour elle, mais...

Évidemment. Il bégayait! Comme toujours! Timidité à la noix... Qu'est-ce que c'était embêtant! Qu'est-ce qu'il en avait honte, et plus il avait honte plus ça le faisait encore plus rougir... Un vrai cercle vicieux... Un vrai enfer, quoi! Cependant, Sharaku brûlait de savoir s'il avait réellement affaire à une fée, et comment elle faisait, par quel phénomène surnaturel elle détenait ses pouvoirs magiques, tout ça... Ça l'intéressait réellement... Alors, prenant son courage à deux mains, il lança ses questions sur un ton enthousiaste et bien fort, d'une voix qu'il ne contrôlait plus, à cause de son étonnement et peut-être aussi de sa gêne.

Dites, c'est vrai ce qu'elle dit, Aderichan? Vous êtes vraiment une fée? Une vraie fée avec des pouvoirs et une faculté de métamorphose et toute une légende derrière? C'est vrai, dites, c'est vrai?

Il espérait bien que c'était vrai. Pauvre Nagisa...^^" Il en avait même oublié de se présenter. Mais il ne semblait pas tellement en faire cas.


Dernière édition par Hosuke Sharaku le Dim 28 Fév - 10:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 15:50



Adélie observa passiblement l'arrivée de sa chère Caramélia. elle était très fière de son grand-frère number two, et ravie que la fée l'apprécie aussi. Mais pour elle, Sharaku n'était pas mignon, oooooh non! Non, il était plus que ça, il était ....

APPÊTISSAAAAAANT!

C'était plus fort qu'elle, Adélie avait beau se dire que c'était un être humain qu'elle avait devant elle, sitôt qu'elle examinait les yeux se Sharaku ( pas facile pour tout le monde, il les baisse souvent, mais Adélie est à la bonne hauteur !) son esprit était envahi d'images toutes plus alléchantes de crème de marron, de chocolat fondu bien liquide, de praliné et j'en passe! ( quel estomac sur pattes -.- )

Tiens... Mais comment il est habillé?! Des plumes, des écailes, de l'or ( ç'en est pas vraiment bien sûr, mais elle y croit, Ad ), des crocs... Ce serait pas... Un shishimai?! Bah oui, c'est bientôt le nouvel an!! Rooh... Ou alors... Non.

Oui, vous l'avez compris, Adélie n'ose pas espérer que c'est un costume de dragon... Mais toutes ces pensées furent bientôt balayées par la question de Sharaku, qui frappa soudain l'oreille pourtant distraite de la toute petite.

Dites, c'est vrai ce qu'elle dit, Aderichan? Vous êtes vraiment une fée? Une vraie fée avec des pouvoirs et une faculté de métamorphose et toute une légende derrière? C'est vrai, dites, c'est vrai?


Ahahhh! Adélie jubilait intérieurement.

Bien sûr que c'est une fée, et je l'ai trouvée la première, hihihi!! C'est trop chouette, hein, c'est trop chouette! ... Une faculté de métameurphose ? Hmm, comme les kamen rider? Quoi qu'y dit, Shaa-kun? Il connait bien les fées, on dirait...

Car dans l'esprit de la petite, la question n'en était pas une...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 18:04

Le petit garçon se mit à rougir, ce qui amusa Nagisa. Elle n'avait encore jamais provoqué ce genre de réaction chez les gens puisque dans sa ville, tout le monde se contentait de la fuir. Le garçon se mit à bagayer en baissant les yeux. Ca le rendait encore plus mignon. Décidément, tous les enfants ici avaient l'air gentil et mignon. En tout cas, ça donnait une bonne image du parc et ça donnait encore plus envie à la jeune fille de garder son petit travail. Elle se demanda quel âge pouvait avoir cet enfant ainsi qu'Adélie. Mais elle n'osait pas leur demander. Parce qu'après tout elle ne les connaissait pas beaucoup et puis c'est une question assez délicate. Peut-être que pour les enfants c'était moins personnel, elle n'en savait rien. Tout en observant le déguisement, Nagisa ne put s'empêcher de se demander pourquoi il était vêtu comme ça. Puis, en voyant les tracts qu'il tenait dans ses mains, elle comprit tout de suite. Se pourrait-il qu'il exerçât le même travail qu'elle ? Car oui, même si ça semblait logique vue sa tenue et les papiers qu'il gardait, c'était quand même étrange à cause de son âge. Mais bon peut-être qu'Akizuki ne se souciait pas de l'âge de ses employés. Le garçon parla de nouveau et c'est alors que THE question tomba. Il demanda à Nagisa si elle était vraiment une fée, une vraie fée avec des vrais pouvoirs magiques et un don de métamorphose. La jeune fille se mit à rosir légèrement. Une goutte de sueur glissa le long de sa tempe droite, tant elle était désorientée. Que devait-elle dire ? Elle ne voulait pas mentir à ces enfants mais elle n'avait pas non plus envie de mettre fin à leurs rêves. Ils semblaient tellement y croire et peut-être même qu'ils étaient gentils avec elle juste parce qu'ils croyaient qu'elle était une véritable fée ! Malheureusement Nagisa n'était pas une véritable fée. Ce n'était qu'une pauvre humaine qui faisait des tours de passe-passe minables. Que dire ? Que faire ? Elle ne voulait pas qu'ils la prennent pour un imposteur (désolée je sais pas ce que ça donne au féminin XD). Elle ne voulait pas les décevoir. Il fallait qu'elle trouve un moyen de détourner la question...

« Eh...eh bien... Si Adélie-chan le dit c'est que c'est vrai hu~ Et puis, les fées existent si vous y croyez très fort, alors vous seuls pouvez répondre à cette question. »

Nagisa fit un sourire chaleureux, comme pour rassurer les deux enfants, comme si elle maîtrisait la situation ; ce qui n'était pas tout à fait vrai. Elle fut heureuse de voir un jeune couple passer près d'elle. Elle saisit l'occasion comme un échappatoire. Elle les aborda d'une manière spontanée et leur présenta un tract qu'ils prirent en souriant. Ils posèrent quelques questions à la blonde, même si les réponses étaient écrites sur le tractes. Lorsqu'elle eut fini de leur répondre, ils s'éloignèrent. Revenant aux deux enfants, elle leur sourit, avant de leur dire :

« C'est le moment de se remettre au travail non ? Eto Adélie-chan il faut que tu fasse bien attention aux gens à qui tu distribues des papiers, nee ? Par exemple si tu vois des gens comme l'autre monsieur en noir, qui font une tête méchante, tu ne t'approches pas d'eux d'accord ? puis se tournant vers le garçonAu fait, comment t'appelles-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 20:34

Ah! Euh... Eh...

Sharaku s'en retrouvait de plus en plus embarrassé. Mince, c'était vrai, on lui avait demandé son nom une première fois et il n'avait rien répondu... Il avait oublié! Jusqu'à lors il avait considéré Nagisa avec un grand sourire d'autant plus admiratif, car, qu'elle soit une fée ou non, elle avait bien raison pour ce qui était de croire en quelque chose, tout ça. C'était bien vrai, ce qu'elle disait, et c'était une fée des sucreries réellement mature! Seulement, il avait perdu son sourire en se rendant compte qu'il avait oublié de se présenter. Alors, bien vite, il s'inclina, faisant voler un peu les plumes de son costume autour de lui dans son mouvement.

Ho... Hosuke Sharaku! Hosuke c'est mon nom de famille et Sharaku c'est mon prénom...

Il allait dire "et vous" sans même s'en rendre compte, mais réalisa qu'il le savait, du moins qu'il était censé le savoir, Adélie-chan lui avait dit... Et le petit chauve ne se doutait pas qu'il s'agissait d'un nom attribué par l'esprit d'enfant de la petite fille... En tout cas la jeune fille disait de se remettre au travail, et encore une fois elle avait bien raison! Sharaku avait répondu à sa remarque par un petit "oui" de la tête —petit mais énergique.

Hum! C'est vrai, il faut encore que je distribue ça...

Sharaku eut alors un bref regard vers ses papiers, une petite pile encore plutôt conséquente. Décidément, il admirait Nagisa. Lui, il avait beau toucher parce qu'il était petit et donc "mignon" selon les adultes, il était loin d'avoir l'assurance de cette jeune fille... Est-ce que ça voulait dire qu'il ne fallait pas prendre uniquement exemple sur les hommes, pour devenir un homme? ...Herm. Ceci dit, Sharaku devait déjà un peu le savoir, avec sa grande soeur... Et P-chan... Oui, pardonnez du mot, mais ces filles-là se montraient parfois plus viriles que lui! ...Si tant est que c'est possible, quoi.^^" Sharaku préféra changer de sujet dans ses pensées, et se tourna lui aussi vers la petite Adélie, après que Nagisa lui ait donné de bons conseils. Il posa alors une petite main sur l'épaule de la blondinette —RAH, mais y en a deux... Bon, celle qui est plus petite que lui, comme ça on fait la différence, non? XD— et lui fit le même regard que tout à l'heure, une espèce d'expression suppliante : "Pas de connerie, je t'en prie." C'était drôle de voir Sharaku faire cette tête-là à quelqu'un, c'était inhabituel... Mais bon. Peut-être qu'il se responsabilisait un peu, en un sens, allez savoir...

Et elle a raison, Aderichan... Fais attention à toi...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 3 Jan - 21:01



« C'est le moment de se remettre au travail non ? Eto Adélie-chan il faut que tu fasse bien attention aux gens à qui tu distribues des papiers, nee ? Par exemple si tu vois des gens comme l'autre monsieur en noir, qui font une tête méchante, tu ne t'approches pas d'eux d'accord ?


C'est ce que la fée lui avait dit avant de bavarder un brin avec Sharaku. Adélie était un peu embêtée, du coup, elle venait de comprendre qu'elle avait mal fait son travail... Elle pensait que c'était JUSTEMENT pile à ce genre de personne que... Enfin, elle se dit que tant mieux, parce que c'était pas facile à trouver, ces gens-là. Même si elle adorait les entendre grogner ( aucun sens du danger... ) comme des ours.

Et elle a raison, Aderichan... Fais attention à toi...


Mince, même Sharaku s'y mettait... c'était bien une réaction de (pseudo ) grand-frère, ça! En plus, il venait de dire que... c'était à elle qu'il fallait faire attention?! Du coup, la pauvre Adélie ne savait plus trop quoi faire, et pour une fois, elle accepta de demander de l'aide. Elle ne voulait pas devenir un problème de plus pour ces gens qui, eux, travaillaient "pour de vrai " ( alors qu'Adélie prends ça plutôt pour un jeu, même si elle est très consciencieuse dans ce qu'elle fait ).

- Mais... à qui je dois donner alors? À une mamie, comme celle de Caramélia ( le vouvoiement a subitement disparu, vous remarquerez... ) ? À des zamoureux comme tout à l'heure? Des gens déguisés en dragon comme Shaa-kun? Je sais que c'est pas pour les petits, mais je sais rien d'autre!


Et elle leva un regard désemparé vers ses deux sempai, comme pour implorer leur pitié plus que leur aide, serrant toujours plus son paquet de tracts.

[ c'est inhabituellement court, je sais ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Lun 4 Jan - 7:37

Eh? Un dragon?

Piqué au vif par le mot d'Adélie, apparemment pas assez compréhensif pour se soucier du fait qu'une petite fille de quatre ne se doute pas de ce que c'était qu'un kukulkan, Sharaku la corrigea immédiatement. Quand il s'agissait de choses qu'il savait, il n'avait jamais pu s'en empêcher... Que ce soit avec P-chan ou même sa grande soeur, par le passé... Même si avec P-chan, étrangement, c'était généralement plus intéressant, la petite rouquine étant de nature curieuse, tandis qu'avec sa grande soeur c'était plutôt des choses de l'ordre de "Trois fois douze ça fait trente-six, pas quarante-deux"... Héhé! On ne peut pas tout avoir!

C'est pas un dragon du tout, ça! C'est un kukurukan!

Il prononce bizarrement en plus. Ne lui en voulons pas : il est japonais... Bref, Sharaku était parti dans une espèce d'exposé qui, on pouvait croiser les doigts pour, n'était tout de même pas parti pour durer toute la journée...

Kukurukan est le dieu-serpent à plumes des Mayas en Amérique latine. Ça a peut-être un rapport avec le dragon à cause du serpent qui est aussi un reptile, je te l'accorde... Si tant est que le dragon soit un reptile, mais laissons ce genre d'études de côté, le dragon, c'est une créature incomparable... Les Mayas disaient qu'il reviendrait sur Terre pour la fin du monde et qu'il représentait aussi les quatre éléments, par le biais de quatre plantes ou animaux. Kukurukan, c'est son nom au Yucatan, mais chez il a eu plusieurs noms différents selon les civilisations et les cultures, par exemple Ketuzarukoaruto (traduisez : Quetzalcoalt)chez les Aztèques ou Gukumatozo (Gucumatz) au Guatémala...

Mon Dieu. Est-ce que quelqu'un est encore vivant, est-ce que quelqu'un s'y intéresse encore? En tout cas, Sharaku en avait fini pour l'instant de sa petite tirade, comme l'aurait fait un dictionnaire qui donne quelques lignes de définition. VOILÀ. C'est pas un dragon, c'est Kuku-machin. Comme ça tu le sauras, petite inculte de quatre ans qui n'a pas la chance de connaître les dieux mayas! *SBAF* Pardon.^^" Il est parfois comme ça, mais c'est tout de même pas méchant...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Lun 4 Jan - 17:31

[ Sisisi, ça intéresse enore quelqu'un : moi derrière mon écran qui ai découvert ce matin en cours le Popol Vuh, qui raconte la création du monde par le-dit Gucumatz ^.^ Enfin, Tepeu-Gucumatz, plus exactement, un être féminin-masculin... Tu sais ce qui lui arrivé, il s'est séparé en deux après, pour devenir Gucumatz?! ( très intéressée par les mythes amérindiens, moi ) Bon, stop flood, Adélie aussi ça l'intéresse et elle a le droit de s'exprimer. ]



Une fois de plus, l'esprit volatile et frivole de la petite Adélie s'éloignait des inquiétudes du travail pour retourner à sa fascination pour le merveilleux. Elle avait abandonné l'idée de comprendre au juste en QUOI était déguisé Sharaku et voilà qu'il le lui expliquait de A à Z. C'était trop de chance, elle allait pas laisser passer ça!

La gamine ouvrit grand ses oreilles. Comme tout à l'heur, Shaa-kun utilisait des mots suuuper longs, comme dans un livre ou à la radio qu'écoute Pell ( toujours branché sur les émissions culturelles... ). Il parlait de Maya... Maya l'abeille?

Adélie se rappelait avoir vu des dessins chez Pelleas qui avait été dessiné par des Mayas. Il lui avait confié que c'était des indiens. Des abeilles qui dessinent des indiens et vénèrent des serpents à plumes ( et non des dragons, c'était la seule chose qu'elle était sûre d'avoir compris )... comme c'est exotique!!

Elle adorait ces dessins à la fois très compliqués et très simples qu'elle essayait d'imiter quand Pell la gardait dans son atelier, mais elle n'y avait jamais rien compris. Parfois, une fleur, une tête de mort, un fauve... Mais beaucoup de formes mystérieuses qui faisaient que la petite les recopiait avec parfois la conviction de confectionner un sortilège.

Les yeux brillants, les poings tenus serrés devant elle, la morfale de service en manque d'informations balança à Sharaku une fusillade de questions d'un ton enthousiaste, se rapprochant toujours un peu plus de lui et poussant toujours plus sur ses pointes de pieds comme pour le persuader de répondre plus vite :

Aaaah, c'est donc ça!! Javé pas compris, j'croyé quc'était un Shishimaï, même! Alors c'est un...
( gros effort de mémorisation et de prononciation) Un Coucou-Loup-Canne? ( le coucou et la canne, pour les plumes, ok, mais le loup, qu'est-ce qu'il vient faire là?!) Pourequoi il a plusieurs noms? C'est où le Ioukatan et le Grattez-mwa-là?( elle avait quand même compris que c'était un lieu !) Est-ce que ça vole un serpent à plumes? Ça fait peur ou pas? Et...

Adélie s'arrêta net. Non qu'elle manquait de questions ( c'est quoua un reptile ? C'est pas la même chose que serpent, puisque le dragon en est un! Et les Nazes Teks, c'est qui? C'est dangereux, un Coucou-Loup-Canne, ça commande aux éléments? ) mais elle avait envie d'entendre les réponses, et elle avait peur que Sharaku ait déjà oublié sa première question ( elle même n'était plus très sûre de ce qu'elle avait demandé)...

Elle attendit, le souffle court et le menton relevé comme en défi, qu'on réponde à ses attentes. Les grands, ça sait tout! ( Je sais, elle met la barre un peu haut, cette gamine ^.^ )
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Mar 5 Jan - 12:06

HJ Désolée du retard!^^" En passant, après ce message-là, rassurez-vous, je me calme, et j'arrête de causer des serpents à plume.^^' Dont personnellement j'ai le regret de dire que je ne connais que peu de choses, le net m'a aidée... *SBAF*

~~~

Euh... Ben... Ouais, ça vole, et... S'il a plusieurs noms c'est parce qu'il est vénéré par plusieurs peuples... Ils ont la même image de lui en gros, mais ils lui donnent un nom différent, tu vois?

D'ailleurs c'est ça la force de ce dieu... Il a su se faire respecter de plein de civilisations en même temps sans que son image s'en trouve totalement modifiée! Peu de divinités peuvent en dire autant... Du moins je crois...

Évidemment, que croyez-vous? Sharaku est réellement intéressé par ce qu'il raconte. C'est pour ça aussi qu'il fait des commentaires dans sa tête. Poursuivons...

Et tous ces peuples-là viennent de l'Amérique latine... L'Amérique centrale et celle du Sud, en gros... C'est là qu'on trouve le Yucatan et le Guatémala, en Amérique centrale précisément.

Dis donc, Sharaku... Adélie-chan a quatre ans. Tu crois vraiment que tes discours qui embêteraient n'importe quel autre enfant de ton âge sont réellement susceptibles de l'intéresser, elle? Ceci dit, il fallait l'avouer tout de même, la petite avait l'air de vouloir en savoir encore plus sur le sujet. C'était une enfant bien curieuse... Et selon Sharaku, la curiosité est plus une qualité qu'un défaut. Ça tombe bien. Bon. On en était au "précisément", et Sharaku faisait de petits signes avec la main pour expliquer un peu ce qu'il voulait dire. Vous savez, ces petites mimiques qui veulent rien dire mais qu'on fait quand même quand on parle... Bon, sauf qu'il avait des plumes partout avec ce costume, et que l'une de celles qui se trouvait sur son bras lui passa sous le nez quand il reprenait une position plus normale... Bon, et Sharaku éternue facilement, vous me suivez?

A-A-Aaaatchiiii!

Cette fois la politesse passa un peu tard, et ce ne fut qu'après avoir éternué pour de bon qu'il mit ses deux mains devant son nez. Trop tard. Mais ce n'est qu'un détail... La petite distraction du garçon lui avait, en tout cas, fait à nouveau remarquer la présence de la pauvre Nagisa qui avait dû se taper tout ce blabla, et ça l'embarrassa alors beaucoup. Bien que le sujet l'intéresse personnellement, ce n'était pas forcément le cas de toute le monde, alors si... Sharaku s'interrompit dans ses pensées et baissa les yeux devant la jeune fille.

Go... Gomen! C'est peut-être malvenu de parler de ça alors que...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Mer 6 Jan - 16:04

[Waaaw vous m'avez beaucoup cultivé, merci xD En tout cas, désolée du retard >_<]

Le petit garçon se présenta, il s'appelait Sharaku Hosuke. Nagisa se répéta plusieurs fois son prénom, pour être sûre de s'en souvenir. Les deux enfants ne reparlèrent pas de leur précédente question, à propos des fées, ce qui la soulagea. Ils avaient l'air d'avoir approuvé sa réponse, ou alors ils la prenaient pour une menteuse et préparaient intérieurement leur revanche (la fille qui se fait des films à fond XD). Quoique... à leur âge on ne pense pas forcément à se venger. Mais on sait jamais, hein ! En tout cas, Adélie eut l'air moins enthousiaste qu'au début lorsqu'elle entendit la prévention de Nagisa, puis celle de Sharaku. Elle leur demanda alors ce qu'elle devait faire et à qui elle devait distribuer des tractes. Elle prit pour exemple la grand-mère qui avait harcelé Candy-Chan, puis les deux motards amoureux et les dragons comme Sharaku. C'est alors que la conversation se transforma en un débat à propos des serpents-dieux, ce qui eut l'air de beaucoup intéresser la petite fille. Quand à Nagisa, elle fasait cette tête : O_____________O en écoutant le garçon. Elle n'en revenait pas qu'il puisse être aussi instruit et qu'il connaisse tant de choses. Il avait l'air vraiment jeune et pourtant il connaissait beaucoup plus de choses que l'adolescente elle-même. Très impressionnée, celle-ci n'essaya même pas de leur rappeler qu'ils étaient ici pour distribuer des tractes et se contenta d'écouter l'Encyclopédie vivante qu'était Sharaku. Si bien qu'elle laissa passer plusieurs visiteurs, le regard surpris par les vêtements fanfrelus que possédaient nos trois amis (enfin sauf pour Adélie ^^'). Lorsqu'il eut fini son bavardage, le garçon se tourna vers sa Sempaï (ouiii j'aime le système Sempaï/Kohaï), et s'excusa en baissa les yeux. Celle-ci répondit, en agitant ses mains devant elle :

« Mais non, mais non, ce n'est rien ! On va dire que c'était notre petite pause ! » ^^

La jeune fille sourit aux deux enfants. Ils étaient si mignons ! Et ils étaient aussi si gentils ! Même ses propres frères et soeurs ne lui avaient jamais autant sourit. Elle décida de les remercier. Elle retira son long gant noir qui cachait sa main droite, et en le retirant, des bonbons apparurent à l'intérieur de celui-ci. Elle en posa un dans les mains d'Adélie, et l'autre dans celles de Sharaku. Puis, tout en souriant toujours, remit son gant en place. Puis, elle se dirigea vers les toilettes. Elle sortit un rouleau de scotch d'on-ne-sait-où et colla un prospectus sur la porte des toilettes. Ensuite, elle revint vers les deux enfants qui n'avaient pas bougés. D'une voix douce et d'un ton amusant :

« Eto, ce n'est pas un prétexte pour flemmarder toute la journée, mwu~ »
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Ven 8 Jan - 13:42

Waouuuuuh!

Sharaku était tout à fait émerveillé à présent, à la vue des bonbons qui venaient d'apparaître dans le gant de Nagisa lorsque celle-ci l'avait retiré. Quand on est enfant, on ne se pose même pas la question de s'il y a un "truc" ou pas, et même si Sharaku aimait bien aussi à ses moments perdus jouer avec ce genre de tours de passe-passe en imaginant à quel escient on pouvait les utiliser, il ne réfléchit pas vraiment à tout ça ici et se contenta de sourire à la jeune fille d'un air aussi reconnaissant qu'admiratif.

Génial! Vous êtes vraiment une fée alors... Merci beaucoup!

Et lorsqu'une fois il eut le bonbon dans la bouche, Nagisa revint d'un petit quelque chose qu'elle avait à faire, et elle précisa très justement que ce n'était pas une raison pour flemmarder toute la journée. Ce à quoi Sharaku répondit par un léger sursaut, comme s'il se rappelait de quelque chose. Mais c'était vrai, qu'il avait du travail! Si Adélie avait réellement une obligation morale et se devait de travailler sinon quoi elle serait punie... À son âge, c'était peut-être bien un peu moins probable. Mais Sharaku, lui, était tout de même avant tout un employé ici, et s'il ne travaillait pas, il en aurait surtout gros sur la conscience... C'était pas le moment de blablater, il avait du boulot!

Ah... O-Oui! C'est vrai...

Le petit se sentait un peu embarrassé. Pour s'être laissé égarer de la sorte, il fallait décidément qu'il soit un vrai gamin... Comme sa grande soeur et P-chan le disaient! Pourquoi il ne s'était pas rendu compte de ça plus tôt? Décidément, c'était là que la décision de sa grande soeur prenait tout son effet : il ne se serait jamais autant responsabilisé dans sa tête s'il n'était pas venu tout seul ici... Mais à son âge, était-ce vraiment sain? Mmh... Laissons ça pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Sam 9 Jan - 16:53

( Désolée, encore plus en retard : j'ai été coupée d'internet jusqu'à aujourd'hui... )



Adélie découvrait de plus en plus de choses... Le serpent-piaf que les abeilles dessinaient était vénéré par des peuples?! Par des humains? Elle se demanda du coup si elle ne ferait pas mieux d'aller demander des explications à Pell pour son trucs des abeilles... ( En fait, c'est elle qui a tout monté, mais bon -.-") Et il volait!! Trop classe... Il fallait qu'elle aille en Amérique du Sud! Car, la petite ne doutait pas qu'il suffise de ce rendre dans ces lointaines contrées pour y rencontrer la créature...

Elle rêvassait à ce qu'elle pourrait faire si elle devenait l'amie ou la cavalière d'un bestiau de ce genre quand Sharaku, qui continuait à s'expliquer avec de grands gestes, poussa un éternuement retentissant. Abasourdie, elle émit quand même un faible " À tes souhaits" qui passa inapperçu...

Puis Nagisa et Sharaku eurent l'air de parler de pause. Ah, oui... Le travail. Adélie avait oublié. Qu'est-ce qu'elle devait faire, d'ailleurs? Elle n'était pas plus avancée qu'avant... Elle allait encore se plaindre quand la fée fit un truc fantastique. Elle ôta son gant noir d'un geste qui pour Adélie était proche de la classe internationale ( c'est pas si éloigné de la réalité, d'ailleurs ) et fit apparaître ... des bonbons!!!

Adélie, ébahie et éblouie, ne réagit pas aussi vite qu'elle aurait voulu, et suivi un moment des yeux la jeune fille qui continuait son travail en redécorant les WC... Sharaku, à côté d'elle, avait été plus rapide... Il remercia la fée avant elle et enfourna un bonbon :

- Génial! Vous êtes vraiment une fée alors... Merci beaucoup!


Adélie, vexée d'avoir été devancée par Sharaku dans la dégustation ( elle n'avait toujours pas dépiauté ses propres bonbons...) et indignée par ces paroles s'exclama :

- Hééééé! Bien sûr que c'est une fée! Si tu veux mon avis, c'est même la meilleure de toutes!


Et pour appuyer ses dires, elle s'envoya trois bonbons d'un coup, qui déformèrent sa petite bouche de morveuse... Nagisa était à présent revenue ( et Adélie s'était fait ignorée par Sharaku, mais bon, c'était excusable, c'est dur de faire attention à autre chose, quand on déguste une confiserie...) et ajouta, sans doute en voyant les mines bouffies des deux gourmands :

- Eto, ce n'est pas un prétexte pour flemmarder toute la journée, mwu~


Sharaku réagit tout de suite et approuva vivement. Il avait l'air encore super gêné. Il devait regretter d'avoir suggéré que c'était pas une fée...

- T'inquiètes! répondit vivement Adélie avant d'aborder une bande de gothiques pur-jus, on est pas des flemmardes, Shaa-kun et moi !( Et milles excuses pour cet accord fautif, mais ça vient pas de moi ^.^) Bonjouuur, waaah, avec tout ce noir, vous devez avoir peur de rien, hein??

Regard médusé des filles couvertes de pics, d'ornements de métal et de cuir noir et fardées du menton aux racines des cheveux . Adélie leur lance un regard par en dessous et, fatalement, y'en a une qui craque et qui se penche vers elle avec une voix doucereuse ;

- Oh, qu'est-ce que tu veux, mon chou? ( Ah?! Euh, en fait c'était un travelo ! ) C'est quoi tous ces papiers dans tes bras?

Tronche de merlan frit de l'autre, petits rires amusés de ses ami(e)s ( un gang de travelo-goth? Possible... ). Adélie regarde posément ( elle pige rien ), puis une fois qu'elles ont fini et qu'elles l'écoutent, elle dépose son paquet et dégaine l'arme ultime : le prospectus.

- C'est ça !!! ( Elle le brandit des deux mains du plus haut qu'elle peut ) Une super attraction-qui-fait-peur !! Elle fait tellement peur que c'est interdit aux zenfants... Mais vous ( elle se rapproche avec un air de conspiratrice ), vous avez le droit... Y faut pas laisser passer ça!! Z'êtes des grandes filles ou quoi ?! ( elle se redresse )

Les gothiques, mort(e)s de rires, lui prennent quatre ou cinq prospectus qu'elles se partagent et repartent en jacassant. Adélie relève le bout de son nez et lance aux deux plus grands un "Z'avez-vu?" victorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 10 Jan - 16:55

Nagisa fut amusée de voir la réaction des deux enfants. Le premier des deux sembla légèrement gêné, puis approuva ses paroles. La deuxième lui répondit de ne pas s'inquiéter et qu'ils n'étaient pas des flemmardes. Hum d'ailleurs elle accorda cet adjectif, comme si Sharaku était également une fille. Puis, la petite se dirigea vers un groupe de gothiques. Décidemment, elle ne choisissait pas les personnes qui avaient l'air sociable. Mais finalement tout se passa bien, elle sut parfaitement se débrouiller face au petit groupe qui s'en alla avec quelques prospectus. Adélie se tourna ensuite vers ses compagnons en leur demandant s'ils avaient vu ; elle semblait fière d'elle. Avec un sourire amusé, Nagisa applaudit et répondit d'une voix enthousiaste :

« C'est très bien Adélie-chan ! Continues comme ça mwu~ »

Suite à ces paroles, la jeune blonde partit à la rencontre de deux adolescents qui venaient d'arriver. Elle réussit à captiver leur attention et à leur distribuer trois tractes ; un de plus parce qu'ils attendaient un ami. A présent, l'employée savait parfaitement à qui elle devait distribuer des prospectus. Elle accostait tous les adolescents puis les adultes sans enfants. Elle laissait donc de côté les plus jeunes et les plus vieux ; bien que ceux-ci fussent très rares. Après avoir distribué des tractes à quatre jeunes filles, deux d'entre elles manifestèrent leur envie d'acheter une glace. Seulement, elles ne trouvaient pas de plan pour se repérer et n'avaient pas envie de faire tout le tour du parc à la recherche d'une glacière. Etant nouvelle employée, Nagisa ne savait pas où trouver des plans. Ne voulant pas perdre de la clientèle, elle décida de s'adresser à Sharaku. Après tout, il semblait être plus expérimenté qu'elle, il devait bien savoir. Elle invita donc le groupe de jeunes filles à la suivre et vint à la rencontre du petit garçon.

« Nee Sharaku-kun, ces jeunes filles aimeraient se procurer un plan du parc, pourrais-tu les aider ? »

Une fois avoir confié les adolescentes à Sharaku, la jeune fille s'en retourna à l'entrée du parc et distribua encore quelques prospectus. Puis, son ventre se mit à gargouiller. Elle ouvrit sa sacoche en forme de citrouille et attrapa discrètement son téléphone portable. Elle l'alluma pour regarder l'heure : 12h13. Elle comprit alors pourquoi elle commençait à avoir faim. Sa pause déjeuner commençait à 12h30, jusqu'à 14h. Il lui restait donc encore assez de temps pour continuer son travail. N'ayant pas prit à manger, elle comptait déjeuner dans un friterie du parc. Mais n'ayant pas de plan, elle se dit qu'elle pourrait demander à Sharaku de lui indiquer la direction d'un tel restaurant. Et puis, peut-être qu'ils pourraient rester ensemble. Nagisa distribua encore quelques prospectus et c'est ainsi que passèrent les 15 dernières minutes. Lorsque vint l'heure de sa pause, elle se dirigea vers Sharaku et Adélie.

« Alors le travail a été bon, héé ? Nee, il est l'heure de ma pause déjeuner, vous voulez qu'on aille manger quelque chose tous les trois ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 10 Jan - 18:30

Alors, c'était comme ça que ça s'était passé jusqu'à la pause-déjeuner. Sharaku avait travaillé comme faire se doit, avec le gentil petit sourire qu'il avait appris à avoir, qui commençait à devenir un peu commercial à force, face aux visiteurs... On se débrouille, et les clients avaient toujours la même réaction face à lui, c'est mignon un gosse, mais c'est peu commun qu'on travaille déjà à cet âge-là... Enfin, en ce moment même, Adélie, qui s'adonnait à la même tâche et savait, apparemment, s'adapter aux situations, faisait pencher la balance de l'âge. À vrai dire, cette petite était étonnante, c'était aussi ce que Sharaku pensait en la voyant faire avec ces personnes étranges qu'elle avait abordées tout à l'heure. À son âge, Sharaku n'aurait pas été capable de dire un seul mot dans une situation pareille... Et à coup sûr il aurait fini engueulé par sa grande soeur... Mais Adélie, c'était une enfant très forte et capable de tout, et à à peine quatre ans, Sharaku trouvait ça tout bonnement incroyable. Alors, tandis qu'il continuait son travail, de temps à autre, il avait un regard vers la petite blondinette avec un sourire.
Le travail continuait. Sur une demande de Nagisa qui lui avait redirigé des visiteuses qui avaient besoin d'un plan, Sharaku s'était occupé des jeunes filles en question, et puis il avait continué à écouler son stock... C'est encourageant quand au bout d'un moment on compare ce qui nous reste à distribuer avec le gros paquet qu'on avait dans les mains au début... Il commençait à avoir un peu faim aussi, mais il refoulait comme il pouvait cette impression qui faisait une espèce de gargouillement désagréable dans son ventre... Un homme, ça ignore sa faim! Ça ne le montre pas, à personne, pas même à soi-même! Mais assez vite, heureusement, les 12h30 arrivèrent et avec elles l'heure de la pause déjeuner de Nagisa, qui vint alors leur demander, d'abord, si le travail s'était bien passé.

Hm! Regardez, j'avais trois fois plus que ça ce matin!

Et le petit chauve avisa sa pile de prospectus, qui avait en effet pas mal diminué depuis qu'il avait pointé quelques heures plus tôt, avec un grand sourire tout content. La satisfaction d'un travail accompli, on la ressent à tout âge... Nagisa leur proposa alors d'aller manger quelque chose. Sharaku avait bien des affaires, et il les avait laissées pas loin dans un local, derrière une porte fermée —on fait attention, quand même!—, et ça le tentait effectivement de manger maintenant... Il fit donc un petit "oui" de la tête avec un sourire un peu plus timide, parce qu'il restait fidèle à sa fichue nature de petit mal-à-l'aise, et répondit posément, avec le plus de politesse possible.

Si je ne dérange pas... Je veux bien, oui, s'il vous plaît...

Et on se tourne vers Adélie-chan pour savoir ce qu'elle en pense.

Aderichan wa...?
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 10 Jan - 19:39



Adélie avait enfin réussi à donner des prospectus! Les deux autres avaient l'air d'approuver, alors elle continua à aborder les gens avec entrain, puis les deux plus grands commenèrent à marquer le pas. Ils n'allaient plus aussi vite qu'avant et commencèrent à parler de... pause déjeuner?!!

Le petite ouvrit grand ses oreilles...

Alors le travail a été bon, héé ? Nee, il est l'heure de ma pause déjeuner, vous voulez qu'on aille manger quelque chose tous les trois ?


Manger avec la grand fée des bonbons? Plutôt deux fois qu'une! Adélie mourrait de curiosité... Est-ce qu'une fée mange comme nous, ou bien? Quels pouvaient bien être les goûts de cette personne hors du commun?
Elle se tourna vers Sharaku, avec qui elle allait aussi manger pour la première fois ( pour un repas complet, Pell leur avait payé une glace avec Hina lors d'Halloween ). Comme de coutûme, il avait l'air gêné, mais la petite compris qu'il était aussi très content. Tu parles, manger avec du beau monde, le veinard! Adélie s'était plus ou moins créé une équivalence aristocrate-fée dans sa hiérarchie toute personnelle. Et la reine des fées, était assurément celle des confiseries...

Si je ne dérange pas... Je veux bien, oui, s'il vous plaît...Aderichan wa...?


Elle se demandait s'il avait d'aussi bonnes manières à table, ou si, comme elle, il avait encore du mal à tenir ses baguettes et laissait du riz, ou pire de la viande en sauce, sur ses genoux... Ah, elle, si elle venait?

Oui! Oui, ce serait super de manger avec Shaa-nii
( ça y est, hop! T'es promu grand-frère...) et Caramélia-sama ! ( prononcé avec extrêmement d'application, pour ne pas être en reste devant la politesse de Sharaku ) Mais...

Elle leur jeta un regard pitoyable... Ce matin, sa mère lui avait donné son repas de midi avant de la confier à Pell. En plus, le jeune homme avait commencé à parler à la mère d'Adélie de la quantité de confiseries qui lui passaient en bouche et elle aussi s'était mise à la bombarder de légumes... Adélie n'avait pas encore regardé dans sa boite-repas, mais elle était sûre d'y trouver des brocolis, des chou-fleurs ou des carottes... Pouah!!

Kaa-san m'a donné un bento... Mais je peux quand même venir, hein, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Lun 11 Jan - 20:39

Nii...?

Un premier détail qui attira l'attention de Sharaku dans les paroles d'Adélie. "Nii", ça voulait dire quoi exactement? Ce qu'il se doutait que ça voulait dire, c'est-à-dire le même "nii" qu'il employait au féminin lorsqu'il parlait de son "Oneechan"? Woe... Si c'était le cas, c'était assez embarrassant tout de même... Oui, on le sait, Sharaku est un petit gamin qui s'embarrasse décidément de tout. Et encore une fois, une simple remarque anodine d'enfant lui fit baisser les yeux et le fit rougir un peu. Oh non, il ne ressemblait pas à un grand frère, ça non... Heureusement, Adélie passa outre ces signes de gêne et continua de parler, pour sortir à nouveau quelque chose qui fit relever la tête à Sharaku.

Un bento...?

Oh, la chance... Ça c'était plutôt cool. À présent que Sharaku ne vivait plus auprès de sa grande soeur, il n'avait plus droit à ça... Ceci dit, en son for intérieur, ce n'était pas tant pour lui déplaire, parce que Wato était définitivement plus douée en bottage de cul qu'en repas... Mais bon. Ça avait quelque chose de... Personnel, et même fait n'importe comment, un bento restait un bento, preuve qu'on avait quelqu'un pour faire attention à nous quelque part... Bon, là, son bento, il faudrait bien qu'il se l'achète lui-même, et sans doute qu'il aurait moins mal au ventre après l'avoir mangé que lorsque c'était préparé par sa grande soeur. Mais ça lui faisait penser, tout ça, qu'il avait de l'argent sur lui, qu'il avait pris pour payer son déjeuner, et qu'il était encore dans son sac qu'il avait laissé en coin... Léger sursaut.

Ah! Mais c'est vrai! J'ai de quoi payer mon déjeuner dans mon sac, il faut que j'aille le chercher!

Il fit alors quelques pas en avant vers le local où il avait déposé ses affaires, puis s'arrêta, se rendant compte que ce départ précipité était impoli, et se retourna vers Nagisa et Adélie pour s'incliner très brièvement, avec un geste d'excuses, avant de repartir au pas de course... Il ne serait pas bien long.

Excusez-moi, je reviens!
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   Dim 17 Jan - 14:17

Les deux enfants semblaient très heureux de partager leur repas avec Nagisa. Celle-ci n'en fut que plus satisfaite. Toutefois, Adélie les prévint qu'elle avait un bento, mais leur demanda si elle pouvait quand même manger avec eux. Bien sûr, ça ne changeait rien, ils n'allaient pas la laisser seule tout de même ! Mais Nagisa n'eut pas le temps de répondre car la phrase de la petite fille avait rappelé à Sharaku qu'il avait de quoi payer son argent dans son sac. Il prévint qu'il allait le chercher, fit quelques pas, puis revint, le visage confus. Il s'excusa et expliqua poliment qu'il revenait. Nagisa sourit. En attendant que le garçon soit de retour, elle fouilla dans sa petite sacoche en forme de citrouille, pour en tirer son porte-monnaie et compter l'argent qu'elle avait emporté. Elle retourna les bonbons, les papiers, les stylos et tout le petit monde qui remplissait sa sacoche, sans réussir à mettre le main sur son porte-monnaie. Après avoir tout sortit, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas de quoi payer son déjeuner. Elle se souvint alors qu'elle avait dû laisser son porte-monnaie dans son sac de cour. Les joues rouges, elle remit tout en place et referma sa sacoche. C'était la catastrophe !
Elle réfléchit à ce qu'elle pouvait faire. Elle n'allait quand même pas trimballer les enfants du parc jusqu'au lycée ! Ca ne la dérangeait pas de sauter ce repas, mais maintenant qu'elle leur avait dit qu'elle mangerait avec eux ce serait un peu déplacé de ne rien prendre. Et puis, elle ne voulait pas avouer qu'elle avait oublié son argent. Elle avait trop peur que les deux enfants veuillent payer à sa place. La jeune fille ne savait pas quoi faire ! Sharaku revint alors en trotinant. La blonde réfléchissait toujours mais ne trouvait aucune solution. En voyant l'air guilleret des deux enfants, elle comprit une bonne fois pour toutes qu'elle ne pouvait pas annuler ce premier repas. Ses joues reprirent leur teinte normale. Elle ne pouvait plus se défiler ni attendre encore un peu. Elle devait faire face à la réalité. Nagisa, afficha un sourire qu'elle voulût rempli de joie, pour masquer les frissons qu'elle avait dans le dos. Elle passa une main derrière sa tête et se força à prendre une voix enthousiaste :

« B...Bon... alors allons-y ! » ^^"

L'adolescente reprit le restant de ses tracts en mains, et prit également ceux de Sharaku et d'Adélie, pour ne pas les encombrer. Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle pour s'assurer qu'ils n'oubliaient rien. Malgré elle, son esprit restait torturé par cette histoire de porte-monnaie. Qu'est-ce qu'elle pouvait donc faire ? Elle ne voulait pas passer pour une voleuse, ni montrer aux enfants qu'elle n'avait rien pour payer. Et puis, n'ayant même pas une pièce ou un billet, elle ne pouvait pas faire un tour de passe-passe. Elle n'avait pas d'autres solutions que de supplier les serveurs de lui donner la note le lendemain. Nagisa tenta de se calmer. Si elle continuait à stresser de la sorte, les deux enfants finiraient certainement par le remarquer. Alors elle s'obligea à penser à autre chose, de penser que la vie était belle et qu'elle n'allait rien faire de mal. Peut-être que le trajet allait la calmer ; elle l'espérait.

« Nee, Sharaku-kun, tu peux nous montrer le chemin ? On te suit. »

Heureusement, sa voix prenait des intonations joyeuses et son sourire était vrai. Elle n'avait donc pas de raison de s'inquiéter sur ce point. Donnant la main à Adélie, elle se mit en marche derrière le petit garçon. Elle espérait que le trajet fusse long pour la rassurer mais en même temps elle voulait qu'il soit rapide pour que sa mauvaise action soit faite rapidement et que tout rentre dans l'ordre. Oui, à présent elle avait la bonne solution : elle demanderait au serveur qui la ferait payer de garder son nom et qu'elle viendrait payer le lendemain. Elle lui raconterait toute l'histoire et lui expliquerait même qu'elle travaillait ici et qu'il pourrait parler à son patron si elle ne payait pas, pour le rassurer et l'inciter à lui faire confiance. Après tout, ce n'était quand même pas sa faute si elle avait oublié son porte-monnaie ! Elle n'était pas arrivée en prévoyant qu'elle volerait son repas ! Et puis de toute façon ce n'était pas du vol puisqu'elle rembourserait le tout le lendemain. De plus, les serveurs seraient bien obligés de lui faire confiance puisqu'elle aurait déjà avalé la nourriture lorsqu'elle irait tout leur expliquer. Donc, elle n'avait pas de raison de s'inquiéter. Et pourtant...

[On fait la suite dans un autre lieux ou on continue tout ici ?]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Premier jour de travail" ou "quand Nana-chan entre en scène" [Libre] [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 01 . Premier jour de travail
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Super comme premier jour de travail... (PV Astel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: L'ENTRÉE DU PARC.-
Sauter vers: