Akizuki no WONDERLAND*}
Hep hep! On se connecte! Ou on s'inscrit! :9



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Mar 8 Déc - 18:40

[ Je change de couleur pour Pelleas, c'est la même que la nouvelle du forum! ]



Dans cette petite pièce bourrée de fils électriques, de projecteurs, de pans de tissus rafistolés at autres bazars, Pelleas se sentait un peu mal à l'aise. Il voulait juste une expllication de rien du tout, mais peut-être avait'il prit un air trop sévère et un ton trop sec? Il n'avait pas haussé la voix pourtant...

Car, là, campé sur ses deux jambes, les bras croisés, il avait l'impression de faire subir aux deux petites un interrogatoire honteux.

Adélie qu'il n'avait encore jamais vu pleurer avant ( sauf une fois, pour de faux et visiblement pour amadouer une dame qui possédait un très tentant paquet de caramels ) avait renversé sa tête pour beugler plus à son aise, sans retenue comme tous les très jeunes enfants. Tout son corps tremblait de ses sanglots mais elle serrait les poings comme pour tenter de saisir un endroit où se raccrocher dans cette mer de larmes.

À côté d'elle, prostrée, la petite Hina ( il l'avait souvent vue de loin mais ne l'avait encore jamais entendu parler ) restait la tête baisée, muette.

Elle est peut-être extrêmement timide? C'est vrai que j'étais comme ça à cet âge là, et encore plus si j'avais fait une bêtise. Elles n'ont pas pu faire quelque chose de si horrible... Tout à l'heure, Adélie a dit quelque chose à propos de faire avancer les choses entre les deux adolescents transis de tout à l'heure. Et si... C'était un énorme mensonge et que Hina en fait se retient de tout dire?! Elle sait peut-être pas mentir et c'est pour ça que?!!

Au milieu de toutes ces réflexions, Pelleas gardait un air impassible. Qurtout ne montrer aucun signe d'impatience... et aucun signe de pitié, même qi elles sont vraiment trop chous dans ces dégui... Aucune émotion, quelle qu'elle soit!

Ah, et puis cette annonce au haut-parleur? Non, décidément, c'est sûr qu'il y a un troisième larron... Et si je commençait par le leur demander?

-Bon!
Fit-il, si soudainement qu'Adélie s'arrêta se chouiner en plein milieu d'un hoquet, puisque vous ne voules pas me dire ce que vous faisiez exactement, dites-moi qui était avec vous. Est-ce que c'est vous qui avez imaginé tout ça, ou bien il y avait quelqu'un de plus grand pour vous "souffler" l'idée?

Elles avaient très bien pu aussi entrainer la troisième personne qui avait couvert leurs arrières, mais Pelleas se dit qu'elles seraient forcées de repondre à une telle question, soit pour défendre, soit pour dénoncer leur complice.

Peut-être même était-il cette présence qu'il ressentait dans la pièce? Mais ce n'était qu'une vague intuition, et même si "pépé Akizuki" y croyait dur comme fer, Pelleas avait toujours du mal à faire confiance aux siennes.


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Mar 8 Déc - 19:56

N... Non... J'étais là, moi...

Bien vu, Pélleas, y a bien quelqu'un derrière toi. Et quelqu'un de plus âgé au moins qu'Adélie. Hina, ce n'était pas sûr... Elle a bien dans les dix ans, non? Si c'est le cas, alors Sharaku a tout juste le même âge, ou un peu plus jeune... Mais ça n'empêchait pas que Sharaku est un garçon, et un garçon qui veut devenir un homme, qui habite tout seul ou qui habitait avant tout seul avec sa grande soeur, bref y a quand même une certaine responsabilité... Ceci dit... Sharaku était plutôt du genre lâche d'habitude, du genre "puisque je suis planqué je reste dans ma planque, et je bouge pas tant qu'on m'a pas trouvé sinon je dérouille"... Se planquer derrière un bâtiment, au détour d'un mur, derrière un décor de théâtre, dans une cheminée même, se déguiser en chien jaune, en oiseau, en adulte... Pour suivre P-chan, fuir sa grande soeur qui voulait lui apprendre le kendou ou lui faire faire ses devoirs, fuir aussi les grosses brutes de l'école qui le poursuivaient pour le tabasser... Oui, se cacher, fuir, ne pas lâcher un bruit, Sharaku connaissait. Mais aller au-devant pour se dénoncer...! Et quand on n'était pas totalement à l'origine de l'affaire, encore...! Qu'est-ce qui lui prenait? Eh bien, la chose est simple. C'est tout bonnement de voir les têtes des deux petites filles qui faisaient face au grand adulte devant elles, ces petites frimousses qui rappelaient un peu celle de P-chan, et Adélie qui pleurait, et Hina qui, pire même peut-être, restait immobile, tête baissée, incapable du moindre mot... Le joli petit visage de Hina et ses grands yeux qui avaient l'air tout penauds soudain, et Adélie qui pleurait toujours... Ça lui faisait une espèce de grosse boule à l'intérieur, le Sharaku, une sensation que jusqu'à lors il connaissait assez mal à vrai dire, et il n'aimait pas ça, mais alors pas du tout. Alors il était arrivé entre Pélleas et les deux petites, considérant l'adulte responsable de sa petite taille d'enfant —Sharaku en lui-même n'est pas si petit, mais un petit gars de neuf ans c'est petit quand même comparé à un jeune adulte de vingt-et-un ans—, pas très rassuré à vrai dire. C'était maintenant qu'il voyait la tête grave de Pélleas, l'homme sûr de lui qui se tenait devant lui, qu'il commençait à vraiment cogiter dans sa petite tête chauve et à se demander, bon sang, ce qui lui avait pris de faire tout ça.

C'est moi qui ai fait l'annonce au haut-parleur, et... C'est moi aussi qui ai eu l'idée de tout ça. J'en suis vraiment désolée, je pensais pas que ça ferait autant de mal, m... Mais en tout cas... Puisqu'il faut le dire, Hina Ichigo et Aderichan n'y sont pour rien...

—Excusez-le pour la prononciation massacrée du nom "Adélie", il est Japonais...— Bon, à présent, Sharaku n'en menait pas large, il faut le dire. Ses yeux retombaient à vue d'oeil vers ses chaussures et sa tête suivait... Il n'arrivait tout simplement plus à regarder Pélleas en face. Ses index alors se touchaient pour se frotter nerveusement l'un contre l'autre, le tic habituel, et évidemment, les petites joues rebondies du gamin viraient au rouge à toute vitesse, tandis que sa bouche avec la lèvre inférieure légèrement en avant se tordait en une espèce de moue bien nerveuse... Pas convaincu, le petit. Ce qui ne l'empêcha pas de prendre son courage à deux mains pour poursuivre les justifications...

Tout ça c'est... Ma... Faute. Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Mar 8 Déc - 20:52



Adélie ne savait plus quoi faire. Dénoncer Hosuke? Mais il y était pour rien! Et puis, Pelleas pouvait pas savoir... Euh, il pouvait pas hein? - elle lui jeta un bref regard anxieux - Uh! Il savait! C'était sûr, sûr et certain. Mais qi'il fallait parler, que dire? Elle n'allait pas dire que c'était Hina qui avait tout lancé? Même si c'était vrai, tout le monde avait ensuite apporté sa pierre à l'édifice et puis Adélie ne voulait pas trahir sa première amie dans ce parc, sa camarade sur la voie du bonbon!

La petite fixait ses chaussures, n'osant lever les yeux vers son amie sans voix quand soudain surgit l'accusé en personne! Les yeux brillants, elle le regarda prendre leur défense, qui pouvait sembler maladroite aux yeux d'un adulte mais qui était pour adélie d'une classe et d'une efficacité sans pareille.

Ouah, qu'est-ce qu'y parle bien! Cest décidé, jle place deuxième grand frère après Pell! Uh, premier si Pell m'interdit de bonbons...



Lorsque le troisième complice sorti de sa cachette, Pelleas resta coit.

Quoi?! Nan, j'ai mis dans le mille?! Mince alors, j'ai un sixième sens ou quoi?

En fait, Pelleas AVAIT vraiment une forme de sixième sens, mais il avait toujours été incapable d'y croire. Après tout, pour lui ce n'était qu'une sorte d' "inspiration", rien d'extraordinaire ou de "magique", un truc d'artiste, quoi... Il lui arrivait quand même d'avoir des visions. Mais pour lui, c'était sa manière de voir les choses qui rehaussait la réalité et environnait certains êtres d'un halo voire d'attributs étranges...

C'est pourquoi sa dernière prévision ne l'empêcha pas de considérer l'apparition avec surprise. Ce petit bonhomme... Il s'était dénoncé tout seul?!

Mon dieu, mais qu'est-ce qu'il est timide... Elle le tabassent ou quoi? Pourquoi les visages d'ange cachent toujours un coeur de pierre ( souvenirs douloureux... ) J'ai du mal à croire qu'il ait vraiment tout fait, et il est pas bien vieux lui non plus... Et puis, les garçons sont bien moins intéressés par les histoires de coeur que les filles à cet âge là! Enfin, moi...

Pelleas finit d'observer le mea culpa du petit garçon, toujours sans changer d'expession. Il avait terminé et regardait maintenant alternativement le jeune homme et les petites d'un air angoissé. Pour abréger sa cruelle incertitude, Pelleas s'accroupit à hauteur de gamin et lui tapota le crane, qu'il avait parfaitement lisse ( oh, c'est trop mignon, les petites têtes d'enfants! Vivement que je sois Papa! [ excusez-le, il a plus toute sa tête, le pauvre garçon... ] ).

- Hé bien, c'est très courageux ce que tu viens de faire, "coupable-san", et puisque tu t'excuse si gentiment, tu es tout pardonné. Je crois même que je meurs d'envie de connaître le nom d'un petit garçon aussi chevaleresque!


Et il lui adressa un de ces sourires chaleureux dont il avait le secret. Puis, avant d'avoir une réponse ( sur laquelle il comptait tout de même, il avait du voir le nom du garçon sur le trombinoscope, mais n'avait jamais rencontré celui-ci, trop discret et même... furtif, pour tout dire ) il se tourna vers les deux filles, qui n'avaient pas bronché.

- Bon, comme ce jeune homme s'est expliqué, je vais aller lui payer une glace, mais je refuse de croire après vous avoir trouvées toutes les deux dans cette rivière que vous n'êtes pour rien dans cette affaire. C'est pourquoi, si vous ne m'expliquez pas clairement POURQUOI vous avez eu l'idée saugrenue de vous noyez dans une rivière artificielle déguisées en sangsues, vous devrez nous regarder manger sans rien avoir, car je ne veux plus vous quitter d'une semelle cet après-midi!


Et il agrémenta le tout d'un petit rire malveillant. Il regrettait de les bousculer comme ça, mais il devait s'assurer qu'un tel danger ne se représenterait pas. Même en sachant bien nager, un incident est vite arrivé, surtout dans ce parc surréaliste... Et, en espérant que la petite Hina ait un peu les mêmes tendances qu'Adélie, il les aurait par l'estomac!


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Mar 8 Déc - 21:38

Eeeeh?! Quoi, c'est comme ça qu'on réagit quand on vous avoue qu'on a fait une bêtise? Voilà que le grand adulte s'accroupissait à sa hauteur et lui tapotait la tête —petite tension intimidée de Sharaku, qui ne dura pourtant pas bien longtemps parce que c'est assez agréable de se faire toucher sur la tête, même quand on l'a complètement chauve—... Non, c'était clair, il n'était pas dupe, et il ne renonçait pas si facilement à son idée que c'étaient les deux petites qui avaient arrangé tout ça. Zut... Il était si peu crédible? Enfin, ceci dit, avant tout ça, venait l'idée que devant Pélleas, ce n'était plus un petit gars chauve qui se trouvait là, mais bel et bien une tomate vivante. Au moment où la grande personne finissait par lui demander son nom, Sharaku avait atteint le summum de l'embarras et des rougeurs sur son visage... À peine s'il pouvait encore parlé. Il se sentait bête... Oh nonn il ne méritait pas qu'on dise tout ça de lui quand même!

Courageux... Chevaleresque... Oh non!

Mais on lui demandait tout de même son nom. Alors autant répondre...

Ho... Ho... Hosuke... Sharaku...

Mais déjà Pélleas s'adressait à nouveau aux deux petites, démontrant décidément au petit chauve que ses faux aveux n'avaient décidément pas eu l'effet escompté. Non, même pire que ça, il se retrouvait privilégié par rapport aux deux petites... N'importe quel gamin aurait servi au jeune homme un sourire aussi grand que le sien, dans le genre "chic, une glace!"... Sharaku, nada. À la vérité, il ne savait toujours pas ce qui lui prenait dans cette sensation qu'il avait à l'intérieur de lui dans une situation pareille, mais il aurait limite préféré être puni à la place des deux petites demoiselles, ou au moins tout autant qu'elles. Là... Ça le mettait dans une situation plus embarrassante encore, moralement... Enfin, non pas que Pélleas soit blâmable, au contraire, c'était un adulte tout à fait gentil et même adorable, d'après ce que Sharaku en voyait, adorable sans être laxiste, puisqu'apparemment il savait rester sévère... Et pourtant, Sharaku avait cette impression bizarre dans sa tête. Il ouvrit la bouche comme pour protester, puis préféra la refermer et se taire, mais resta là à fixer le sol en gonflant légèrement les joues, ce qui lui donnait une expression adorable, comme un peu de déception, de remords, d'excuses aux deux petites peut-être. Bien entendu, il n'avait rien à dire, ce serait bien trop impoli envers ce jeune homme si gentil avec lui, et juste je suppose... Mais mettez-vous deux petites blondinettes toutes tristes sur la conscience et la donne change, évidemment, surtout quand on est un petit garçon sensible avec un sens le culpabilité peut-être un peu trop développé pour son âge...
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Hina-chan
Vendeuse de sucreries - Ex-Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Localisation : Wonderland :3
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom:
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Dim 13 Déc - 14:14

[HJ : Enfin ^^"]

Hina et Adélie étaient toutes les deux, debout, devant Pélleas. Celui ci les fixait, cherchant à savoir ce qu'elles mijotaient dans cette attraction, et ce qu'elles voulaient faire à Lou et à Ichiro. Leur plan était malheureusement tombé à l'eau, ce qui est vraiment le cas ; mais Pélleas était arrivé à temps pour les tirer de ce mauvais pas. Maintenant, il cherchait à savoir pourquoi elles étaient déguisées en choses gluantes, quand Hosuke leur sauva la mise. Il se dénonça tout seul, espérant que Pelleas le croit. C'était gagné. Pelleas l'emmenait même manger une glace. Ça, Hina ne compris pas pourquoi. Par contre, fallait qu'elle dise la vérité ! Pas pour la glace, mais c'est pas beau d'mentir, ça elle le sait. Son papa lui avait souvent répéter quand elle faisait son apprentissage dans la forêt.
Alors elle leva la tête de ses pieds, qu'elle fixait depuis le début des questions de Pelleas, et dit doucement, de peur de se faire punir :

« Eh bah... à vrai dire on... On voulait... Euuh... Faire avancer les choses... »

Aaargh, Hina essayait de contourner le gros et le vrai de la vérité, mais c'est pas facile de devoir dire à quelqu'un qu'on veut faire sortir deux personnes ensemble... Le seul moyen, c'est de dire : « Ils veulent sortir ensemble ! » Ou pas.
Adélie, qui pleurait tout en hoquetant, regarda Hina étonnée. Qu'est-ce qu'elle racontait encore ? En plus, dans le fond, toute cette histoire à commencer à cause de cette dernière, Hina. Fallait bien qu'elle s'explique. Comment dire à Pelleas, à qui elle n'avait jamais parlé auparavant, qu'elle voulait essayer de rapprocher Lou et Ichiro l'un de l'autre ? D'ailleurs, ils deviennent quoi eux-deux ? Hein ? Ils sont sortis de l'attrac*SBAAAAAAAAAF* Pardon je m'égare.

Pelleas ne compris pas le « Faire avancer les choses », et haussa un sourcil du genre, 'c'est à dire' ? Hina fit un petit sourire comme ci c'était logique. Pelleas lui faisait un peu peur par sa taille.

« Lou et Ichiro.... Eh baaah... Ils s'aiment bien ! »


Et là, le sourire de Hina s'agrandit encore un peu. Elle regarda Adélie pour essayer de lui donner le sourire, puis Pelleas, en espérant qu'il avait compris ce qu'elle voulait qu'il comprenne...
Revenir en haut Aller en bas
http://sproutch.canalblog.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Dim 13 Déc - 14:59


Pelleas commençait à mieux cerner les choses. Hina disait la vérité, pas de doute, il avait l'oeil pour ces choses là. Ça l'avait beaucoup surpris qu'une idée du type "marieuse" soit passée dans l'esprit d'Adélie, si jeune et surtout complètement obnubilée par les gourmandises. C'est sans doute Hina qui avait dû faire remarquer la situation romantique ( et peut-être un peu embarassée, Pelleas avait en effet l'impression d'une certaine gêne entre les deux jeunes gens ) et ensuite tous les trois avaient échafaudé ce plan.

Il poussa un soupir, à moitié de soulagement ( Ouf, ma petite Adélie n'est pas corrompue, ni ces deux chtiots, y'a encore une jeunesse!) moitié d'inquiétude.

- Bon, c'est tout ce que je voulais savoir. Je suis content de constater que vous êtes honnêtes, et que vous savez prendre vos responsabilités. Je vous rappelle que malgré votre jeune âge, vous êtes employés ici. Et votre premier soucis, à vous qui êtes encore si jeune, doit être votre propre sécurité, c'est compris?


Il les regarda tous les trois avec une mine sérieuse. Ils avaient l'air ennuyés, sans doute y réfléchiraient-ils. Du moins, c'était ce que Pelleas espérait. Il connaissait la situation de chacun et comprenait qu'il ne pouvaient faire autrement que travailler dans le parc, mais il se sentait toujours angoissé à l'idée des plus petits de ses collègues. Ils étaient à un âge où on devait s'amuser avant tout! Heureusement que le parc d'attraction était un lieu de travail assez ludique...


Adélie, elle, se sentait un peu coupable, sans arriver à se dire qu'elle-même ne devait pas s'aventurer à traverser des rivières toute habillée.

Si ça a mal tourné, c'est quand même à cause de l'eau... Si j'avais pas proposé qu'on nage, peut-être que Hina serait jamais allée dans la rivière! C'était vraiment dangereux pour elle, y faut plus que j'ai des idées comme ça...


Pelleas repris d'un ton plus détendu :

- En fait
( il ne put réprimer un sourire espiègle ) votre idée n'était pas si mauvaise, mais vous auriez pû chercher une attraction moins dangereuse pour la réaliser. Il y a des maisons hantées plus classiques dans le coin. Je me demande si je vais pas vous emmener y faire un tour, comme punition.

Mais son sourire était à présent si large et chaleureux qu'il était difficile de croire qu'il prenait vraiment ça pour un calvaire. Ça ressemblait plutôt à une invitation, non? Adélie, en tout cas, ne savait pas bien comment le prendre. Elle avait ravalé ses larmes depuis que Pell avait repris la parole mais était maintenant perdue. Devait-elle rire ou pleurer?

- Bon, chose promise, chose due, on va aller se manger une glace tous les quatres! C'est moi qui régale bien sûr, il faut que vous vous remettiez de vos frayeurs...

Adélie fit les yeux ronds. C'est pas qu'elle n'appréciait pas ce retournement de situation... Enfin, si, justement, elle n'arrivait pas à l'apprécier parce que... Elle n'arrivait pas à le croire. Encore plus paumée, elle jeta un oeil sur les autres pour voir ce qu'ils en pensaient.


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Dim 13 Déc - 16:07

Pendant que Pelleas leur faisait la leçon, Sharaku avait gardé les yeux baissés, acquiescant de temps en temps. Oui, il avait compris, il comprenait, il retiendrait la leçon... Après tout, il comprenait clairement tout ce que Pelleas disait, et il regrettait bien, surtout, d'avoir laissé deux petites filles en danger. Oui, parce que rappelons-le, avant de les retrouver dans cet endroit, il avait eu une peur bleue en les croyant en situation réellement critique... Au moins elles étaient en vie et n'avaient pas l'air blessées, mais il était clair qu'ils n'auraient pas autant de chance à chaque fois.

Bon. Sharaku avait compris la leçon et se tiendrait tout cela pour dit, c'était clair. Mais il changea tout de même bien de figure lorsque Pelleas parla de les emmener voir une maison hantée à l'occasion, et d'autant plus après lorsqu'il conclut son verdict par la décision d'aller prendre une glace, non plus en laissant les deux petites à l'écart, mais bien tous les quatre ensemble. Ça, c'était parce que Hina Ichigo avait parlé, et qu'elle avait fait preuve d'honnêteté! C'était sûr! Cette fille-là avait vraiment une personnalité admirable qu'il faudrait toujours prendre comme référence! Cette fois, ce fut avec un grand sourire qui ne laissait plus du tout imaginer que ce petit-là était assez timoré au naturel, que Sharaku remercia la grande personne de tout son coeur.

Ah! Arigatou!

Puis il tourna sa tête souriante vers Hina et Adélie, espérant qu'elles partageaient cette joie qui venait de l'envahir, et qu'elles tenaient aussi cela pour une bonne nouvelle. S'ils y allaient tous ensemble, ça ne pouvait qu'être une bonne nouvelle, non? Adélie, pourtant, faisait une tête bizarre, plutôt perplexe, face à cette proposition de Pelleas. Pourquoi? Il y avait un problème? Ceci dit, Sharaku ne prit pas le temps de s'interroger plus longtemps là-dessus, car il s'était tourné à nouveau vers leur interlocuteur avec ce même air tout émerveillé et reconnaissant, pour lui poser une autre question qui lui tenait à coeur.

Et vous nous emmènerez vraiment voir une maison hantée un jour, dites, vraiment?

Quoi? C'est quoi cette réaction? C'est quoi cette motivation? Un enfant, surtout un enfant aussi bégayant et effacé que le petit Sharaku, avait généralement peur à l'idée de visiter une maison hantée... Pourtant, ce genre de sujets, tout ce qui touchait au paranormal, que ce soit ce qui relevait de l'extraterrestre comme du terrestre, ça passionnait Sharaku, et il était toujours partant pour trouver de nouveaux moyens de faire peur ou de se faire peur. Non seulement ça, mais il y avait aussi le fait que dans les maisons hantées, il y a toujours un minimum de décoration, de déguisement, bref ce qui plaît aussi beaucoup à Sharaku. On rappelle aussi qu'il avait été à peu près un an auparavant le co-auteur du design de la maison hantée mise en place pour le festival de l'école de sa grande soeur... Donc, décidément, ça promettait d'être intéressant, même si cet intérêt dont il faisait preuve risquait d'en étonner plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Dim 13 Déc - 17:07



Pelleas fut pris au dépourvu par la demande de Sharaku. La maison hantée... Il aurait bien aimé, mais ne pensait pas que ça puisse emballer les petits. Il en avait surtout parlé pour dissuader Adélie de recommencer, elle qui sans l'avouer était terrorisée par ces choses-là. Même s'il semblait que ce genre de peur se mêle depuis quelque temps d'un certain frisson de plaisir... Elle grandissait.

- Si tu es partant, Shara-kun... hum, je peux t'appeler comme ça? Bien sûr, et j'aimerai beaucoup avoir un avis extérieur sur ces attractions. C'est souvent moi qui m'occupe des décors, mais à rester tout le temps enfermé dans mon atelier, je ne vois pas toujours ce qui plait aux personnes extérieures... Même si le but, à vrai-dire, est de faire peur, mais ça non plus ce n'est pas évident...


Replongé un instant dans ses soucis professionnels, il se reprit à temps et reporta son attention sur les petits. Adélie avait l'air de ne plus savoir à quel saint se vouer. Qu'est-ce qu'elle était encore allée s'imaginer?!

- Bien sûr, nous irons aujourd'hui si tout le monde est d'accord, n'est-ce pas mesdemoiselles? Sinon, ce sera une sortie entre garçons, j'espère que ça ne t'ennuyera pas trop, Shara-kun.

Tout en restant droit sur ses jambes, Pelleas se pencha comme pour faire une révérence et dit :

-Hina, Adélie, cela vous plairait-il d'aller visiter une ou deux attractions horrifiques ou vous contenterez-vous d'une simple glace ce soir?


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hina-chan
Vendeuse de sucreries - Ex-Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Localisation : Wonderland :3
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom:
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Jeu 31 Déc - 15:29

-Hina, Adélie, cela vous plairait-il d'aller visiter une ou deux attractions horrifiques ou vous contenterez-vous d'une simple glace ce soir ?

Hina regarda Adélie d'un air interrogateur. Si elle acceptait, elles devraient aller visiter la maison hantée décorée par Pelleas... Hina préférait ne pas penser à quoi celle-ci ressemblait. Mais si elle refusait, Pelleas et Hosuke allaient voir que Hina était vraiment qu'une peureuse. Et ça, elle ne le voulait pas. Hina réfléchissait. Elle voulait prouver qu'elle était courageuse. Adélie n'avait pas l'air très partante. Hina savait bien qu'elle avait eu peur dans l'attraction qu'elle avait faite avec Nina. Peut-être valait mieux pour elle de ne pas y aller. La glace, bien sûr, elles la voulaient bien évidemment. Comment deux petites filles s'occupant de friandises pouvaient refuser une glace gratuite ? Bref, la question n'est pas là.

Pelleas regarda Hina avec insistance. Allait-elle accepter cette invitation ? Et est-ce qu'il allait les entendre crier dans la maison hantée ? Sûrement, elles allaient crier. Mais bon, Hina était vraiment perplexe.

Si ze dis oui, et que z'ai peur, il va peut-être se moquer de moi ? Ze sais pas...


En plus, Hina avait du pain sur la planche car sa réserve de bonbons s'épuisaient vite, et donc, elle décida de ne pas accepter cette invitation. Elle leva la tête après cette longue réflexion, regarda Adélie, et dit très courageusement :

« Ze ne viendrai pas dans la maison hantée. Z'ai beaucoup de travail pour demain, crois moi Pelleas. Nan, rigole pas, ne crois pas que j'ai peur ! Ze te jure que z'irai dans une de tes attractions une prochaine fois. Par contre... ze veux bien une glace à la fraise ! »


Elle sourit, comme pour se faire pardonner. Les glaces à la fraise, elle adorait. Comme toutes les sucreries aux fruits rouges d'ailleurs. Ce qui est normal. Adélie avait l'air rassuré, mais elle gardait les sourcils froncés. Hina ne pense pas qu'Adélie aurait aimé une visite de la maison hantée. Hosuke avait quand même l'air terrifié, à l'idée de découvrir les décorations des attractions de Pelleas...
Revenir en haut Aller en bas
http://sproutch.canalblog.com
Adélie Akizuki
Petite-soeur de la directrice - gérante des stocks de friandises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1235
Localisation : De retour au pays des merveilles
Date d'inscription : 16/10/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Adélie Akizuki
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Ven 1 Jan - 16:10

« Ze ne viendrai pas dans la maison hantée. Z'ai beaucoup de travail pour demain, crois moi Pelleas. Nan, rigole pas, ne crois pas que j'ai peur ! Ze te jure que z'irai dans une de tes attractions une prochaine fois. Par contre... ze veux bien une glace à la fraise ! »



Pelleas eut un sourire rassurant. Il se doutait bien que ce genre d'attraction ne plairait pas aux deux petites... Il se redressa et répondit :

- Mais non, il n'y a pas de quoi se moquer! Après tout, si les gens peur, ça veut dire que je fais bien mon travail. Je suis ravi de voir que tu montre autant de zèle, Nina-chama est bien secondée. Donc, une glacà la fraise. Et toi, Ad-chan?


Il jeta un oeil à sa pseudo-frangine. Mon Dieu... elle avait l'air de plus en plus perturbée. Son front juvénile était tout fripé par l'inquiétude qui lui fronçait les sourcils et elle avait l'air plongée dans un dilemne sans fin. en effet, La pauvre adélie était tiraillée entre deux possibilités. La glace, oui, c'était d'accord, pas de doute, mais...




OÏoïoï... Quoi faire? Je... suis pas sûre d'aimer beaucoup les maisons hantééééeuh... Mais j'ai pas peur! Jveux montrer à Pell que je suis plus un bébé! Mais... mais... J'ai dérangé Hina-chan dans son travail, et à cause de moi elle s'est retrouvée dans l'eau alors, alooreeeeeuh...


Adélie releva lentement la tête, observant Pelleas avec un petit air incertain.

- Hum, Pell-nii... Tu l'diras pas à Nina, hein? Euh, je préfère pas aller avec vous, j'vais rester avec Hina-chan. Tu veux bien Hina?




Pell éclata de rire, malgré le regard plein de reproches que lui lança Adélie. Il se sentait en fait très heureux qu'elle reste encore sa petite soeur trouillarde et mignonne à souhait.

-Pff, je suppose que pour la glace, il n'y aucune chance pour que tu dises non, c'est ça?! Très bien , je ne dirais pas à Nina que tu es encore une petite fille tout à fait normale, hihhihihi... Hum, pardon, houhouhou, euh, allons-y! Il y a un très bon glacier deux stands plus loin, j'ai entendu dire qu'il avait des parfums très inattendus... ( Petit clin d'oeil de Pell à Ad ) On pourra papoter un peu sur un banc avant de se séparer, ça vous dit?


Et il sortit de la pièce en coup de vent, suivi de près par Adélie, la bave aux lèvres... Euh, je veux dire, l'eau à la bouche ( mais on est pas loin! ).

[ Alors, je sais pas trop comment on fait après... Si vous voulez bien aller manger une glace avec moi en RP faudrait qu'on poste dans les boutiques mais on peut très bien s'arrêter là. Enfin, pas tout de suite, tout de suite, mais ne pas continuer une fois sortis de l'attraction. À vous de voir... ]


Dernière édition par Adélie Akizuki le Sam 2 Jan - 20:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hosuke Sharaku
Souche d'arbre qui distribue des tractes
avatar

Nombre de messages : 2343
Localisation : Tu vois la souche là-bas..? C'est moi.
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom: Hosuke Sharaku
Connaît-il la magie?: Oui
Métier: Distributeur de tractes en costume

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Ven 1 Jan - 22:07

HJ : Buon, en attendant j'ai envie de ramener ma fraise alors je poste quand même un truc... Moi, ça me dérangerait pas de continuer ce RP, personnellement~. Après, à Choco-chan de voir!

~~~

Eeeh...

Une simple petite onomatopée qui n'alla pas plus loin, et qui était le signe d'une légère déception de la part du petit Sharaku. Ah bon, Hina Ichigo et Adélie-chan ne viendraient pas avec eux voir la maison hantée?

Oh, zut... C'est pas très drôle, ça...

Eeh oui! Le petit garçon était déçu que les deux petites ne les accompagnent pas. Non pas que ça le dérangeait d'y aller juste avec Pelleas, parce que Pelleas était une grande personne très gentille et puis que la maison hantée était un sujet qui l'intéressait tellement que, même tout seul, ça ne le dérangeait pas d'aller voir... Mais bon, avec Hina Ichigo et Adélie ça aurait même été encore plus rigolo, quoi. Donc, c'était dommage. Dommage qu'elles aient peur... Parce que quoi qu'elles disent, ça ressemblait plutôt à de la peur, non...? ...Oh non, voyons, Sharaku, on ne dit pas les choses comme ça, c'est indélicat envers de jeunes demoiselles et c'est tirer des conclusions à tort, avec ça! Non mais quelle impolitesse... Enfin, heureusement pour ses fesses, Sharaku n'avait rien dit du tout, et s'était contenté de se détourner pour soupirer dans son coin, en gonflant ses petites joues d'enfant et en baissant les yeux.

Et puis Pelleas-san avait préféré se raccrocher au sujet des glaces. Ah, ça, c'était intéressant aussi, et c'était déjà un peu plus proche du moment présent. Et puis, Hina Ichigo et Adélie-chan allaient venir, là, au moins, pas d'excuse, ça devrait être sympa alors, sûrement. Le petit chauve avait noté, dans un coin de sa tête, que Hina Ichigo avait demandé une glace à la fraise... Rien d'étonnant, quand on y pensait, par rapport au caractère et aussi au pouvoir de cette petite fille... Alors Sharaku eut un regard en coin vers la petite blondinette aux yeux verts en souriant...

C'est plutôt cool...

Mais déjà Pelleas et Adélie quittaient la pièce pour se mettre en route. Woah! 'Fallait suivre! Sharaku fit un bond en sur-place pour se remettre en mouvement, dans un sursaut, et trottina derrière eux pour les rattraper et suivre le grand Monsieur du devant.

Ah... M-Matte!
Revenir en haut Aller en bas
http://mahora-school.actifforum.com
Hina-chan
Vendeuse de sucreries - Ex-Animatrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Localisation : Wonderland :3
Date d'inscription : 09/01/2009

Feuille de personnage
Nom & Prénom:
Connaît-il la magie?: Oui
Métier:

MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   Sam 9 Jan - 14:04

Pfiouuu... Hina l'avait échappé belle. Même si Pelleas avait compris que les deux petites filles avaient peur de venir dans son attraction. Hina l'avait deviné. Mais bon, elle ne préférait pas ramener sa fraise. En l'occurrence, elle allait en manger de la fraise. Les glaces à la fraise, mhhh, ça faisait un moment qu'elle n'en avait plus manger. Comme on pouvait le deviner, Hina adorait tout ce qui touchait à la fraise. Les sucettes à la fraise, les gâteaux, les biscuits... Et évidemment, des glaces à la fraise. Tout, tout, les parfumes à la fraise, les motifs de fraise, bref, vous m'avez comprise. Mhhh, elle pensait déjà au bon goût de fraise glacé qui allait passer dans sa bouche. C'était limite si la bave ne coulait pas.

Hina pensait au pauvre Hosuke. Pauvre ? Non, c'est juste qu'il allait découvrir la ou les attractions les plus terrifiantes du parc, décorées par Pelleas. C'est tout de même quelque chose. Hina avait peur pour lui. Vraiment, c'était pas très très gentil de sa part. Et en plus, Adélie ne venait pas avec lui non plus. Elle aussi devait avoir peur.

Par contre, tous les trois voulaient manger une bonne glace maison du parc. Accompagné de Pelleas, ils quittaient l'affreuse attraction qui leur avait fait tant peur, et se dirigeaient vers les boutiques afin de trouver un magasin où ils pourraient s'installer pour manger tranquillement, en repensant à la journée chargée qu'ils avaient tous eu.

[HJ : J'avais envie de faire un ptit résumé de la fin. C'est la première fois que je fini un RP xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://sproutch.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les coulisses de l'enfer, la cuisine du diable, interrogatoire à huis clos.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Le premier point dans un ménage, c’est la cuisine. » Patin ♠ Amadeus & Matvei
» [Coulisses] Le baiser de la dame [Arthur]
» Viens brûler avec moi dans les braises de l'Enfer ! [Terminé]
» Entrée dans les coulisses
» [Capture] Dans ce désert, torride enfer... - Kei Kirishima

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akizuki no WONDERLAND*} :: Akizuki no Wonderland - le parc :: MANÈGES ET AUTRES ATTRACTIONS.-
Sauter vers: